FONDS AUDIOVISUEL DE L'AGENCE CULTURELLE ET TECHNIQUE DE L'ESSONNE (ACTE 91)

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

1422W/1-147

Date

1984-1998

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives départementales de l'Essonne

Description physique

146 articles

Origine

AGENCE CULTURELLE ET TECHNIQUE DE L ESSONNE (service producteur)

AGENCE CULTURELLE ET TECHNIQUE DE L ESSONNE (service versant)

Modalités d'entrées

versement

Présentation du contenu

Ce fonds a été collecté en décembre 1999 au moment où l'Agence Culturelle et Technique de l'Essonne a déménagé. Il est composé de 107 cassettes audio et de 40 cassettes vidéo VHS et permet de se rendre compte des activités de l'Agence Culturelle et Technique de l'Essonne. 1) 1422W1-107 : Cassettes audio - 1422W1-42 : Collection Naissance d'un département : entretiens oraux réalisés pour monter l'exposition ""Naissance d'un département"" sur les trente ans du département de l'Essonne. - 1422W43-65 : Collection Histoire des Lieux/ Lieux d'histoire à Draveil : enregistrements de conférences. - 1422W73-75 : Collection Journées Petite Enfance à la Médiathèque de Corbeil - 1422W76-78 : Collection Rencontre : la lecture et ses acteurs - 1422W79-80 : L'Orme à Martin - 1422W81-88 : Collection Journées Sciences Sociales et Ethnologie à Chamarande - 1422W89-94 : Collection l'Essonne au temps de la Seconde République à Crosne - 1422W95-97 : Colloque REPT 2) 1422W108-147 : cassettes vidéo VHS - Bibliographie: - ""30 ans d'Essonne, 30 ans de ville nouvelle : la naissance d'une ville nouvelle"", Mémoire de la Ville Nouvelle, Document mémoire n°1, décembre 1998."

Langue des unités documentaires

Français

NAISSANCE D'UN DEPARTEMENT MATTEO BARSAZI - DRAVEIL

Cote/Cotes extrêmes

1422W/14

Autres Cotes

27 - Num - 17 - Copie de sécurité 1422W15 - 2006 - 2006 – 27Num/17 (Cote de substitution)

Date

1995

Importance matérielle

00/53/00

Caractéristiques physiques

produit fini, Cassette audio, Interview

Origine

AGENCE CULTURELLE ET TECHNIQUE DE L ESSONNE (service producteur)

AGENCE CULTURELLE ET TECHNIQUE DE L ESSONNE (service versant)

Biographie ou Histoire

Naissance d'un département, interview réalisée pour monter une exposition sur les trente ans du département de l'Essonne.

Présentation du contenu

MATTEO BARSAZI - DRAVEIL Collection: Naissance d'un département Forme: Interview réalisé pour monter une exposition sur les trente ans du département.

Mattéo Barzasi, maire-adjoint de Draveil, évoque ses souvenirs sur l'évolution des constructions de la ville sur la période 1930-1995.

PREMIERE FACE - Habite Draveil depuis 1924. Parents arrivés vers 1913. Il est né en Italie accidentellement. Ses frères et sœurs sont nés à Draveil. Construction d'une maison rue des Bleuets à Draveil par ses parents. Mariage à 22 ans. Lotissements neufs sans route, chemins de terre. Route de Villeneuve-Saint-Georges était étroite. Vente des terrains à 1 franc le mètre par un homme qui venait de Paris dans la zone des Mousseaux - Plaine des Sables. Habitation dans une petite cabane avant la construction de la maison. Souvenirs de jeux dans les terrains vagues et les champs. - Construction du quartier progressivement. - Scolarité à l'école de garçons Jean Jaurès, datant de 1880 environ. Description de la vie scolaire. Ensuite Ecole Henri Barbusse de 1933 à 1936. Pas de ramassage scolaire. - Travail en 1936 comme menuisier ébéniste, puis menuisier spécialisé dans les élévateurs. - Citation des différents domiciles. - Conseiller municipal de Draveil depuis 1965, puis adjoint en 1971. - Implication de sa femme dans la ville locale, arrivée par hasard dans la municipalité. - Changements dans la vie locale. Développement des constructions : Villiers. Agrandissement de la ville, constructions de routes, de pavillons. Premiers lotissements en 1881 : Parc Granger, ensuite Paris-Jardins, La Villa, La Plaine des Sables. Beaucoup de lotissements construits jusqu'au années 1930. - Lotissement de Villiers en 1958 : premier ensemble collectif construit avec le 1% patronal pour EDF, GDF, Air France et la ville. Renouvellement de population quand Air France est parti à Roissy. Beaucoup de cheminots de la SNCF. - Années 1960 : construction des Mazières, d'environ 700 à 800 logements. Arrivée d'une nouvelle population venant de Paris, appelés " Les Zonards ". Les rapatriés d'Algérie ont été logés à Danton. Les Mazières ont été construits par des sociétés privées : " la Maison des Anciens Combattants ", n'appartiennent pas à la ville. Bonne intégration des jeunes parisiens. Description des anciens immeubles de Belleville au moment où ils ont été détruits. Deux catégories de gens : " les cathos de gauche" et les " communistes ". Vote à gauche de la population : communiste, MRP. - Beaucoup de militants communistes à Draveil avant la deuxième guerre mondiale. Beaucoup d'ouvriers aisés dans la commune qui travaillaient à Paris aux Sablières de la Seine, employés dans les petites usines de la commune. - Travail à Paris. Train pris à Juvisy. Beaucoup de gens prenaient le train pour Paris. Description des voyages en train vers Paris et des conditions de travail. - Les Bergeries près du château des Bergeries : grand ensemble d'environ 900 logements à cheval sur Vigneux. Arrivée des Parisiens et des émigrés. Installation des jeunes draveillois. - Grand ensemble Danton : rapatriés d'Algérie dans les années 1960. Beaucoup d'émigrés espagnols réfugiés politiques dans la Plaine des Sables. Construction d'une chapelle protestante après la seconde guerre mondiale. - Gestion municipale depuis la création de l'Essonne: poste d'adjoint aux sports, ensuite adjoint aux travaux et adjoint à l'enfance. Constructions des grandes installations sportives : gymnases, stades, piscines, salle de tennis de table, terrains de tennis, construction de collèges Daudet et Delacroix. - Changements de population : émigrés bien intégrés grâce aux associations. Sentiments des gens d'habiter à Draveil. Organisation de manifestations. Population catholique assez aisée. - Beaucoup de grandes propriétés le long de la route nationale, le Parc de Villiers, familles nobles foncières. - Souvenirs des fêtes religieuses, des kermesses dans la période entre deux guerres. Activité paroissiale importante. Importance de la religion dans les familles italiennes. Haute fréquentation de la messe dominicale. - Fêtes à Paris-Jardins, considéré comme une enclave à part avec des statuts particuliers. Esprit coopérateur dans ce quartier. Anecdotes sur les demandes de permis de construire dans ce quartier. Considérations des draveillois de la population de Paris-Jardins. - Peu de changements depuis la création du département. Facilités d'accès à Evry par rapport à Versailles. Plaintes de manque de transports de Draveil à Evry. Beaucoup de gens prennent des taxis. - La Seine sépare Draveil de Juvisy. Avant la construction du pont de Juvisy qui avait été bombardé pendant la deuxième guerre mondiale, il y avait un bac. - Années 1980 : nouveaux lotissements au château de Ponchardon. - Il a connu Draveil avec 4500 habitants. Essor important de la population depuis les années 1930 grâce à la loi Loucheur. - Beaucoup d'Italiens à Draveil et des Bretons dans le quartier de Mainville. - Forts besoins d'équipements sportifs pendant les années 1960. FIN PREMIERE FACE DEUXIEME FACE : - Problèmes sociaux actuels : problèmes de logements, problèmes de cohabitation aux Mazières avec les populations étrangères. Beaucoup de subventions de l'Etat. Contrat ville mis en place. Difficultés rencontrées pour avoir des subventions. - Problèmes administratifs avec le Conseil Général à propos de l'assainissement et de l'entretien des voiries. Problèmes de circulation et de stationnement. Nécessité d'avoir un pont sur la Seine. FIN DEUXIEME FACE

Conditions d'accès

NC Numérisé [substitution:27NUM/16/]

sans délais

Langue des unités documentaires

Français

Informations sur le traitement

Notice établie conformément à la norme ISAD(G), norme générale et internationale de description archivistique (2000), et à la DTD-EAD (Encoded Archival Description), informatisation de la description.