PIECES ISOLEES ET PETITS FONDS ENTRES PAR VOIE EXTRAORDINAIRE (ACHAT, DON, LEGS, DEPOT).

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

1J/1-1109

Date

1207-2020

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives départementales de l'Essonne

Description physique

1109 articles

Présentation du contenu

Les Archives départementales ont pour vocation principale de recevoir les papiers versés par les administrations publiques. Cependant, ce n'est pas, loin de là, leur unique source d'enrichissement. Les archives privées, provenant de personnes physiques ou morales, viennent en effet accroître sensiblement les collections : entrés par don, legs, achat ou encore confiés en dépôt, tous ces documents sont classés dans la série J des Archives départementales, créée par une circulaire du 15 avril 1944 pour recueillir les seuls documents entrés par voie extraordinaire. Le volume des documents qui entre dans cette série est très variable, selon qu'il s'agit, par exemple, de lettres isolées ou d'un fonds de seigneurie. Aussi, depuis 1965 (circulaire AD 65-29 de la Direction des Archives de France), a-t-on subdivisé la série J en sous-série.

La sous-série 1J est destinée à ne regrouper que les documents isolés ou les petits fonds n'excédant pas un carton d'archives. Conçue pour recueillir, quelle que soit leur date, des documents de toute nature et de toute provenance, la sous-série 1J est évidemment très hétéroclite : des terriers y voisinent avec des livrets d'ouvriers, un prospectus de vente avec des images de communion solennelle. Bien que qualifiée d"extraordinaire", la procédure d'entrée des fonds privés est heureusement beaucoup plus fréquente que ce qualificatif pourrait le laisser supposer. Nombreux sont les particuliers, associations, entreprises ... qui confient chaque année leurs papiers aux Archives, dans le souci d'assurer les meilleures conservation et diffusion possibles à ce qui constitue le patrimoine de tous. 

Les documents sont généralement accessibles immédiatement, sauf conditions particulières d'accès mentionnées (délai de respect de la vie privée, notamment).

Langue des unités documentaires

Français

MILLY-LA-FORET. - Archives des Familles ROULLON, DEVILLARS et BINOUX.

Cote/Cotes extrêmes

1J/39

Date

1576-1899

Caractéristiques physiques

Papier

Présentation du contenu

  •  Famille Roullon : Sentence du bailli condamnant les habitants et échevin à payer 16 livres tournois à Claude ROULLON (23 juin 1576) ;
  • seigneurie : sentence du bailli condamnant Denis BOURDANSEAU, sous-fermier des bois, à payer ce qu'il doit sur la recette du péage à Claude MORIN, ancien receveur général de la seigneurie, quitte à se retourner contre Edmé FAULTRAY, fermier du péage et garde du parc de FOREST (12 octobre 1651) ;
  • seigneurie : acte de foi et hommage par Jean GIRARDIN à Louis de SAINT-AULAIRE, seigneur de MILLY, pour le fief de la COUR-DES-BOIS sis à TOUSSON, relevant de MILLY (25 août 1685) ;
  • famille DEVILLARS : vente par André DUCHESNEAU, sieur de BROSSE, héritier par sa femme de Pierre CHARLOT et Madeleine FOURNIVAL, à Claude DEVILLARS, marchand à MILLY, d'une maison sise devant les halles et de deux jardins en la censive du baron de MILLY et soumis à une rente envers l'église Notre-Dame (31 octobre 1685) ;
  • famille BINOUX : rapport et lettre de Gabriel LEROY, conservateur de la bibliothèque et du musée de MELUN concernant le legs fait à la ville de MELUN par M. BINOUX (1896-1899) ;
  • certificat d'élection de M. BINOUX conseiller municipal de MILLY (1884).

Conditions d'accès

sans délais

Langue des unités documentaires

Français

Informations sur le traitement

31/12/2001