Le Val-Saint-Germain, château du Marais

Déplier tous les niveaux

Présentation du contenu

L'actuel château du Marais, dont la construction se situe à 1778, est le quatrième a avoir été bâti sur cet emplacement. Il est considéré comme l'un des plus beaux châteaux français de l'époque Louis XVI. De l'édifice datant du Moyen-Age, il ne subsiste que le donjon et les communs.

Mots clés lieux

Mots clés matières

Présentation du contenu

En 1785, la comtesse Adélaïde DE LA BRICHE (1755-1844) est propriétaire du domaine, et commanditaire de mobilier aux ébénistes Claude SÉNÉ et Georges JACOB. Durant près de soixante années, la comtesse y tiendra Salon, où la meilleure société du moment assiste à des représentations théatrales et des lectures publique, tels que Chateaubriand et Madame de Staël. En 2002, le mobilier estampillé a été classé au titre des monuments historiques.

Mots clés lieux

Mots clés matières

chaises

Cote/Cotes extrêmes

T2000/0007/1-2

Date

XVIIIe Siècle

Importance matérielle

2

Caractéristiques physiques

soierie brochée (fond rouge à fleurs) ; bois tourné cannelé

Dimensions

dimensions non prises

Particularité du document

C (étoile) SEE

Biographie ou Histoire

SENÉ Claude (1747-1803)

Histoire de la conservation

Violette DE PALEWSKI ; Hélie DE TALLEYRAND-PÉRIGORD ; famille LE MAÎTRE DE LA MARTINIÈRE

Modalités d'entrées

commande

Présentation du contenu

le meuble est rembourré et garni de tissu avec soierie brochée fond rouge à fleurs ; dossier bas et plat à anse de panier ; pieds droits tournés en fuseau et cannelés, rosace dans les dés

Conditions d'accès

Statut Privé, objet classé au titre des monuments historiques - Date arrêté : 16/04/2002

Bibliographie

aucune fiche de pré-inventaire ; PM91000630 ; Commission départementale des objets mobiliers du 21 juin 2000 ; 16Fi175/48

Autres données descriptives

Claude SENÉ (Jean-Baptiste Claude dit, 1748-1803) est issu d'une famille appartenant à la corporation des menuisiers en sièges. Sa maîtrise acquise en 1769, il s'installe à Paris à l'enseigne du "Gros Chapelet" dans le 2e arrondissement. A partir de 1784, sa réputation est telle qu'il compte parmi les fournisseurs du Garde-Meuble de la couronne.

Informations sur le traitement

Date dernier récolement : 14/05/2019