FONDS AUDIOVISUEL DE L'AGENCE CULTURELLE ET TECHNIQUE DE L'ESSONNE (ACTE 91)

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

1422W/1-147

Date

1984-1998

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives départementales de l'Essonne

Description physique

146 articles

Origine

AGENCE CULTURELLE ET TECHNIQUE DE L ESSONNE (service producteur)

AGENCE CULTURELLE ET TECHNIQUE DE L ESSONNE (service versant)

Modalités d'entrées

versement

Présentation du contenu

Ce fonds a été collecté en décembre 1999 au moment où l'Agence Culturelle et Technique de l'Essonne a déménagé. Il est composé de 107 cassettes audio et de 40 cassettes vidéo VHS et permet de se rendre compte des activités de l'Agence Culturelle et Technique de l'Essonne. 1) 1422W1-107 : Cassettes audio - 1422W1-42 : Collection Naissance d'un département : entretiens oraux réalisés pour monter l'exposition ""Naissance d'un département"" sur les trente ans du département de l'Essonne. - 1422W43-65 : Collection Histoire des Lieux/ Lieux d'histoire à Draveil : enregistrements de conférences. - 1422W73-75 : Collection Journées Petite Enfance à la Médiathèque de Corbeil - 1422W76-78 : Collection Rencontre : la lecture et ses acteurs - 1422W79-80 : L'Orme à Martin - 1422W81-88 : Collection Journées Sciences Sociales et Ethnologie à Chamarande - 1422W89-94 : Collection l'Essonne au temps de la Seconde République à Crosne - 1422W95-97 : Colloque REPT 2) 1422W108-147 : cassettes vidéo VHS - Bibliographie: - ""30 ans d'Essonne, 30 ans de ville nouvelle : la naissance d'une ville nouvelle"", Mémoire de la Ville Nouvelle, Document mémoire n°1, décembre 1998."

Langue des unités documentaires

Français

NAISSANCE D'UN DEPARTEMENT MICHEL GALLEZ – SNECMA.

Cote/Cotes extrêmes

1422W/35

Autres Cotes

27 - Num - 40 - Copie de sécurité 1422W35 - 2006 - 2006 - 27Num/40 (Cote de substitution)

Date

1995

Importance matérielle

00/30/44

Caractéristiques physiques

produit fini, Cassette audio, Interview

Origine

AGENCE CULTURELLE ET TECHNIQUE DE L ESSONNE (service producteur)

AGENCE CULTURELLE ET TECHNIQUE DE L ESSONNE (service versant)

Biographie ou Histoire

Naissance d'un département, interview réalisée pour monter une exposition sur les trente ans du département de l'Essonne.

Présentation du contenu

MICHEL GALLEZ - SNECMA Collection: Naissance d'un département Forme: Interview réalisé pour monter une exposition sur les trente ans du département de l'Essonne Interviewer : Muriel Genthon.

Michel Gallez raconte son parcours et sa vie lors du déménagement de la SNECMA, et aussi pendant les événements de 1968.

- Commence à travailler à la SNECMA, boulevard Kellerman en 1954 comme apprenti, puis comme chaudronnier après les concours. Il travaille sur les premiers moteurs à réaction. - Habite à Clamart. - Revient en 1962 du service militaire et de l'Algérie. Il passe des concours et est admis au service des méthodes où il reste de 1962 à 1982 (avec évolutions). Il passe préparateur de fabrication (élaboration des gammes à partir de plans). A l'époque de l'enregistrement, il est responsable des relations extérieures, doit posséder une bonne connaissance de l'entreprise. - A l'annonce du déménagement, il est désapointé d'aller s'isoler dans la campagne sur un chantier difficile d'accès. Il n'y a pas de loisirs. - Sa réaction est donc mauvaise, il aurait préféré le projet d'installation à Vélizy. Mais l'usine de Kellerman était vetuste, le déménagement était nécessaire. - A l'époque, il est tout juste père. Il assiste à la construction de villes telles que Brétigny, mais les écoles sont rurales. Il préfère donc faire le trajet quotidien (80 km). Il est attaché à sa maison. - Il est également inquiet et conscient de participer à une aventure. Est passionné d'aéronautique. - Il prend le car jusqu'en 1973 à Massy (qui passait par Paris et Juvisy), puis sa voiture (anecdotes). - Les journées étaient de 45h (travail de 7h45 à 17h55), elles ont baissé après 1968 (40h en 1974-75). - Les cars étaient pleins et nombreux, mais des gens ont fini par partir et l'embauche se faisait ensuite plus à proximité. - Les loisirs se faisaient chez lui (bricolage et culturels les week-end). La région est associée pour lui aux activités locales professionnelles. - Il a tout vu se construire (la Francilienne en 1972). - Raconte les événements de mai 1968 tels qu'il les a vécus : surprise, incompréhension (la journée du 17 mai, l'occupation de l'usine et la responsabilité qu'ils ont pris après le départ du service de sécurité car le site était majoritairement militaire, les rapports entre grévistes et non-grévistes (dialogues), la fin du mouvement et la reprise du travail. - Les sites de la SNECMA : par rapport à Suresnes et Billancourt, le site de Corbeil est plus disciplinaire et cela est assez mal vécu. Le transfert de Kellerman apporte plus de monde. C'est un bouleversement mais les choses évoluent, les mentalités changent. - Enfin, Michel Gallez montre des photographies de l'époque.

Conditions d'accès

NC Numérisé [substitution:27NUM/40/]

sans délais

Langue des unités documentaires

Français

Informations sur le traitement

Notice établie conformément à la norme ISAD(G), norme générale et internationale de description archivistique (2000), et à la DTD-EAD (Encoded Archival Description), informatisation de la description.