FONDS AUDIOVISUEL DE L'AGENCE CULTURELLE ET TECHNIQUE DE L'ESSONNE (ACTE 91)

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

1422W/1-147

Date

1984-1998

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives départementales de l'Essonne

Description physique

146 articles

Origine

AGENCE CULTURELLE ET TECHNIQUE DE L ESSONNE (service producteur)

AGENCE CULTURELLE ET TECHNIQUE DE L ESSONNE (service versant)

Modalités d'entrées

versement

Présentation du contenu

Ce fonds a été collecté en décembre 1999 au moment où l'Agence Culturelle et Technique de l'Essonne a déménagé. Il est composé de 107 cassettes audio et de 40 cassettes vidéo VHS et permet de se rendre compte des activités de l'Agence Culturelle et Technique de l'Essonne. 1) 1422W1-107 : Cassettes audio - 1422W1-42 : Collection Naissance d'un département : entretiens oraux réalisés pour monter l'exposition ""Naissance d'un département"" sur les trente ans du département de l'Essonne. - 1422W43-65 : Collection Histoire des Lieux/ Lieux d'histoire à Draveil : enregistrements de conférences. - 1422W73-75 : Collection Journées Petite Enfance à la Médiathèque de Corbeil - 1422W76-78 : Collection Rencontre : la lecture et ses acteurs - 1422W79-80 : L'Orme à Martin - 1422W81-88 : Collection Journées Sciences Sociales et Ethnologie à Chamarande - 1422W89-94 : Collection l'Essonne au temps de la Seconde République à Crosne - 1422W95-97 : Colloque REPT 2) 1422W108-147 : cassettes vidéo VHS - Bibliographie: - ""30 ans d'Essonne, 30 ans de ville nouvelle : la naissance d'une ville nouvelle"", Mémoire de la Ville Nouvelle, Document mémoire n°1, décembre 1998."

Langue des unités documentaires

Français

NAISSANCE D'UN DEPARTEMENT RAYMOND AUBIGNAC – SNECMA ET PIERRE SOUCHET – SNECMA.

Cote/Cotes extrêmes

1422W/34

Autres Cotes

27 - Num - 39 - Copie de sécurité 1422W34 - 2006 - 2006 - 27Num/39 (Cote de substitution)

Date

1995

Importance matérielle

00/46/51

Caractéristiques physiques

produit fini, Cassette audio, Interview

Origine

AGENCE CULTURELLE ET TECHNIQUE DE L ESSONNE (service producteur)

AGENCE CULTURELLE ET TECHNIQUE DE L ESSONNE (service versant)

Biographie ou Histoire

Naissance d'un département, interview réalisée pour monter une exposition sur les trente ans du département de l'Essonne.

Présentation du contenu

RAYMOND AUBIGNAC - SNECMA Collection: Naissance d'un département Forme: Interview réalisé pour monter une exposition sur les trente ans du département de l'Essonne Interviewer : Muriel Genthon. PIERRE SOUCHET - SNECMA Collection: Naissance d'un département Forme: Interview réalisé pour monter une exposition sur les trente ans du département de l'Essonne Interviewer : Muriel Genthon.

Raymond Aubignac raconte sa carrière à la SNECMA et ce que le déménagement de l'entreprise à Evry a changé pour lui. Pierre Souchet raconte sa carrière à la SNECMA et ce que le déménagement de l'entreprise à Evry a changé pour lui.

Entre à la SNECMA en juillet 1963 boulevard Kellerman en tant qu'ajusteur, après avoir fait l'école technique d'Arcueil-Cachan. - Il suit l'évolution normale de sa carrière (P1, P2, P3), puis est chef d'équipe en 1976 pendant 5 ans, avant d'être contremaître. - En 1990, travaille à Villaroche, revient à Evry en octobre 1995. - Le travail reste inchangé malgré tous ces déménagements (différent du travail à la chaîne, mais tout de même répétitif). - En 1981, changements profonds : c'est l'apparition des notions d'économie et de rentabilité, ce qui entraîne une plus grande motivation et concertation des équipes à la recherche de solutions. - Travaille sur des moteurs militaires, puis sur le Concorde en 1976. Expérience particulière (collaboration avec les Anglais, plus grande complicité dans le travail). - Travaille au soudage et à la manutention. Plus d'embauche et de solidarité entre les groupes. - A Villaroche, nouveauté dans le travail : la recherche, il ne s'agit plus seulement de réaliser ce qui est demandé. - Habite au Plessis-Robinson jusqu'à 24 ans. Est logé par la SNECMA à Viry-Châtillon, à la suite de la délocalisation de l'entreprise à Corbeil (de 1969 à 1978). En 1978, emménage avec sa femme (mariage en 1970) à Soisy sur Seine. - Fait les trajets en voiture, quelques fois en vélo. Le regroupement des travailleurs à Viry-Châtillon a fait qu'ils se voyaient souvent, même sans être au travail. Peu à peu, il y a eu des déménagements. - Il est intéressé de se voir proposer un logement au moment de la délocalisation, car ne connaissait pas la région. Prenait le car à Massy quand habitait encore au Plessis-Robinson. - L'arrivée dans les champs lui plaît et ne l'ennuie pas (rappel de l'Auvergne). - Activités sportives : vélo, piscine, patinoire... A ses loisirs sur place, va à Paris occasionnellement. - La délocalisation a plutôt été une chance pour lui. Moins pour sa femme puisqu'elle travaile à Paris. - Soisy est un endroit privilégié par rapport à la ville nouvelle. Raymond Aubignac privilégie le côté sportif de l'Essonne. PIERRE SOUCHET - SNECMA Collection: Naissance d'un département Forme: Interview réalisé pour monter une exposition sur les trente ans du département de l'Essonne Interviewer : Muriel Genthon Durée : 23'01'' Résumé : Pierre Souchet raconte sa carrière à la SNECMA et ce que le déménagement de l'entreprise à Evry a changé pour lui. Compte-rendu analytique : - Entre à la SNECMA en 1956, après l'école d'apprentissage à Kellerman. - En 1959, est fraiseur études professionnel à Villaroche pendant 2 ans. - Part à l'armée en 1961, est repris à Kellerman en juillet 1963, toujours comme fraiseur études (s'occupe du développement des pièces de moteurs, n'est pas associé à la production). - En 1964, les études déménagent à Villaroche. Pierre Souchet reste pendant 2 ans à Kellerman, car il est plus près de chez lui (habite à Cachan) et voulait être muté à Corbeil (l'usine ouvre les 29 août 1966). - A Corbeil, il est fraiseur outilleur pour la fabrication, puis préparateur en 1968 pendant 17 ans (prépare la gamme de fabrication, au service méthodes). Evolution professionnelle logique. Son travail n'est pas manuel. En 1983, il entre au service devis. - A voulu travailler dans l'aéronautique, car c'était la pointe de la mécanique, l'école était réputée, ... A suivi une évolution normale, parfois en passant des concours. - Travaille sur les premiers moteurs militaires, puis sur le Concorde en tant que préparateur. Travaille seul, parfois à 2 sur un projet. - Ne peut pas comparer les changements puisque n'a pas trop connu l'atelier de Corbeil et travaille dans un bureau depuis 1968. - Est né et habite à Cachan. N'a qu'une demi-heure de trajet. A pris le car jusqu'en 1992 (suppression de la ligne). - Proposition de logements (Bretigny, Corbeil...) mais pas intéressé. La plupart habitait à Paris, il s'agissait donc de les recentraliser (d'une vingtaine de cars pleins par jour, ils sont passés à 5). - Description des lieux de la SNECMA et des alentours en 1966. - Beaucoup de personnes sont parties, car la dscipline était différente à Corbeil, et ils avaient l'impression d'être expatriés. Les journées étaient plus longues qu'à Kellerman (départ vers 7h et embouteillages le soir). - Usine propre et moderne à l'époque, côtoiement des animaux, de la campagne. Un peu isolé, mais la situation à Villaroche était la même. - A vu les choses se construire à partir de rien. - Activités sportives occasionnelles à Corbeil (piscine, football). Dans le comité des sports, s'occupe de la randonnée pendant 10 ans (dans les environs : Fontainebleau, Lardy, Boutigny, ...) - Passe ses loisirs dans le coin, profite de la campagne par rapport à Cachan. - Voulait être professeur à l'école d'apprentissage, mais est refusé, car besoin de personnel qualifié à Corbeil. - Perspective d'implantation pas spécialement agréable, aurait préféré le projet d'installation à Rungis. - Ne voulait pas retourner à Villaroche, a toujours été un peu embêté de changer, mais s'est habitué. Il garde des souvenirs et connaît encore des gens dans ses précédents lieux de travail.

Conditions d'accès

NC Numérisé [substitution:27NUM/39/]

sans délais

Langue des unités documentaires

Français

Informations sur le traitement

Notice établie conformément à la norme ISAD(G), norme générale et internationale de description archivistique (2000), et à la DTD-EAD (Encoded Archival Description), informatisation de la description.