FONDS LOUIS BRUNEL, HISTORIEN LOCAL

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

46J/1-32

Date

1653-1975

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives départementales de l'Essonne

Description physique

32 articles 3,3 ml

Origine

BRUNEL Louis (service producteur)

BRUNEL Louis (service versant)

Présentation du contenu

I - LA VIE DE LOUIS BRUNEL Né à Paris le 9 mai 1922, Louis Brunel se destine à la carrière militaire et, à l'appel du Général De Gaulle tente de rejoindre l'Angleterre, sans succès. Il commence alors une licence d'histoire et, dans le même temps, participe à des actions de résistance. Au mois de septembre 1941, Louis Brunel est fait prisonnier dans la région de Tours, puis maintenu sous surveillance. En juillet 1943, alors qu'il vient d'achever sa licence, Louis Brunel est envoyé en Bohême-Moravie, dans le cadre du S.T.O (Service de Travail obligatoire). Le 21 janvier 1945, il parvient à rejoindre la Résistance russo-tchécoslovaque. Il y dirige alors le détachement des partisans français du district de JABLONEC NAD NISOU en Bohême septentrionale. Le 25 juillet 1945, Louis Brunel, frappé d'une paralysie due aux privations de la guerre et à la dureté du climat, est rapatrié. Très lourdement handicapé, il n'en continue pas moins à mener une vie intellectuelle et professionnelle très active. Il enseigne au lycée de Savigny-sur-Orge, puis, pour raisons de santé, et ce jusqu'à sa retraite, au Centre national de Télé-enseignement à Vanves. De 1954 à 1965, Louis Brunel créé et dirige en outre une importante entreprise commerciale à Athis-Mons. De 1953 à 1969 il exerce, par ailleurs, un mandat d'adjoint au maire d'Athis-Mons. La biographie de Louis Brunel serait incomplète s'il n'était fait mention de ses activités dans le domaine de l'histoire locale, particulièrement pour les régions environnant Corbeil, Athis, Ris et Juvisy. Une notice biographique très complète est consacrée à Louis Brunel dans le Bulletin de la Société historique et archéologique de Corbeil, d'Etampes et du Hurepoix (91ème année, 1985 paru en 1986). En 1947, il fonde la Société d'études savantes et artistiques d'Athis-Mons (S.E.S.A.M.) qu'il dirige jusqu'en 1950. Il organise en outre de nombreuses conférences, visites, excursions et expositions. En 1951, il adhère à la Société historique et archéologique de Corbeil, d'Etampes et du Hurepoix. Il collecte alors une importante documentation sur la région de Juvisy, Athis-Mons, Viry qu'il commence à exploiter à l'âge de la retraite, à Nice, en 1969. Victime d'un accident de la route, Louis Brunel achève, bon gré mal gré, son ouvrage : L'abbé Duval, curé anti-janséniste de Saint-Jacques-de-Corbeil, qui reste à ce jour inédit. Madame Veuve Brunel prit contact avec les Archives départementales de l'Essonne, de façon à ce que l'importante documentation patiemment accumulée sur plus de 30 années de recherches en histoire locale puisse servir aux historiens amateurs et professionnels. C'est dans le courant de l'année 1995 que les archives du chercheur Louis Brunel furent données aux Archives départementales par sa veuve. II - PRESENTATION DU FONDS BRUNEL Le fonds Louis Brunel représente les travaux de recherches et de rédaction de l'historien sur trente-quatre années (1951 à 1985) Ce fonds comprend plusieurs types de documents : - des fonds de dossiers constitués de prises de notes, de manuscrits ou dactylogrammes et de leurs illustrations respectives ; - des illustrations diverses sans lien avec un manuscrit en particulier; - d'abondants fichiers fondés sur des dépouillements effectués dans des services d'archives publics ou chez des particuliers, ou constitués de prises de notes bibliographiques. Les manuscrits sont les suivants : L'histoire religieuse du district de Corbeil sous la Révolution Les subsistances dans le district de Corbeil de 1788 à l'an V Regards sur le pays corbeillois d'antan Juvisy au XVIIIe siècle. Le détournement du Pavé Royal de Lyon ; ses conséquences économiques et humaines, publié en 1975. Vincent Duval (1722-1827), curé réfractaire de Saint-Germain-le-Vieux-Corbeil, Saint-Jacques-de-Corbeil et Saint-Jacques-du-Haut-Pas à Paris (1985). L'intérêt du fonds réside principalement dans l'étude de la vie locale du XVIIIe siècle. Sommaire : - 46 J 1 à 13 : manuscrits. - 46 J 14 à 26 : fichiers. - 46 J 27 à 32 : illustrations, dont 47 J 27 et 28 : reproductions commandées par M. Brunel en vue de la publication de la Biographie de Vincent DUVAL, curé ultramontain de Saint-Germain-lès-Corbeil, Saint-Jacques de Corbeil et Saint-Jacques-du-Haut-Pas à Paris (contribution à l'histoire du Jansénisme et de la Révolution). L'inventaire offre la description détaillée du fonds y compris de la structure des fichiers et des vedettes répertoriées."

Langue des unités documentaires

Français

Notes

Répertoire numérique établi par Patricia SWANTEK en 1996.

Plaques d'impression destinées à illustrer la biographie de Vincent DUVAL [reproductions commandées par M. BRUNEL ; 33 pièces comprenant : 16 plaques d'impression, procédé mécanique, 13 plaques d'impression, procédé manuel, une quadrichromie] : Noms des étudiants et date de leur entrée au collège, 6,5 x 15,5 ; Portrait de BERNARDIN DE SAINT-PIERRE (jeune), 21,5 x 15,5 ; idem (âgé), 18,5 x 15,5 ; Portrait de Auguste, Jacques GUIOT, détenu (décagone), 15 x 15 ; Portrait de l'abbé Vincent DUVAL (jeune), 6 x 9 ; idem (en son âge mûr), 18,5 x 13,5 ; Portrait de Monseigneur MATHIAS, évêque de Troyes, 18,5 x 13,5 ; Les stalles hautes et basses de l'église collégiale de CHAMPEAUX, 14 x 25 ; Lettre de Vincent DUVAL, 18 x 13,5 ; idem, 12 X 13,5 ; Eglise Saint-Jacques-du-Haut-Pas (PARIS), 13,5 x 19 ; Eglise Saint-Jacques (CORBEIL), 19 x 13,5 ; La première procession de la Neuvaine de Saint-Spire au Champ sacré du Tremblay sur le territoire de SAINT-GERMAIN-LE-VIEUX-CORBEIL, le dimanche des Rogations, 17 mai 1789 [d'après la gravure de DAFFIN], 16,5 x 23,5 ; Procession du Clergé de Saint-Spire avec les reliques réunies de différentes églises au Champ du Tremblay, faubourg Saint-Jacques à CORBEIL, le jour de l'Octave de la translation après l'Ascension, 12 mai 1793 [d'après la peinture de JANINET et la gravure de DAFFIN], 13 x 23,5 ; idem, 13 x 23,5 ; idem, 13 x 23,5 ; Reliquaire de l'église Saint-Spire de CORBEIL, 11 x 11 ; Eglise Saint-Leu et quartier des Halles, 14,5 x 24 ; Sentence de banissement à perpétuité du Châtelet de PARIS à l'encontre de DUVAL, 22,5 x 14 ; Château de Saint-Germain, fief de BOUVILLE, 15 x 25 ; Procession du Clergé de Saint-Spire avec les reliques réunies de différentes églises au Champ du Tremblay, faubourg Saint-Jacques à CORBEIL, le jour de l'Octave de la translation après l'Ascension, 12 mai 1793 [d'après la peinture de JANINET et la gravure de DAFFIN], 12,5 x 23 ; Constitution apostolique d'INNOCENT X, mai 1653, 15 x 20 ; Profession de Foi des curés et vicaires du district de MELUN, département de Seine-et-Marne [1ère plaque], 12,5 x 7,5 ; idem [2ème plaque], 12,5 x 7,5 ; Certificat d'inhumation établi et signé par Vincent DUVAL concernant l'enfant Jean COIGNET, 5,5 x 15,5 ; Maxime de la Société populaire de CORBEIL (Vivre libre ou mourir), 5 x 5 ; Formulaire de Foi, 5 x 5 ; Credo de DUMONT, 5 x 5 ; Cul de lampe : Les deux anges, 5 x5 ; Tableau d'Auguste ROSSEL représentant la Seine à CORBEIL (noir), 8 x 22,5 ; idem (rouge), 15,5 x 23 ; idem (jaune), 15,5 x 23 ; idem (bleu), 15,5 x 23.