CLERGE SECULIER.

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

G/234-1131

Date

1071-1830

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives départementales de l'Essonne

Description physique

230 articles

Origine

ARCHIVES DEPARTEMENTALES DES YVELINES (service versant)

Modalités d'entrées

Versement

Présentation du contenu

Inventaire sommaire des archives ecclésiastiques antérieures à 1790. Archives ecclésiastiques de l'ancienne SEINE-ET-OISE concernant le département de l'ESSONNE. En 1991, les archives départementales de L'ESSONNE recevaient en dévolution la partie essonnienne de la prestigieuse série G (clergé séculier d'ancien régime) issue des séquestres de la révolution française. Le parti adopté pour toutes les archives antérieures à 1800 fut le suivant : respecter le système de cotation d'origine, contenu dans les inventaires sommaires réalisés au XIXe siècle. Cette décision a conduit à l'élaboration de cet extrait, composé directement à partir de l'inventaire publié, pour la SEINE-ET-OISE, en 1895. Désormais, le lecteur pourra se reporter directement à cet extrait, en consultant le sommaire par groupes de cotes que nous y avons aménagé, puis l'inventaire. Sommaire des groupes de cotes concernant le département de l'ESSONNE. - COLLEGIALES : 1 - fonds de la collégiale SAINT-SPIRE de CORBEIL et dépendances : documents généraux, G 234-243 ; dépendances, G 244-261 (se reporter à l'index en fin de volume) ; 2 - fonds de la collégiale SAINTE-CROIX d'ETAMPES, G 262 ; 3 - fonds de la collégiale SAINT-MERRY de LINAS : inventaire des titres, cartulaire et documents généraux, G 263-266 ; acquisitions et droits, G 267-269 ; fiefs, G 270-273 ; autres actes de gestion, G 274-284 ; cueilloir du chapitre de LINAS, G 285-286. EGLISES PAROISSIALES : 99 églises paroissiales sont concernées et contenues dans l'index de l'inventaire sommaire de la série G de SEINE-ET-OISE, rédigé en 1895 et représentées par les groupes de cotes suivants : G 431-1068 ; G 1076 ; G 1077 ; G 1111-1131 mais aussi par les documents cotés en fin de volume, en G supplément. Pour la recherche d'une paroisse précise, on se reportera à l'index établi par Olivier GORSE en fin de volume. JURIDICTIONS ECCLESIASTIQUES : 1 - Officialité de DOURDAN, G 1079-1081 ; 2 - Juridiction de la collégiale SAINT-SPIRE et de NOTRE-DAME de CORBEIL, G 1085-1100 ; 3 - Juridiction de la collégiale SAINTE-CROIX d'ETAMPES, G 1101 ; 4 - Juridiction de la collégiale SAINT-MERRY de LINAS, G 1102."

Langue des unités documentaires

Latin/Français

Autre instrument de recherche

Inventaire sommaire

Informations sur le traitement

1895

Mots clés lieux

Cote/Cotes extrêmes

G/640-641, 1125

Date

1677-1794

Caractéristiques physiques

Papier - Parchemin

Origine

DOURDAN (service producteur)

ARCHIVES DEPARTEMENTALES DES YVELINES (service versant)

Présentation du contenu

Archives textuelles

Conditions d'accès

sans délais

Langue des unités documentaires

Français

Informations sur le traitement

02/12/2002

Cote/Cotes extrêmes

G/640-641

Date

1677-1794

Caractéristiques physiques

Papier - Parchemin

Origine

DOURDAN (service producteur)

ARCHIVES DEPARTEMENTALES DES YVELINES (service versant)

Présentation du contenu

Archives textuelles

Conditions d'accès

sans délais

Informations sur le traitement

02/12/2002

Mots clés matières

Gestion du temporel.

Cote/Cotes extrêmes

G/640

Date

1677-1794

Caractéristiques physiques

Papier - Parchemin

Origine

DOURDAN (service producteur)

ARCHIVES DEPARTEMENTALES DES YVELINES (service versant)

Présentation du contenu

  • 1) Baux passés par les curés et marguilliers de l'église et fabrique paroissiale SAINT-PIERRE de DOURDAN en faveur d'habitants dudit lieu (1677-1789) :
  • Bail par adjudication d'un quartier et demi de terre en friche à DOURDAN, tenant à l'arrière de la maison du prieur du prieuré Saint-Pierre et au choeur de l'église du même nom, près de la fontaine Saint-Pierre et le long des remparts de ladite ville, expertisé par Jacques DESLANDRES et Claude POUSSEPIN, marchands demeurant audit DOURDAN, fait par Estienne LE GOUST, prêtre-prieur-curé de ladite église Saint-Pierre, à, Pierre LEVY, procureur au Parlement et Jean-Baptiste LEVY, procureur en la Chambre des comptes de PARIS. Acte passé sous les auspices d'Anne de LHOSPITAL, chevalier, comte de SAINTE-MESME et seigneur de BRETHENCOURT (Yvelines), lieutenant-général des armées du roi, premier écuyer et chevalier d'honneur de la duchesse douairière d'ORLEANS, conseiller du roi en ses conseils d'Etat et Privé, bailli et gouverneur de la ville, châtellenie et comté de DOURDAN pour le duc d'ORLEANS, comte dudit DOURDAN (10 février 1677) ;
  • Bail de la maison priorale Saint-Pierre de DOURDAN, près de l'église paroissiale dudit lieu, fait par François de NEUVILLE, curé de SAINT-PIERRE-DE-LA-RIVIERE (Orne), prieur commendataire du prieuré Saint-Pierre de DOURDAN, à, Claude-André MULOT, portefaix demeurant audit DOURDAN (28 octobre 1771) ;
  • Bail de 5 mines de terre et prés à SAINTE-MESME (Yvelines) et à CORBREUSE, chantier du Moulin du Pré / Prez, fait par Jean-Baptiste LE FORT, conseiller du roi et procureur au grenier à sel de DOURDAN, y demeurant, principal marguillier de la fabrique paroissiale Saint-Pierre de DOURDAN, Etienne SALLE, ouvrier en bas et Jean-Claude DUCLOS, 2e et 3e marguilliers de ladite fabrique, tous demeurant à DOURDAN, à, André et Simon QUEDEVILLE, marchands demeurant audit SAINTE-MESME (28 octobre 1775) ;
  • Bail d'un arpent et demi de terre labourable à DOURDAN, chantiers des Petits Prez, du Gros Noyer et de la Fresnaye, tenant aux terres de la ferme du Postelet / Potelet et à la Butte aux Loups, fait par Jean-Baptiste LEFORT, conseiller du roi, procureur au grenier à sel de DOURDAN, y demeurant, principal marguillier de la fabrique paroissiale Saint-Pierre de DOURDAN, Denis D'ENFERT, jardinier et André MULLOT, manouvrier, tous deux second et troisième marguilliers de ladite paroisse, avec le consentement de Jacques GUILLEMAIN, bonnetier, à, Jean-Baptiste GUDIN, laboureur et Marie-Louise CHAPPART sa femme, tous demeurant à DOURDAN (27 janvier 1782) ;
  • Bail des dîmes sur le blé, seigle, méteil, orge, avoine, pois, vesces, haricots, luzerne, filasse, fruits et vin de la paroisse Saint-Pierre de DOURDAN et des GRANGES-LE-ROI en partie, et d'un arpent de pré sur la Prairie de Dourdan, chantier de la Huanderie, près de la Fontaine Bouillante, tenant au pré du Gravier appartenant au sieur LEBRUN, propriétaire du château du Grillon, fait par Pierre-Louis-Benjamin LAMBERT, prêtre-prieur de ladite paroisse et curé de celle de PONTHEVRARD (Yvelines), y demeurant, à Jean-Baptiste GUDIN, marchand de grains demeurant à DOURDAN et Marie-Louise CHAPART sa femme (2 actes) (16 novembre 1786) ;
  • Bail des droits de champart des grains du fief et seigneurie de la Brière, paroisse de ROINVILLE-SOUS-DOURDAN, appartenant au prieuré Saint-Pierre de DOURDAN, fait par Pierre-Louis-Benjamin LAMBERT, prêtre-prieur commendataire et seigneur spirituel et temporel du prieuré Saint-Pierre de DOURDAN, curé de la paroisse de PONTHEVRARD (Yvelines), y demeurant, à, Jean-Baptiste BARY, meunier et farinier demeurant au moulin Rocher, paroisse dudit ROINVILLE (2 actes) (28 avril 1787) ;
  • Bail par adjudication fait par François CHENU, marchand de blé et principal marguillier de la fabrique paroissiale Saint-Pierre de DOURDAN, Charles LEMARRE et Jean-Claude REBONDIN, tous deux maçons et marguilliers de ladite fabrique, tous demeurant à DOURDAN, à, Jean-Baptiste GUDIN, cabaretier et laboureur demeurant à DOURDAN et Marie-Jeanne AUBERGE sa femme, à savoir : 14 arpents de terre labourable et prés à DOURDAN, sur la Prairie de Dourdan et chantiers de la Butte Rouge, de la Croix Blanche, du Chemin Herbu, de la Ruelle aux Moines, de Fortin (près la tourelle Quarrée), des Minières, de Chatillon (proche les murs de la ville), proche la Croix Saint-Jacques, du Chaudé, du Berceau de Normont sur la sente de Saint-Laurent à l'étang de la Muette, de la Butte de Normont, de la chapelle Saint-Laurent, du Petit Bois, de l'Oiselet près du potager et du canal du sieur Labrousse marquis de VERTEILLAC, de la Bretonnerie ou du Madré, et des Prés du moulin de Malassis (13 août 1788) ;
  • Bail d'un arpent de terre et jardin-marais à DOURDAN, près du moulin de Choisellier, tenant au jardin potager du sieur Labrousse marquis de VERTEILLAC, fait par Pierre-Louis-Benjamin LAMBERT, prêtre-prieur commendataire et seigneur spirituel et temporel du prieuré Saint-Pierre de DOURDAN et curé de la paroisse de CORBREUSE, y demeurant, à, Damien BESNUS / BESNUIT, jardinier, Marie-Geneviève GUIGNARD sa femme, Simon NOGUETTE, jardinier et Marie-Jeanne PILLAS sa femme, tous demeurant à DOURDAN (2 actes) (5 octobre 1789) ;
  • Biens nationaux : liste et résumés succincts de baux appartenant au prieuré Saint-Pierre de DOURDAN (vers 1787-1789), et, relevé des censives appartenant audit prieuré, à DOURDAN et à La Brière, paroisse de ROINVILLE-SOUS-DOURDAN (sans date).
  • 3) Aveu et dénombrement du prieuré Saint-Pierre de DOURDAN, servant à la rénovation du terrier du comté de DOURDAN, rendu au duc d'ORLEANS, premier prince du sang, seigneur apanagiste dudit DOURDAN à cause du château du même lieu, par Pierre-Louis-Benjamin LAMBERT, prêtre-prieur commendataire dudit prieuré et curé de la paroisse de PONTHEVRARD (Yvelines), y demeurant, à savoir : le lieu presbytéral dudit prieuré, cave sous la chapelle de la Vierge de ladite église Saint-Pierre et tenant au rempart de la ville, avec 2 arpents de prés et des cens à prendre sur des maisons, jardins et marais à DOURDAN, Prairie de Dourdan, Grande Rue Saint-Pierre, rue Grouteau, rue d'Etampes, à la Chiennerie, à Normont, au Puits des Champs, dans la basse-cour de la maison de M. de VERTEILLAC, et sur les chantiers de la Huanderie, de la Basse ou Petite Saulaye, du Gravier, des Rochettes, à la Brière paroisse de ROINVILLE-SOUS-DOURDAN, aux GRANGES-LE-ROI et à Saint-Evroult à SAINT-CHERON (2 juillet 1785) ;
  • 4)Lettre de J.-B. LEFORT, invitant les membres composant l'administration du District de DOURDAN à s'assurer que les citoyens André et Simon CHEDEVILLE ont bien rempli les clauses du bail d'un demi-arpent de terre, qu'il leur a fait en qualité de marguillier de la fabrique paroissiale Saint-Pierre de DOURDAN (24 messidor an II /12 juillet 1794).

Conditions d'accès

sans délais

Langue des unités documentaires

Français

Informations sur le traitement

02/12/2002