FEODALITE, FAMILLES, COMMUNES, NOTARIAT

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

E/3-7379

Date

1203-1839

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives départementales de l'Essonne

Description physique

2932 articles

Origine

ARCHIVES DEPARTEMENTALES DES YVELINES (service versant)

Modalités d'entrées

Versement

Présentation du contenu

La cotation discontinue est celle de l'ancienne Seine-et-Oise. Les analyses ne sont pas exhaustives, du fait de la pratique des archivistes du 19e siècle, qui avaient l'habitude de détailler quelques pièces et de ne pas décrire le reste. Le lecteur ne s'étonnera donc pas de trouver un contenu plus riche que celui indiqué dans l'analyse.

Mode de classement

Répertoire sommaire analytique

Langue des unités documentaires

Latin/Français

Autre instrument de recherche

Inventaire sommaire

Informations sur le traitement

1873

Mots clés lieux

Titres féodaux et de familles. - BOURGNEUF (le). Bénigne LE RAGOIS, sieur du BOURGNEUF, trésorier provincial à METZ et pays MESSIN, baille à Etienne MOREAU, marchand cabaretier au PERAY NOTRE-DAME, à ETAMPES, 1 quartier 1/2 de vigne du bourg SAINT-PIERRE, champtier des COURTES. Le même baille à Médard DOLHON, vigneron, diverses pièces de terre sises aux champtiers des GROSSES-TETES, des BLANCHES, du COUVENT, de COURTE, de MONTANCHAULT, derrière les vignes du COULDRAY. Vente d'une moitié de maison sise rue de la Boucherie, faubourg SAINT-PIERRE d'ETAMPES, indivise avec Jacques RACLARDY, cordier, faite à Jean LE ROY, vigneron, par Jean VILLEMAIRE, maréchal. Jean BOURNILLAN, sergent royal à ETAMPES, Anne PROVENSAL, sa femme, et Girard PROVENSAL, marchand apothicaire à ETAMPES, tant en son nom personnel que comme se portant fort pour sa femme, Françoise LEDEBEAU, vendent à Bénigne LE RAGOIS, une maison sise au PERAY NOTRE-DAME, et 1/2 arpent 1/2 quartier d'AULNAIE. Bail des dits immeubles fait à Pierre COURTILLET, jardinier, par le dit LE RAGOIS. Sentences qui autorisent le même LE RAGOIS à se mettre en possession d'immeubles dont les tenanciers ne payent pas exactement les rentes. Françoise LE BRUN, veuve de Jacques MOUSSAULT, archer en la maréchaussée d'ETAMPES, vend à Salomon LESAGE, marchand à ETAMPES, au nom et comme tuteur de Marie SINSARD, fille de Jean SINSARD et de Marie BANOUARD, à présent femme du dit LESAGE, et à Hermione SAINSARD, un jardin clos de haies et murs, au faubourg SAINT-PIERRE d'ETAMPES. Vente des 3/4 d'une maison sise rue de la Boucherie, faubourg SAINT-PIERRE à ETAMPES, faite par Jean LE ROY, vigneron, à Denis BOURDON, vigneron, à qui appartient le quatrième quart. Bénigne LE RAGOIS baille à Jean MOREAU, le jeune, parcheminier à ETAMPES, une maison sise au PERRAY, et deux pressoirs. Jean et Simon LE ROY, frères, vignerons, baillent à Michel MERCIER, le jeune, vigneron, une quarte 1/2 de vigne, vignoble du faubourg SAINT-PIERRE, champtier des BASTES. Transport de la dite rente faite, fait par les dits LE ROY, à Hiérosme TESTARD, chirurgien de MONSIEUR, frère du roi. Constitution d'une rente au profit du sus TESTARD, par Michel MERCIER, et Denise TRAMENT, sa femme. Nicolas de COEURS, seigneur du BOURGNEUF, payeur des rentes de l'Hôtel-de-Ville de PARIS, cède à Nicolas TESTARD, chirurgien à ETAMPES, une rente sur les héritiers de François HUAN, boisselier et en reçoit par échange, une rente due par Eloi DAUTON et X. MERCIER, sa femme. Titres de propriété d'une maison sise à ETAMPES, rue de la Boucherie, et d'une quarte de terre, données à bail à titre de rente à Julien SIMONNEAU, savetier. Bénigne LE RAGOIS baille à Michel BAULDRY, vigneron, 3 pièces de terre sise en la paroisse SAINT-PIERRE d'ETAMPES. Cession du dit bail faite par BAULDRY à Michel LE BLANC, marchand hôtelier à ETAMPES. Bail d'une demi arpent de pré, même lieu, fait à Julien CHAPPE, vigneron, par le même LE RAGOIS. Marie BAUGIN, veuve de Pierre BOUDONNEAU, l'aîné, marchand boucher d'ETAMPES donne à Pierre et Mathurin BOUDONNEAU, bouchers, à Antoine FEUSSARD, boulanger et Marie BOUDONNEAU, sa femme, 2 arpents 1 quartier de terre en 3 pièces, sises au terroir du faubourg SAINT-PIERRE d'ETAMPES, champtiers du BOURDEAU, des ROGIERS, et à la vallée de COLLIN. Catherine GOBELIN, veuve de Bénigne LE RAGOIS, tutrice de leur enfant mineur, et se portant fort pour Marie LE RAGOIS et de Madeleine LE RAGOIS, vend à Pierre MOTHEUX diverses pièces de terre, sises au terroir de MORIGNY, champtier de la HAYE-DES-ROCHES, terroir SAINT-PIERRE d'ETAMPES, champtier du COULDRAYS, de MONTANCHAULT, des NOURET de la FONTAINE, de la BOUDINE, de la MARE de BIEULE. Vente d'un jardin sis au faubourg SAINT-PIERRE d'ETAMPES, rue des Aveugles, faite par Guillaume GOUDART, tailleur d'habits et Marie VALLEE, sa femme, à Nicolas de COEURS, seigneur du BOURGNEUF. Echange d'immeubles entre de COEURS, seigneur de BOURGNEUF, et Cantien FAYE. Vente d'une maison, sise au faubourg SAINT-PIERRE d'ETAMPES, près GIRAUFOSSE faite à Nicolas de COEURS, par Pierre JOURDAIN, vigneron, et Marie BAUDRY, sa femme. Simon LE ROY, vigneron, et sa femme, Marguerite LEMAIRE, vendent à Crestien HOCHEREAU, marchand drapier à ETAMPES, la 4e partie d'un demi arpent 1/2 quartier de vigne, au vignoble SAINT-PIERRE, champtier de SAINVILLIER. La feuille qui sert de couverture à l'acte de vente précédent est une déclaration de vente de 3 quartiers de terre en plusieurs pièces et divers champtiers faite à Nicolas de COEURS par PEPIE, en avril 1660.

Cote/Cotes extrêmes

E/3788

Date

1622-1660

Caractéristiques physiques

Papier - Parchemin

Origine

ARCHIVES DEPARTEMENTALES DES YVELINES (service versant)

Présentation du contenu

Archives textuelles

Conditions d'accès

sans délais

Langue des unités documentaires

Français

Informations sur le traitement

15/01/2003