BREUILLET. ARCHIVES COMMUNALES DEPOSEES.

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT50 GG/1-3R/2

Date

1633-1991

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives départementales de l'Essonne

Description physique

98 articles

Origine

BREUILLET (service producteur)

BREUILLET (service versant)

Modalités d'entrées

Dépôt

Présentation du contenu

Introduction Le dépôt des archives de la commune de Breuillet aux Archives départementales de l'Essonne s'est fait en novembre 2001 à la demande de la municipalité . La motivation principale était la volonté municipale de sauvegarder son patrimoine écrit et ainsi avoir la possibilité d'en écrire l'histoire, une histoire qui s'est enrichie dans les années 1950-1960 du fait de l'accroissement de la population breuilletoise et de l'urbanisation. Les documents déposés couvrent une période de plus de 300 années, de 1633 à 1991 ; cependant la plus grande partie date du XIXe siècle jusqu'aux années 1970-1980. Outre les documents anciens, le fonds comprend des archives portant sur les guerres de 1870, 1914-1918 et 1939-1945. Le passé industriel de la ville y est aussi visible comme en témoigne une importante liasse sur les exploitations de carrières notamment par la société Carbonisation Entreprise et Céramique, successeur des établissements MULLER . Une étude socio-économique est possible du fait de l'importance documentaire sur les finances locales mais aussi sur des structures telles que le bureau de bienfaisance. Une étude démographique serait aussi envisageable au vu des nombreux documents relatifs à l'immigration . Présentation de la commune Breuillet est une commune essonnienne qui se situe à 40 kilomètres au sud ouest de Paris. La commune est traversée par trois rivières qui y ont creusé trois vallées : l'Orge, la Rémarde et la Renarde. En 2007, sa population était de 8150 habitants. Du XIXe au début du XXe siècle, Breuillet se composait d'un agrégat de hameaux situés autour du chef-lieu de la commune (c'est-à-dire le centre de la ville là où se trouvent la mairie, l'école et l'église). Tous les habitants de ces hameaux devaient donc se rendre au chef-lieu pour régler les actes de la vie administrative, se rendre à l'église le dimanche et pour les enfants aller à l'école ; aujourd'hui la plupart de ces hameaux ont intégrés la ville originelle en se transformant en quartiers . L'activité économique de la commune fut marquée par l'agriculture et l'industrie, ce qui explique la présence de symboles tels que la grappe de raisin, la brique et l'eau sur son blason. Jusqu'au milieu du XIXe siècle, le territoire avait une culture agricole à dominante vinicole ; ensuite les agriculteurs breuilletois cultivèrent des céréales, le blé en particulier, mais aussi la pomme de terre, la carotte et la betterave. Avec l'amélioration des moyens de transports, la production agricole breuilletoise alimenta la région parisienne. Cette évolution entraîna l'arrivée massive d'une main d'\234uvre bretonne. En 1905, la moitié au moins des habitants était composée d'agriculteurs, ces derniers adhérèrent massivement au syndicat agricole de la commune créé dès 1890 par le maire Cochin . Après la Seconde Guerre mondiale, le secteur agricole déclina progressivement comme la tendance nationale. A ce passé agricole s'ajouta une activité industrielle soutenue, la production céramique puis celle de produits réfractaires à l'origine de l'expansion de la ville. En effet, Breuillet possèdait des carrières d'où étaient extraites de l'argile transformée en produits céramiques, tuiles, briques notamment dans les manufactures locales voires régionales. De nombreuses tuileries existèrent sur son territoire. Des carrières plus ou moins éphémères furent ouvertes entre les deux guerres pour alimenter les briqueteries environnantes. En 1872, Amédée MUSMACQUE (qui fut conseiller municipal de Breuillet) reprit la tuilerie artisanale DEBOURDEAU, installée au manoir de la Folleville. Cette tuilerie fut en activité jusqu'en 1935. La commune eut plusieurs usines de taille plus ou moins importantes dont l'activté était basée sur l'exploitation des carrières environnantes. La plus grande était sans doute celle des Etablissements Muller, créée en 1921, il s'agissait d'une usine spécialisée dans les produits réfractaires, avec une main-d'oeuvre pouvant compter jusqu'à 500 personnes. Devenue prospère, l'entreprise devint la Société Nouvelle des Ets Muller. En 1968, l'usine fut rachetée par la CEC Carbonisation, Entreprise et Céramique (une filiale de la Cie des Compteurs à Montrouge). Malgré les changements de propriétaires, l'usine de Breuillet réussit à survivre jusqu'en 2002 date à laquelle elle cessa son activité du fait notamment de la conjoncture. L'industrie a laissé une empreinte durable sur la commune, essentiellement démographique. En effet dès le début, l'usine de Breuillet fit appel à une main d'\234uvre d'origine étrangère, polonaise, italienne, portugaise et turque pour répondre au développement de son activité. Vers les années 1970, l'afflux de population provenant de Paris et la construction de la zone d'habitation résidentielle Port-Sud fit passer Breuillet de l'état de village à celui de plus grosse commune du canton. Classement Le classement suit le règlement des archives communales de 1926. Le tri a été fait en s'appuyant sur les circulaires AD93-1 du 1er août 1993 et DAF/DPACI/RES/2009/018 du 28 août 2009 relatives aux archives communales et aux services communs à l'ensemble des collectivités territoriales. Outre la documentation, les brouillons et les doubles, ont donc été éliminés les factures de fonctionnement des années 1970de services tel que la Protection Maternelle et Infantile (factures d'électricité, de gaz et de téléphone, factures de commande de petites fournitures datant des années 1970), les cahiers d'enregistrement des demandes de carte d'identité, de passeport et les sorties de territoire de 1985 à 1990. Ont aussi été supprimés trois registres d'inscription sur les listes électorales de 1969 à 1974 qui sont redondants avec les listes électorales en elles-mêmes. Bibliographie \tLa monographie communale de Breuillet, 1899. \tBulletin municipal de Breuillet depuis 1972 (Breuillet 91, Breuillet Bulletin d'informations municipales, Breuillet Infos, Breuillet Mag aujourd'hui) Ouvrages et articles publiés par le Comité de la mémoire de BREUILLET : \tRegards sur Breuillet, éditions Amattéis, 2006. \tL'essor des écoles de Breuillet au XXe siècle. - In : Breuillet infos, janvier-février 2004, n° 180, pp. 16-17. \t"" Le château du chapitre de Breuillet.- In : Breuillet Infos, octobre 2004, n° 183, p. 12. \tL'église Saint-Pierre de Breuillet . - In : Breuillet Infos, mars-avril 2005, n° 185, pp. 4-5. Sources complémentaires Archives départementales de l'Essonne \tB133 à 146, prévotés de Baville et Saint-Yon avec Breuillet entre autres : registre d'audiences extraordinaires des bailliage et baronnie, enregistrement des édits, déclarations, lettres patentes du roi (1646-1789) \tE3 à 5, 6101 à 6307 : minutes notariales (1594-1619) \t4E 354-359 : registres paroissiaux (1606-1793) \t4E360 : tables décénnales (1802-1902) \t4E 361-370, 3163 : registres d'état-civil (1794-1890) \tEsuppl 51, 61, 363 : seigneurie \t2Fi 30 1-15 : cartes postales \t5Fi 1496-1499, 1914 : collection des diapositives représentant des vues aériennes du département, Direction départementale des services d'archives (1975-1980) \t44Fi 240, 246-248, 252-258, 543-547, 777-778, 880-898 : diapositives représentant des vues aériennes du département, Direction Départementale de l'Equipement (1980, 1984) \t48Fi 326-344 : Idem \t1M 25, 2M 93, 2M 30, 6M 47-48 : délibérations du conseil municipale, relations avec la Préfecture, personnel municipal, recensement de population (1815-1936) \t1O 30, 225 : comptes de gestion des receveurs municipaux et emprunts et impositions extraordinaires (1831-1931) \t2O 187-191 : construction et travaux et acquisition de mobilier pour la mairie, l'école et l'église (1851-1929) \t3O 58-59, 516 : voirie rurale (1801-1966) \t2P 68 : recensement des propriétés bâties, Direction des services fiscaux (190-1903) \t2P 680-683 : matrices générales (1931-1940) \t3P 289-301 : plans cadastraux (1825) \t3P 2169-2178 : matrices des propriétés bâties, Service de documentation nationale du Cadastre (1825-1914) \t1R 41-43 : service militaire obligatoire, tableaux de recensement, Préfecture de Seine-et-Oise (1914-1918) \t2S 275, 279-280, 288-289, 313 : ancien chemins de grande communication, alignement et permission de voirie, Direction départementale de l'Equipement (1837-1937) \t3U 2936-2938 : publications de mariage, Tribunal d'Instance de Rambouillet (1802-1874) \t784W 88-90 : plans du chemin départemental 116 relatifs aux travaux de reconstruction d'un pont sur la rivière la Rémarde, Direction départementale de l'Equipement (s.d) \t871W 108-113 : matrices générales d'impositions, Direction des services fiscaux de Seine-et-Oise (1942-1961) \t1363W 4, 6, 1393W : installations classées pour la protection de l'environnement, Préfecture (1958-1977) \t1502W 1412-1414 : assainissement et construction de logements HLM, Direction départementale de l'Equipement (1959-1962) \t1511W 64-67 : plans d'occupation de sol, Direction départementale de l'Equipement (1971-1985) \t 1533W 42, 96, 115, 136, 138 : permis de construire (1950-1965) \t2X 4 : Bureau de Bienfaisance, Préfecture de Seine-et-Oise (1789-1953) Sommaire Edepot50 GG1-5 \t\tRegistres paroissiaux (1653-1792) Edepot50 GG6-7 \t\tAssistance publique, la Charité (1633-1820) Edepot50 1D1-3\t\tAdministration générale de la commune (1793-1894) Edepot50 2E1-5 \t\tEtat-civil (1792-1832) Edepot50 1F1-3 \t\tPopulation (1846-1986) Edepot50 2F1 \t\tCommerce et industrie (1932-1981) Edepot50 3F1-5\t\tAgriculture (1793-1983) Edepot50 4F1 \t\tRavitaillement (1952-1989) Edepot50 7F1-2 \t\tTravail (1973-1978) Edepot50 1H1-4 \t\tRecrutement militaire (1830-1984) Edepot50 2H1-2 \t\tAdministration militaire (1874-1971) Edepot50 3H1 \t\tGarde nationale (1830-1852) Edepot50 3H2-4 \t\tSapeurs-pompiers (1860-1989) Edepot50 4H1 \t\tGuerre de 1870-1871 (1870-1879) Edepot50 4H2 \t\tGuerre de 1914-1918 (1914-1919) Edepot50 4H3 \t\tGuerre de 1939-1940 (1940-1982) Edepot50 1I1-8 \t\tPolice locale (1830-1990) Edepot50 2I1-4 \t\tPolice générale (1938-1991) Edepot50 3I1 \t\tJustice (1830-1990) Edepot50 5I1-8 \t\tHygiène publique et salubrité (1874-1987) Edepot50 1K1-3 \t\tElection (1831-1979) Edepot50 1L1-9 \t\tFinances communales (1825-1979) Edepot50 1O1 \t\tService vicinal (1925-1957) Edepot50 1P1 \t\tCulte catholique (1832-1902) Edepot50 1Q1-5 \t\tBureau de Bienfaisance (1816-1953) Edepot50 5Q1-5 \t\tApplication des lois d'assistance et prévoyance (1874-1976) Edepot50 1R1-4 \t\tInstruction publique (1846-1982) Edepot50 2R1 \t\tAffaires culturelles (1978-1985) Edepot50 3R1-2 \t\tAssociations sportives (1942-1984)

Langue des unités documentaires

Français

Autre instrument de recherche

Répertoire numérique détaillé

Autres données descriptives

INSTRUMENTS_RECH "Répertoire numérique établi par Toilianti HAMADI en août 2010"

Informations sur le traitement

2010

Mots clés lieux

BREUILLET- Affaires militaires.- Tableaux de recensement des jeunes gens des classes de 1945 à 1984 (1945-1984).

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT50 1H/3

Date

1945-1984

Caractéristiques physiques

Papier

Origine

BREUILLET (service producteur)

BREUILLET (service versant)

Présentation du contenu

Archives textuelles

Conditions d'accès

sans délais

Langue des unités documentaires

Français

Informations sur le traitement

21/07/2010