PAPETERIES DARBLAY, MEUNERIE, FONDERIE et CONSTRUCTIONS MECANIQUES (CORBEIL-ESSONNES)

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

3J/1-205

Date

1801-1986

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives départementales de l'Essonne

Description physique

205 articles 12 ml

Origine

DARBLAY SA (service producteur)

DARBLAY Stanislas (service versant)

DARBLAY Famille (service versant)

Modalités d'entrées

Dépôt

En mai 1871, Stanislas Darblay effectue un premier dépôt de registres provenant de la comptabilité de la papeterie d'Essonne (societé anonyme Darblay) (3J/42-83) et de celle de Worgl en Autriche (3J/113-163) ainsi que celle de la comptabilité de l'usine de fonderie et constructions mécaniques de Chantemerle à Essonnes (3J/187-205). Ce dépôt était aussi constitué par trois registre de la société ananyme des moulins d'Egypte (3J/184-186). En juin 2006, les cinq enfants de Stanislas Darblay effectuent un second dépôt comprenant des registres de délibérations du conseil d'administration et des assemblées générales des papeteries Darblay, des archives de l'usine de pâte à papier installée à Worgl dans le Tyrolautrichien et quelques documents sur la meunerie.

Présentation du contenu

La famille Darblay rachète en 1867 les Papeteries d'Essonnes qu'elle modernise en introduisant la pâte à bois au lieu du chiffon et en industrialisant la production. En 1900, les papeteries comptent 18 machines, 3000 ouvriers et produisent un dizième de la consommation française. Elles deviennent, en 1906, la société anonyme Darblay qui comprends trois usines : Corbeil-Essonnes, Grand-Couronne (Seine-Maritime), Bellegarde-sur-Valserine (Ain). Dans sa stratégie industrielle, la faminne Darblay acquiert l'usine de pâte à papier de Wörgl en Autriche en 1883, la société anonyme des moulins d'Egypte au début du XXe siècle après les moulins de Corbeil en 1863 et l'usine de fonderie et constructions mécaniques de Chantemerle à Essonnes. En 1970, avec 1100 ouvriers à Corbeil, les papeteries restent une source d'emplois très importante pour la ville.Dans les années 1980, une série de conflits sociaux touchant à la fois Corbeil et Grand-Couronne, divise la société en deux sociétés distinctes : les Papeteries d'Essonnes et Papcor. Elles ferment définitivement en 1997. Ce fond permet de suivre, en partie, la stratégie industrielle de cette famille et l'histoire des papeteries Darblay. Il comprend, notamment, des registres de comptes généraux dans lesquels étaient enregistrés les noms de gros clients acheteurs de papier comme les journaux : le ""Petit journal"", le ""Figaro"", ""l'Intransigeant"", le ""Progrès de Lyon"" ou d'imprimeurs comme l'imprimerie Crété à Corbeil (3 J 42-43) ; trois grands livres de comptes courants pour les années 1924, 1925 et 1927 (3 J/50-52) et vingt-cinq répertoires des grands livres courants pour les années 1909-1931 (3 J/53-77). Un document fournit des informations sur l'impôt et le chiffre d'affaires (1932-1934) avec justification des tonnages de papier pour la presse (3 J/81). Le registre (3 J/82) donne des indications sur la grande variété des types de papiers fabriqués (1898-1903). Enfin un registre intitulé ""bobines et mandrins"" (3 J/83) donne le détail des clients pour les bobines de papier fabriquées en 1935, avec trois catégories : les journaux (l'Humanité, le Canard enchainé, le Daily Mail, etc..), les éditeurs (Nathan, Flammarion, Albin Michel et la Manufacture de Saint-Etienne pour son catalogue) et les imprimeurs (Crété, Desfossés). Certains registres, particulièrement lourds et imposants, sont reliés avec des renforts métalliques pour mieux résister au maniement quotidien des employés. Ce fonds se compose aussi de registres de délibérations du conseil d'administration et des assemblées générales des papeteries Darblay, des archives de l'usine de pâte à papier installée à Wörgl, dans le Tyrol autrichien et de quelques documents sur la meunerie. Signalons que les archives des papeteries Darblay concernant, notamment, les locaux, la fabrication, le personnel et l'administration ont été détruites à plusieurs reprises et en particulier, pendant l'occupation de l'usine à la fin de la seconde guerre mondiale. Ce fonds a été classé comme suit : 3 J1-85 Papeterie d'Essonnes (société anonyme Darblay), (1831-1986) ; 3 J86-170 Usine de Wörgl en Autriche (1849-1964) ; 3 J 171-186 Meunerie (1801-1908) ; 3 J 187-205 Usine de fonderie et constructions mécaniques de Chantemerle (1824-1929).

Mode de classement

Le classement a été fait par entreprise et site industriel et après par grandes fonctions et activité pour chaque entreprise (constitution de l'affaire, conseil d'administration et assemblées générales, domaine, comptabilité, correspondance, personnel, contentieux).

Langue des unités documentaires

Français

Documents en relation

Centre des archives du monde du travail à Roubaix 65 AQ U 78-82 Papeterie Darblay : historique de la Société anonyme Darblay de 1868 à 1959, description des établissements de Corbeil, Bellegarde et Grand-Couronne, comptes rendus d'assemblées générales et de conseils d'administration, rapports de commissaires aux comptes (1957-1959), plaquette du centenaire des papeteries 1867-1967. 65 AQ U 336 Société nouvelle de la papeterie Darblay (1927) : statuts, assemblées générales 1931-1960, coupures de presse 1906-1908, 1939 et 1948-1951. 65 AQ R 139 Grands moulins de Corbeil de 1881 à 1927 : statuts, comptes rendus des assemblées générales, rapports annuels des conseils d'administration et des commissaires au comptes, résolutions, articles de presse.

Bibliographie

Turgan, Les papeteries à messieurs Darblay père et fils, Paris, libr. des dictionnaires, sept. 1889, 67 p. [inquarto/238] Papeterie d'Essonne MM. Darblay père et fils, s.l., Les Grandes usines de Turban, 30ème série, septembre 1889, 70 p., [inquarto/389] Darblay Aymé, Papeteries d'Essonnes, Paris, Maison Quantin, 1889, 67 p. [inoctavo/3413] Pierrot Nicolas et André Louis, La papeterie d'Essonnes in L'Archéologie industrielles en France, n°47, décembre 2005, p.14-23 Guide de recherches l'Industrialisation en Essonne 18-20ème siècles, sous la direction de Serge Bianchi, Philippe Oulmont et Jean-Pierre Williot, Comité de recherches historiques sur les révolutions en Essonne, 2004, p.113-115.

Usine de pâte à papier - Wörgl (Autriche).- Domaine : convention et concession Kögl, Brunner, Anker : contrats (1886-1892) ; prises d'eau - canaux : canal de Kastengstadt, prises d'eau, affaire Rendl et consorts : correspondance, questionnaire, requête (1890-1898) ; conventions avec les chemins de fer : engagement par Darblay de ne pas faire de réclamations pour le voisinage du chemin de fer, traité pour la construction d'une voie industrielle jusqu'à l'usine, location de terrains à Darblay, convention de fourniture d'eau au chemin de fer (1883-1886) ; contentieux : affaire Kögl c/ la cellulose fabrick de Wörgl : correspondance (1891-1894) ; tribunal arbitral : règlement (mai 1890) ;

Cote/Cotes extrêmes

3J/103

Date

1883-1898

Caractéristiques physiques

Papier

Origine

DARBLAY SA (service producteur)

DARBLAY Stanislas (service versant)

DARBLAY Famille (service versant)

Présentation du contenu

Archives textuelles

Conditions d'accès

sans délais

Langue des unités documentaires

Français

Informations sur le traitement

12/03/2002