SAINT-GERMAIN-LES-ARPAJON. ARCHIVES COMMUNALES DEPOSEES.

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT85 1D/1-GG/11

Date

1577-1988

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives départementales de l'Essonne

Description physique

126 articles pour un métrage linéaire de 7, 45 m.

Origine

SAINT-GERMAIN-LES-ARPAJON (service producteur)

SAINT-GERMAIN-LES-ARPAJON (service versant)

Biographie ou Histoire

Située dans le centre-ouest du département, la commune de SAINT-GERMAIN-LES-ARPAJON possède une histoire très liée à sa voisine ARPAJON. La très ancienne paroisse de Saint-Germain-lès-Châtres s'est formée de part et d'autre de la voie romaine conduisant de PARIS à ORLEANS. Natif du lieu, saint Corbinien, l'évangélisateur de la Bavière au VIIIe siècle, vit longtemps en ermite devant la première église dédiée à saint Germain d'Auxerre.

L'abondance des sources, notamment au hameau de La Folie, la proximité de la rivière d'Orge et le passage de la voie romaine favorisent l'implantation de la population et, dès le XIIe siècle, trois moulins situés sur l'Orge sont occupés à "mouldre bled". Le hameau de La Bretonnière se constitue sur l'autre versant de l'Orge.

Un Jean de la Bretonnière est cité dans un document daté de 1298. Un de ses descendants fortifie le château, le flanquant de cinq tours. En 1474, Pierre Leprince obtient l'autorisation de réparer ce châterau tombé en ruines. La paroisse comprend également le domaine royal de Chanteloup, dans le parc duquel un hôpital-chapelle est fondé en 1297 pour accueillir les malades. En 1529, l'hôpital devient un monastère.

Lorsque Châtres devient ARPAJON en 1720, Saint-Germain-lès-Châtres prend le nom de SAINT-GERMAIN-LES-ARPAJON. Son nouveau nom sera définitivement acté après la Révolution Française. L'activité du bourg est essentiellement viticole, puis agricole jusqu'à la Seconde Guerre Mondiale. La population germinoise, qui compte 600 habitants au début du XXe siècle, a peu varié jusqu'alors, mais elle connaît une augmentation importante et continue à partir des années 1950 pour atteindre le nombre de 10 877 habitants aujourd'hui [recensement de 2018].

La ville a conservé son identité : le centre groupé autour de l'église et de la mairie, et les deux quartiers excentrés de La Folie et de La Bretonnière.

SAINT-GERMAIN-LES-ARPAJON appartient au canton d'ARPAJON et à l'arrondissement de PALAISEAU.

 

Histoire de la conservation

Ce dépôt concerne les archives dites "anciennes" de la commune de SAINT-GERMAIN-LES-ARPAJON ainsi que celles allant jusqu'en 1950. Ces archives sont répertoriées dans un inventaire détaillé rédigé par le CIG de la Grande Couronne. Cependant, les archives anciennes ayant été cotées à la boîte, certaines archives proposées au dépôt sont postérieures à 1950.

En annexe, une liste tirée de l'inventaire, regroupe par série, ces documents proposés en dépôt aux Archives départementales de l'Essonne.

Dans le répertoire conservé par la commune de SAINT-GERMAIN-LES-ARPAJON, une annotation placée en début de chaque analyse permet d'identifier les dossiers déposés aux Archives départementales.

Modalités d'entrées

Dépôt

Mode de classement

  • Répertoire numérique détaillé :

Les archives déposées par cette commune se répartissent dans les séries suivantes :

- GG/1-11, 2E/1-12 [registres paroissiaux et d'état-civil] (1577 - 1902),

- 1D/1 - 3D/9 [administration de la commune] (1793 - 1983),

- 1F/1 - 7F/6 [population, agriculture et travail] (1831 - 1988),

- 1G/1 - 2G/40 [contributions] (1824 - 1985),

- 1H/1 - 22 [affaires militaires] (1881 - 1978),

- 1I/1 - 5 [hygiène publique, justice et police administrative] (1892 - 1985),

- 1L/1 - 27 [finances de la commune] (1877 - 1970),

- 1M/1 - 15 [édifices communaux] (1834 - 1987),

- 1N/1 - 4 [biens communaux] (1865 - 1992),

- 1O/1 - 47 [travaux publics, voirie, moyens de transport et régime des eaux] (1827 - 1991),

- 1P/1 - 10 [cultes] (1827 - 1991),

- 1Q/1 - 12 [assistance et prévoyance] (1853 - 1975),

- 1R/1 - 4 [caisse des écoles] (1891 - 1985).

 

Langue des unités documentaires

Français

Autre instrument de recherche

Répertoire numérique détaillé.

Un 1er instrument de recherche a été réalisé par Mme Sandra MACEDO, archiviste au Centre interdépartemental de gestion [CIG] de VERSAILLES, après la prise en charge de ce fonds par le CIG en 2014. Ce répertoire numérique demeure pour l'essentiel fidèle au plan de classement réalisé par Mme MACEDO.

Mots clés lieux

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT85 1L/1-27

Date

1877-1970

Caractéristiques physiques

Papier

Origine

SAINT-GERMAIN-LES-ARPAJON (service producteur)

SAINT-GERMAIN-LES-ARPAJON (service versant)

Langue des unités documentaires

Français

Informations sur le traitement

21/10/2016

Mots clés matières

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT85 1L/17, 19-23

Date

1882-1970

Budgets annuels : chapitres additionnels (1882 - 1902).

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT85 1L/19

Date

1882-1902

Conditions d'accès

Aucun délai de communicabilité.

Mots clés matières

Mots clés typologiques