Bures-sur-Yvette, la Grande-Maison

Déplier tous les niveaux

Présentation du contenu

En 1541, le laboureur Jean BREMONT vend au procureur du Parlement Geoffroy TRUNEL un lieu contenant "deux maisons et une petite grange couverts de chaume, cour, jardin, pré, aulnoie, terre et pâtis, le tout contenant 3,5 arpents". Sa veuve fait don en 1565 d'un domaine embelli et agrandi, à sa petite-nièce Marie de LIF qui épouse un procureur au Parlement Gabriel BINET. Ce dernier vend en 1599 à Pierre de MIRAULMONT "un corps d'hostel, cour, grange, étable, jardin à herbes, vigne, clos d'arbres fruitiers, bois de haute futaie, le tout clos de murs et contenant 5 arpents". Le conseiller du roi de la Chambre du Trésor et Lieutenant de la Prrévôté de l'Hotel, embellit le domaine qu'il reconstruit en partie. Ayant une mauvaise gestion de ses finances, le domaine est saisi à sa mort en 1623 et adjugé à Jean-Marie L'HÔTE avocat au Parlement, qui le cède en 1643 à Claude BRAGELONE, seigneur de Bois-Ripault. Ses héritiers cèdent en 1651 la maison à Jérôme THIBAUT maître des comptes et parent de Claude de CHAULNES, qui en profite pour réunir à la seigneurie les terres de Pierre de MIRAULMONT, moins la maison et le parc. Jérôme THIBAULT restaure la maison que l'on commence à appeler "la Maison-Blanche". En 1658, il obtient qu'elle soit érigée en fief de BEAURIN.

Mots clés lieux

Mots clés matières

Mots clés lieux

Mots clés matières

baignoire monumentale

Cote/Cotes extrêmes

C038/0017/1

Date

1830

Importance matérielle

1

Caractéristiques physiques

marbre blanc

Dimensions

dimensions non prises

Biographie ou Histoire

Anonyme

Histoire de la conservation

hôtel particulier

Modalités d'entrées

achat ?

Présentation du contenu

baignoire décorée de palmettes XIXe siècle

Conditions d'accès

Statut Public, objet non protégé au titre des monuments historiques

Caractéristiques matérielles et contraintes techniques

château de la Grande Maison ; non localisé

Bibliographie

fiche de pré-inventaire n°17 ; 2W/21 ; 74-91/1834P

Autres données descriptives

cette baignoire aurait appartenue à la grand-mère du dernier roi d'Espagne Alphonse XIII, et provient d'un hôtel particulier de l'avenue Kléber à Paris, à la place duquel a été construit l'hôtel Raphaël

Informations sur le traitement

Date dernier récolement : 15/06/1974