SEIGNEURIE DE MARCOUSSIS.

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

13J/1-143

Date

1178-1928

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives départementales de l'Essonne

Description physique

143 articles 18,50 ml

Origine

SEIGNEURIE DE MARCOUSSIS (service producteur)

Modalités d'entrées

Achat

Les Archives départementales de l'Essonne ont acquis une première partie de ce fonds en vente publique à l'hôtel Drouot le 29 juin 1998, par achats complémentaires en 2002 auprès d'un particulier et en avril 2008 en vente publique à l'hôtel Drouot. Pour les deux ventes publiques, le ministère de la culture a accordé une subvention.

Présentation du contenu

Intitulé terrier de Marcoussis, ce fonds se compose d'un important ensemble de manuscrits rédigés entre le XIVe et le XVIIIe siècle concernant les terres et la seigneurie de Marcoussis. Fief de Ferry Cassinel, évêque d'Auxerre au XIVe siècle, la seigneurie devint ensuite la propriété de la famille de Montagu. Jean Montagu, maître d'hôtel de Charles VI était le neveu de Ferry Cassinel. Les terres passèrent au XVIe siècle à la famille de Graville qui accueillit très souvent les souverains de France, notamment pour les parties de chasse. Louis de Graville, en épousant Marie de Balsac, allia sa famille à celle des Balsac d'Illiers d'Entragues, originaire de Haute-Loire, qui conserva le domaine de Marcoussis jusqu'en 1751, date à laquelle la comtesse d'Esclignac racheta la châtellennie et ses propriétés. Rappelons pour l'anecdote qu'Henriette d'Entragues fut la maîtresse d'Henri IV, ce qui fut l'occasion pour ce dernier de séjourner quelques fois à Marcoussis. A la mort de la comtesse d'Esclignac en 1790, son neveu, le marquis de Puységur, hérita du château dont il ordonna la destruction de peur de le voir transformé en prison d'état. Ce fonds présente de nombreux documents intéressants. Citons pour l'exemple : le terrier et recueil de déclarations de 1449, les lettres patents de Charles VII, le partage des terres de Marcoussis après le décès de Jeanne de Graville, les pièces de justice, la description des droits seigneuriaux ... L'achat en 2008 a permis d'enrichir le fonds de nouveaux documents sur la seigneurie de Marcoussis mais également de créer des entrées sur les différents fiefs et seigneuries en dépendant, tels les seigneuries de Nozay-La-Ville-du-Bois, Leudeville, les propriétés des Célestins et bien d'autres. La deuxième partie du fonds concerne les familles de Puységur, de Tertuelle, de La Baume Pluvinel et alliées et leurs différentes propriétés situées hors du territoire de l'Essonne ; elle nous conduit principalement dans le Comtat Venaissin et en Isère, mais également en Touraine, en Franche Comté, dans le département de la Nièvre et plus anecdotiquement en Loire- Atlantique, dans le Gard, le Gers, les Pyrénées-Atlantiques, la Somme ou la région de Champagne -Ardennes. De nombreux documents sont en latin ou en italien du fait des nombreuses seigneuries situées dans les départements de la Drôme et du Vaucluse et dépendantes directement du pape. De nombreuses généalogies familiales montrent la complexité des alliances de cette grande famille. La succession de Nicolas de Tertulle est le fil conducteur qui va engendrer de nombreuses procédures entre les différents héritiers. Même s'il ne concerne pas directement l'Essonne, ce fonds permet d'établir une comparaison entre lune seigneurie du Nord de la France et une seigneurie du Sud et d'observer les différences de coutumes, de vocabulaire ou de fonctionnement.

Mode de classement

Le classement suit l'ordre chronologique par famille et par thème : papiers de famille, justice et droits seigneuriaux, titres de propriétés, gestion des biens et procédures avec les particuliers, puis sont décrit de la même manière les différents fiefs dépendant de la seigneurie principale.

Conditions d'accès

Communicable sans condition particulière

Langue des unités documentaires

Français

Documents en relation

Plan terrier de Marcoussis au temps de la comtesse d'Esclignac en 1J/783 et 1J/784 et la série E.

Notes

Inventaire réalisé par Claudine Michaud, 1998, 2006-2008.

Famille de PATRIS. - Papiers de famille. - Testament en latin de Héllias de BUNERIS, docteur en médecine à CARPENTRAS (1516). Donation par Anne de PATRIS, fille de CHARLES et religieuse au monastère de CARPENTRAS à ses frères Jean et Pierre (1570, 1582, 1599) ; donation par Guillaume de BOURGJUIF à Claude de PATRIS, son cousin de la moitié de ses biens ; procuration de Claude de PATRIS (1577- 1583) ; testament de Charles de PATRIS (1601) ; donation entre Jean de PATRIS et Louise de PATRIS (1603) ; testament et codicille de Jean de PATRIS, 3 exemplaires (1619) ; inventaire des biens de Jean de PATRIS, sis à CAROMB, qu'il lègue à sa fille Françoise épouse de François de TERTULLE (1620) ; inventaire des biens de Jean de PATRIS (1622). Donation entre vifs par Hierosme de FORTIA femme de Jean de PATRIS à ses filles Françoise, Anne et Héleyne (1684). Titres de propriétés : partage des biens de la succession de Collin des ISNARDS et de sa femme (1566) ; accord entre Charles de PATRIS administrateur des biens de ses enfants nés de son épouse Julie des ISNARDS et Spirite des ISNARDS sur l'héritage de leur mère et belle-mère (1569) ; répartition de la dot de Julie des ISNARDS épouse de Jehan de PATRIS suite à leur contrat de mariage (1613). Opposition de la requête présentée par Catherine NEGRIER pour faire ajourner Charles de PATRIS (s.d.). Inventaire des biens de Claude de PATRIS (1532). Succession : mémoire sur la répartition des biens issus de l'héritage de COMBORCIER et de Heleyne de PATRIS son épouse entre 1607 et 1636 ; copie de l'accord et transaction entre Claude de La FLOTTE seigneur de Saint Pierre ARGENSON et d'Heleyne de PATRIS veuve de Claude COMBOICIER, fille de Jean de PATRIS (1698). Accord passé entre Jean de PATRIS et Charles et Claude de PATRIS ses père et oncle, parchemin (1597), transaction et quittance entre Charles de PATRIS et François VIDAL (1562-1563), transaction entre Jean de PATRIS et Louise de PATRIS épouse de François de La PLANE (1603). Accord et transcription entre Jean de PATRIS et Jean et Marguerite de BLISSONS ses neveu et nièce de BAGNOLS en LANGUEDOC (1610). Achat par Claude de PATRIS à Spirit MARCEL (1526). Gestion. - Rreçus du procureur et vicaire de l'église pour services rendus à M de PATRIS (1607-1609) ; une lettre (1599) ; transactions, échanges et achats par Charles et Claude de PATRIS (1621-1649) ; achat de pension par Charles de PATRIS de Claude CARAT, de Rostaing ROUX (1684-1685). Justice. - Procédure de Charles de PATRIS contre Antoine de CHARBONNEL et Catherine AUGIER sa femme : procuration, exploit, transaction (1576-1582).\t\t\t\t

Cote/Cotes extrêmes

13J/83

Date

1516-1684

Caractéristiques physiques

Papier - Parchemin

Origine

SEIGNEURIE DE MARCOUSSIS (service producteur)

HOTEL DROUOT-RICHELIEU (service versant)

Présentation du contenu

Archives textuelles

Conditions d'accès

sans délais

Langue des unités documentaires

Français

Informations sur le traitement

27/12/2010