2E56 étude notariale de LIMOURS-EN-HUREPOIX (1517-1929)

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

2E56/1-1258

Date

1517-1929

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives départementales de l'Essonne

Description physique

1253 articles

Origine

BRIIS (service producteur)

LIMOURS (service producteur)

BRIIS (service versant)

LIMOURS (service versant)

Histoire de la conservation

En 2012, l'étude notariale de Limours fut la dernière de l'Essonne à verser ses archives antérieures à 1789. Auparavant, les Archives départementales de l'Essonne ne disposaient que des archives des études rattachées à celle-ci, à savoir Briis-sous-Forges (cotes 2E56 et 2E57), Fontenay-les-Briis et Soucy (2E57 et 2E78), Janvry (2E57), Vaugrigneuse et Launay-Courson (2E57 et 2E78), Forges-les-Bains (2E57 et 2E78), Pecqueuse (2E78), les Molières (2E78), Boullay-les-Troux (2E60) et quelques études de l'actuel département des Yvelines que sont Cernay-la-Ville (2E78), La Celle-les-Bordes (2E78) et Rochefort-en-Yvelines (2E78). La fusion des numéros de versement de notaires fut effectuée en application de la circulaire AD58-12 portant sur les archives notariales : "Les minutes notariales [...] sont groupées par études, chaque étude portant un numéro d'ordre individuel". Tous les fonds cités ci-dessus, cotés 2E56, 57, 60, 97 et en partie 78, ont été décotés et fusionnés en 2014-2015, pour ne recevoir qu'un seul numéro de versement : 2E56. La concordance des anciennes et des nouvelles cotes est indiquée dans les notices concernées.

Modalités d'entrées

Versement

Mode de classement

Répertoire numérique

Langue des unités documentaires

Français

Notes

Le fonds du notaire de Limours et de ses études rattachées comprend, en 2015, 1253 cotes représentant 144,80 mètres linéaires. C'est un fonds classique de notaire constitué de répertoires et de minutes. Plusieurs actes concernent des moulins à vent. En revanche aucun ne semblent concerner Richelieu pourtant seigneur du lieu au XVIIe siècle à part un acte de marché de travaux au château de Limours signé par lui-même. A signaler un dossier d'expropriation pour le compte de la ligne du chemin de fer de Paris à Chartres qui passait par Limours et ses environs. Ce dossier complète les documents sur cette ligne présents dans la sous-série 5 S.

 

Plan de classement :

- Etude principale de Limours : répertoires (2E56/1, 34-35, 41-42, 49-53, 59-60) (1636-1925) et minutes (2E56/2-512) (1609-1929) 

- Etudes rattachées :

- Boullay-les-Troux (2E56/513) (1619-1788) 

- Briis-sous-Forges : répertoires (2E56/514-522) (1629-1912) et minutes (2E56/523-1114) (1517-1929)

- Bures-sur-Yvette (2E56/1115-1119) (1612-1678) 

- Cincehours et Launay-Courson (Courson-Monteloup) (2E56/1120-1121) (1584-1763) 

- Fontenay-les-Briis (2E56/1122-1132) (1606-1783) 

- Bligny (Fontenay-les-Briis) (2E56/1133) (1588-1620) 

- Soucy (Fontenay-les-Briis) : répertoires (2E56/1134) (1605-1783) et minutes (2E56/1135-1147) (1605-1752) 

- Gometz-le-Châtel et Saint-Clair (2E56/1148-1166) (1612-1747) 

- Gometz-la-Ville (2E56-1167-1170) (1612-1678) 

- Forges-les-Bains (2E56/1171-1198) (1545-1719) 

- Gif-sur-Yvette (2E56/1199) (1612-1633) 

- Janvry : répertoires (2E56/1200) (1601-1777) et minutes (2E56/1201-1220) (1601-1783) 

- Les Molières (2E56/1221-1239) (1586-1760) 

- Pecqueuse (2E56/1240-1242) (1547-1778) 

- Saint-Jean-de-Beauregard (2E56/1243) (1621-1678) 

- Vaugrigneuse (2E56/1244-1251) (1519-1716) 

- Etudes notariales des Yvelines :

- Cernay-la-Ville (2E56/1252) (1742-1756) 

- Boissay (2E56/1253) (1652-1669) 

- Bullion (2E56/1253) (1646-1656) 

- La Celle-les-Bordes (2E56/1253) (1658) 

- Châteaufort-en-Yvelines (2E56/1253) (1621) 

- Chevreuse (2E56/1253) (1643-1647) 

- Rochefort-en-Yvelines (2E56/1253) (1567-1616). 

 

 

- Répertoire numérique établi sous la direction de Pierre Quernez, par Dominique Bassière (août 2015, refondu en août 2018).

Mots clés matières

Cote/Cotes extrêmes

2E56/1-512

Date

1609-1929

Caractéristiques physiques

Papier

Origine

LIMOURS (service versant)

Présentation du contenu

Archives textuelles

Conditions d'accès

au bout de 75 ans à partir de 1925

Informations sur le traitement

08/10/2001

Mots clés lieux

Cote/Cotes extrêmes

2E56/2-512

Date

1609-1929

Caractéristiques physiques

Papier

Origine

LIMOURS (service producteur)

LIMOURS (service versant)

Présentation du contenu

Archives textuelles

Conditions d'accès

au bout de 75 ans à partir de 1611

Langue des unités documentaires

Français

Informations sur le traitement

08/10/2001

Mots clés typologiques

Cote/Cotes extrêmes

2E56/77-90

Date

1769-1794

Caractéristiques physiques

Papier

Origine

LIMOURS (service producteur)

LIMOURS (service versant)

Présentation du contenu

Archives textuelles

Conditions d'accès

au bout de 75 ans à partir de 1770

Langue des unités documentaires

Français

Informations sur le traitement

08/10/2001

LIMOURS. - Jean-Louis Rue, Spire-Charles Poupet, notaires : minutes (1783).

Cote/Cotes extrêmes

2E56/85

Date

1783

Caractéristiques physiques

Papier

Origine

LIMOURS (service producteur)

LIMOURS (service versant)

Présentation du contenu

Dont :

  • Liquidation de la succession mobilière de défunt Antoine LECORNE, laboureur demeurant au Cormier, paroisse de LIMOURS-EN-HUREPOIX, faite entre sa veuve Louise BERRURIER, Pierre LOGER, pourvoyeur demeurant à ANGERVILLIERS et Henriette LECORNE sa femme, Estienne FALLOT, laboureur demeurant au Clos, paroisse de BONNELLES (Yvelines) et Marie-Thérèse LECORNE sa femme, Jean-Christophe BENARD, marchand-boulanger demeurant audit LIMOURS et Marie-Louise-Elizabeth LECORNE sa femme, René LE ROUX, journalier demeurant audit BONNELLES et Louise-Margueritte LECORNE sa femme, toutes leurs filles (15 janvier 1783) ;
  • Contrat de mariage entre Gilles LAURENT, laboureur demeurant à Chardonnet, paroisse de FORGES-LES-BAINS, et, Anne-Louise-Margueritte LECORNE, demeurant au Cormier, paroisse de LIMOURS-EN-HUREPOIX, fille de défunt Antoine LECORNE, laboureur et de Marie-Louise BERRURIER (25 janvier 1783) ;
  • Déclaration de censive faite à Jean-Louis LE JARIEL, chevalier, seigneur de FORGES-LES-BAINS, Chardonnet audit FORGES, Ledoiraire, La Halette, l'Ecu de Bourbon, Lorme Le Gras, Launay-Jaudouin, La Prieure, du fief de Sainte-Catherine-du-Val-des-Ecoliers notamment audit FORGES, suzerain du Paradis, par, Noël VIVANCE, vigneron demeurant à Vaux, paroisse dudit FORGES et Anne-Margueritte MENET sa femme, à savoir : une maison avec four, dépendances et jardin, tenant au ruisseau de la Vuidange et sur la rivière de Forges, avec quatre arpents de terre labourable audit FORGES, chantiers de la Croix des Vignes, du Douaire, de l'Ancienne Porte de Boissy, ce dernier tenant au mur du parc de LIMOURS-EN-HUREPOIX (30 janvier 1783) ;
  • Contrat de mariage entre Jean-Marc-Angélique ROUSSEAU, compagnon-maçon, fils de Jean ROUSSEAU, garçon-jardinier au service de la comtesse de BRIONNE et de défunte Geneviève MENARD, tous demeurant au château de LIMOURS-EN-HUREPOIX, et, Louise-Angélique LAURENT demeurant audit LIMOURS, fille de Pierre LAURENT, tailleur d'habits et d'Anne-Louise MEUNIER (14 février 1783) ;
  • Vente d'un arpent 89 perches de terre labourable et bois taillis, aux MOLIERES, lieux-dits le Chemin de Malet, les Carrières d'Armenon et la Butte de la Hurlerie, faite par Claude-Jean-Baptiste-Antoine LALLEMANT, maître es arts en chirurgie demeurant à LIMOURS-EN-HUREPOIX et Jeanne LEMERCIER sa femme, à, la princesse Louise-Julie-Constance de ROHAN, comtesse de BRIONNE-LORRAINE, de CHARNY et dudit LIMOURS, demeurant à PARIS au Carrousel, paroisse Saint-Germain-L'auxerrois, étant ce jour en son château dudit LIMOURS, veuve du prince Louis-Charles de LORRAINE, comte de BRIONNE et de CHARNY, pair et grand écuyer de France, chevalier des ordres du roi, maréchal des camps et armées du roi, gouverneur et lieutenant général du roi en la province d'ANJOU, gouverneur particulier des villes et châteaux d'ANGERS et du PONT-DE-CE (Maine-et-Loire) et grand sénéchal héréditaire de BOURGOGNE. Acte fait et passé audit château de LIMOURS en présence de Nicolas GAUCHE, inspecteur des travaux et de Pierre VERNEUIL, inspecteur des Chasses de la comtesse de BRIONNE, demeurant audit LIMOURS (28 février 1783) ;
  • Bail de la ferme de Pivot, paroisse de FORGES-LES-BAINS, comprenant colombier et pièce d'eau ou fossés autour des bâtiments, le tout situé à l'extrémité du parc de LIMOURS-EN-HUREPOIX, avec 85 arpents de terre labourable, fait par Louise-Julie-Constance de ROHAN, comtesse de BRIONNE et dudit LIMOURS, demeurant à PARIS, place du Petit Carrousel, paroisse Saint-Germain-L'auxerrois, de présent en son château dudit LIMOURS, veuve de Louis-Charles de LORRAINE, comte de BRIONNE et de CHARNY, pair et grand écuyer de France, chevalier des ordres du roi, maréchal des camps et armées du roi, gouverneur et lieutenant général du roi en la province d'ANJOU, gouverneur particulier des villes et châteaux d'ANGERS et du PONT-DE-CE (Maine-et-Loire) et grand sénéchal héréditaire de BOURGOGNE, à, Jean-François, Louis et Pierre PLISSON, tous trois frères et fermiers-laboureurs demeurant en ladite ferme de Pivot (31 mai 1783) ;
  • Bail des dîmes du prieuré de LIMOURS-EN-HUREPOIX, fait par Jean-Louis COUPE, diacre du diocèse de NOYON (Oise), bénéficier castral de Notre-Dame de La Bretonnière, pensionnaire du roi, prieur-commendataire de Saint-Pierre dudit LIMOURS, seigneur du fief de La Voye, paroisse dudit LIMOURS, demeurant à PARIS aux Grandes écuries du roi rue Saint-Honoré, paroisse Saint-Roch (22 juin 1783) ;
  • Déclaration de censive faite à Jean-Louis COUPE, diacre du diocèse de NOYON (Oise), bénéficier castral de Notre-Dame de La Bretonnière, pensionnaire du roi, prieur-commendataire de Saint-Pierre de LIMOURS-EN-HUREPOIX, seigneur du fief de La Voye, paroisse dudit LIMOURS, dépendant dudit prieuré, par, entre autres, Jean-Baptiste VIVIEN, écuyer, avocat au Parlement, conseiller-secrétaire du roi, Maison, couronne de France et de ses Finances, conseiller du roi, notaire honoraire au Châtelet de PARIS, seigneur de Dégoubert, paroisse des MOLIERES et de Despainos, demeurant à PARIS, rue des Blancs-Manteaux, paroisse Saint-Jean-en-Grève, de présent résidant en son château dudit Dégoubert, à savoir : 16 arpents de terre labourable sur ledit fief de La Voye, sur le chemin pavé de Paris à Chartres, chantier de la Marre au Cerf, en limite du fief des MOLIERES (12 octobre 1783) ;
  • Vente de maison aux MOLIERES, devant les ormes, avec un quartier de bois taillis audit lieu, chantier des Mollerets, faite par Jean-Baptiste-Antoine LALLEMANT, maître es arts en chirurgie demeurant à LIMOURS-EN-HUREPOIX, paroisse Saint-Pierre et Jeanne LEMERCIER sa femme, veuve de Charles PILLAS, marchand-épicier audit LIMOURS, à, Etienne HUCHEREAU, carrier demeurant auxdits MOLIERES, paroisse Sainte-Marie, et Margueritte COUSTURIER sa femme (23 octobre 1783) ;
  • Bail de la maison prieurale de LIMOURS-EN-HUREPOIX, dépendances et jardin, fait par Jean-Louis COUPE, diacre du diocèse de NOYON (Oise), bénéficier castral de Notre-Dame de La Bretonnière, pensionnaire du roi, prieur-commendataire de Saint-Pierre dudit LIMOURS, demeurant à PARIS aux Grandes écuries du roi rue Saint-Honoré, paroisse Saint-Roch, étant de présent logé au château dudit LIMOURS chez la comtesse de BRIONNE, à, Jean-François SAGET, menuisier en bâtiment demeurant audit LIMOURS et Marie-Françoise THOMAS sa femme (10 novembre 1783)

Conditions d'accès

au bout de 75 ans à partir de 1783

Langue des unités documentaires

Français

Informations sur le traitement

08/10/2001