Bièvres, Maison littéraire de Victor Hugo

Déplier tous les niveaux

Présentation du contenu

La maison littéraire de Victor HUGO a été aménagée dans le château des Roches ayant appartenu à BERTIN Louis-François (1776-1841), directeur du Journal des débats, de 1804 à 1841. Il fut l'ami de Victor HUGO (1802-1885) et de l'actrice Juliette DROUET (Julienne Joséphine GAUVAIN dit, 1806-1883)

Mots clés lieux

Mots clés matières

Présentation du contenu

Parmi la collection de près de cinq mille pièces constituées de livres, gravures, photographies, lettres et manuscrits que conserve la Maison littéraire ; cinq œuvres remarquables ont été classées au titre des monuments historiques en 2000. Il s'agit d'éditions d'imprimerie corrigées par l'auteur, un projet manuscrit et sa dernière pensée écrite trois jours avant son décès.

Mots clés lieux

Mots clés matières

livre, étui : Les Contemplations

Cote/Cotes extrêmes

H2000/0001/1-3

Date

1856, XIXe Siècle

Importance matérielle

3

Caractéristiques physiques

papier imprimé ; cuir ; carton demi-toile noire (reliure)

Dimensions

dimensions non prises

Biographie ou Histoire

HUGO Victor (1802-1885)

Histoire de la conservation

BERTIN Louis-François (1776-1841)

Modalités d'entrées

acquisition

Présentation du contenu

épreuves de l'édition belge avec corrections autographes de Victor Hugo ; deux tomes réunis en un volume in-18 intitulés "Autrefois" et "Aujourd'hui"; reliure en carton demi-toile noire avec un étui moderne en cuir

Conditions d'accès

Statut Privé, objet classé au titre des monuments historiques - Date arrêté : 30/05/2000

Bibliographie

aucune fiche de pré-inventaire ; PM91000607 ; Commission supérieure des monuments historiques 3e section du 28/03/2000 ; exposition itinérante au Japon "La vie, la pensée et l'œuvre de Victor Hugo" au musée Fuji à Tokyo du 30/10/2004 au 15/01/2005, au Hokkaido Museum of Modern Art de Sapporo du 26/01 au 20/02/2005, au Suntory Museum à Osaka du 04/03 au 17/04/2005

Autres données descriptives

Victor Hugo écrit ce recueil de poésies en 1856 ; les deux volumes sont séparés par le décès de sa fille Léopoldine Hugo (Léopoldine Cécile Marie-Pierre Catherine Hugo dit, 1824-1843). Le 4 septembre 1843, Léopoldine Hugo meurt noyée avec son mari Charles Vacquerie (1817-1843)

Informations sur le traitement

Date dernier récolement : 12/12/2017