Guerre 1914-1918. - Collections privées numérisées

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

32NUM/1-59

Date

1914-1930

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives départementales de l'Essonne

Description physique

Ensembles de documents prêtes par des particuliers, numérisés et conservés sous forme de fichiers numériques.

Particularité du document

Les documents ont été numérisés en 200, 300, 400 ou 600 dpi selon leur taille et les fichiers numériques sont enregistrés aux formats jpg (qualité 7) et en Tif.

Origine

DIRECTION DES ARCHIVES ET DU PATRIMOINE MOBILIER DE L'ESSONNE (service producteur)

DIRECTION DES ARCHIVES ET DU PATRIMOINE MOBILIER DE L'ESSONNE (service versant)

Modalités d'entrées

Prêt

Présentation du contenu

Dans le cadre  de la Grande Collecte lancée en 2013 autour du centenaire de la Première Guerre mondiale, des personnes ont prêté aux Archives départementales de l'Essonne des documents uniques, intimes et précieux de leur ancêtre mobilisé, afin de partager et d'enrichir la mémoire collective.

Plaques de verre stéréoscopiques, photographies, cartes postales, carnets de dessins, carnets intimes de poilus, carnets de captivité, carnets de chansons, journaux, documents administratifs, livrets militaire, citations, médailles et objets de tranchées ainsi que des correspondances composent les documents prêtés. Tous ont été numérisés par Yves Morelle et Lisbeth Porcher, photographes aux Archives). La sous-série 32NUM est classée par prêteurs.

Accroissements

Série ouverte

Mode de classement

Classement par prêteurs.

Plan de classement :

32NUM1 : Fonds CHAMBLAIN (75 documents)
32NUM2 : Fonds CHARDON
32NUM3 : Fonds JACQUET (53 documents)
32NUM4 : Fonds NANTY
32NUM5 : Fonds LE PAUMIER
32NUM6 : Fonds ROZE-PORCHER
32NUM7 : Fonds POUPINEL
32NUM8 : Fonds GRAIS
32NUM9 : Fonds CARON
32NUM10 : Fonds BERTRAND
32NUM11 : Fonds PREVOT
32NUM12 : Fonds LEDEY
32NUM13 : Fonds GUIRAUD
32NUM14 : Fonds STOUVENEL
32NUM15 : Fonds SIVET (165 documents)
32NUM16 : Fonds GUCCIA-LEVET
32NUM17 : Fonds de M. CATHERIN
32NUM18 : Fonds NION
32NUM19 : Fonds BETRANCOURT (157 documents)
32NUM21 : Fonds RAYE
32NUM22 : Fonds VIRGOLINO
32NUM23 : Fonds LEFORT
32NUM24 : Fonds PERTHUIS
32NUM25 : Fonds CHARMILLON et GUILLEMINOT
32NUM26 : Fonds DELEPINE
32NUM28 : Fonds CANTELOUBE
32NUM29 : Fonds MICHAUD
32NUM36 : Fonds GACHOT
32NUM37 : Fonds TESSIER
32NUM38 : Fonds GORVEL
32NUM40 : Fonds AUBERGE_DE_LA_GARENNE
32NUM41 : Fonds MORCHOISNE
32NUM42 : Fonds  PEYRONNET
32NUM43 : Fonds  PERROT
32NUM44 : Fonds BRIAND (soldat concerné Marcel ROGER) (97 documents)
32NUM45 : Fonds LEVET
32NUM46 : Fonds  PANNETIER
32NUM47 : Fonds LETELLIER
32NUM48 : Fonds  MARCON
32NUM49 : Fonds  CHARTON
32NUM50 : Fonds  LABANSAT
32NUM51 : Fonds JAMBON
32NUM53 : Fonds GUILLEMIN
32NUM54 : Fonds BOURGERON
32NUM55 : Fonds PEZOT
32NUM56 : Fonds RAMEAU
32NUM57 : Fonds FLAMANT

 

Conditions d'accès

Communicable

Conditions d'utilisation

Tous les prêteurs ont rédigé un contrat de cession à titre gracieux des droits d'auteur.

Pour les Archives de l'Essonne : - droit de reproduire les images et documents afin d'illustrer les expositions, les publications et les dossiers pédagogiques.- droit de diffuser une sélection d'images sur le site internet www.centenaire1914-1917.essonne.fr et de mettre gratuitement à disposition du public la consultation d'images. 

Pour les particuliers désireux d'obtenir des reproductions : l'autorisation des prêteurs est obligatoire.

Langue des unités documentaires

Français

Informations sur le traitement

Documents numérisés depuis 2013, par Yves Morelle et Lisbeth Porcher, photographes aux Archives départementales de l'Essonne. Analyse et saisie par Lisbeth Porcher.

Mots clés matières

Mots clés typologiques

Cote/Cotes extrêmes

32NUM44

Date

1916-1920

Description physique

Fichiers numériques acquis par scann en 300 dpi et enregistrés en jpg (qualité 7).

Origine

BRIAND (service versant)

DIRECTION DES ARCHIVES ET DU PATRIMOINE MOBILIER DE L'ESSONNE (service producteur)

Histoire de la conservation

Monsieur BRIAND, de Saint-Sulpice-de-Favières, conserve des documents appartenant à sa femme décédée, concernant les soldats Marcel et Georges ROGE. Il décide de les faire connaître au public dans le cadre des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale et les prête aux Archives départementales de l'Essonne pour les faire numériser en février 2015.

Modalités d'entrées

Prêt

Présentation du contenu

Le fonds se compose de 97 éléments répartis de la façon suivante : 95 cartes postales de 1916 à 1920, toutes écrites par le soldat Monsieur Marcel ROGE, d'une photographie de Georges ROGE et d'un document textuel (carte de tabac).

Mode de classement

Classement chronologique

Conditions d'accès

Communicable

Conditions d'utilisation

Voir Contrat de cession à titre gracieux des droits d'auteurs, n° 44 du 1er février 2015

Langue des unités documentaires

Français

Existence et lieu de conservation des originaux

Les documents originaux sont conservés par M. BRIAND, à Saint-Sulpice-de-Favières.

Informations sur le traitement

Numérisation faite en 2015 Lisbeth Porcher, photographe aux Archives départementales de l'Essonne. Saisie en 2017 par Lisbeth Porcher.

Mots clés matières

Mots clés typologiques

Marcel ROGE, Georges ROGE et document.

Cote/Cotes extrêmes

32NUM44/1-32NUM44/97

Date

1916-1920

Description physique

Cartes postales, photographie et document. Support papier. Noir et blanc et colorié. Dimensions (H. x L.) 9 x 14 cm. Fichiers numériques acquis par scann (300dpi) et enregistrés en jpg (qualité 7).

Origine

BRIAND (service versant)

ROGE Marcel (service producteur)

Biographie ou Histoire

Histoire de Marcel ROGE
Tout commence à Fontainebleau, le 15 juillet 1916 à la caserne Damesme où Marcel Rogé (121e régiment d'artillerie) est probablement en formation avant d'aller au front. Suite à une chute qui visiblement n'entame en rien son moral, va le laisser en arrière du front pendant quelques mois. Il est hospitalisé au Touquet d'abord, puis à l'hôpital auxiliaire n° 11 près de Senlis, Creil, Deauville, Rouen et enfin à Brest à l'hôpital temporaire n° 3 jusqu'au 4 août 1917 où il se fait prendre en photo avec d'autres soldats. Brest est une ville trop militaire pour lui avec son port de guerre où Russes, Anglais, Portugais et Américains se côtoient.

En février 1918, affecté à l'armée d'Orient au 115e régiment d'artillerie lourde, 72e batterie, il part en Grèce en passant par Nîmes, Rome et Tarente. Quand il arrive à Salonique le 5 mars 1918, il passe à la 82e batterie au secteur 517. Au camp de Zeitenlick, il couche sur des isolateurs avec nattes de paille Il écrit beaucoup à sa famille pour les remercier des mandats ou des colis qu'il reçoit, pour les rassurer et leur faire voir du pays aussi. Il ne manque de rien visiblement.
S'il fait très chaud à Salonique, il en est tout autrement à partir du 26 mars 1918 où Marcel va connaître la neige et le froid des hauteurs vers Monastir, dans la boucle de la Cerna où la bataille se déroule (secteur 519). En août 1918, son régiment se retrouve dans le secteur Serbe à Kaimatchalan pour combattre les Bulgares.
En Bulgarie, il ira à Sophia, Sistov (jusqu'en mai 1919).  Il se fera vacciner contre la variole, deviendra brigadier 1ère classe et gagnera 100 sous par mois et posera en compagnie d'artilleurs pour la photographie.

Le retour vers la France se précise. Passage à Reni, à Galatz du 30 mai 1919 au 17 juillet 1919. Il n'est pas loin d'être relevé.
En novembre 1920, Marcel pose pour la photographie en compagnie de Léa. Mais est-ce sa sœur ou sa femme ? Nul ne le sait.

Modalités d'entrées

Prêt

Présentation du contenu

1 - Marcel ROGE (Cartes postales) :
Le fonds se compose de 95 cartes postales classées chronologiquement de juillet 1916 à novembre 1920 et soigneusement rangées dans un album. (32NUM44/1-95)
Contenu de la correspondance :
Les cartes écrites par le soldat Marcel ROGE sont adressées à sa mère et sa sœur, demeurants à Nogent-sur-Marne, au 8 boulevard de Champigny, et à son frère Georges, mobilisé au 168e régiment d'infanterie, qu'il envoie le même jour ainsi qu'à sa tante et cousine Elisa et Joséphine.  
Toutes commencent de la même façon, par un message de remerciement du courrier reçus, d'espoir sur la bonne santé de sa famille et toujours rassurant : « J'espère que ma carte vous trouvera toujours en bonne santé, quant à moi, je me porte très bien ».
« Tout va bien ou ne vous en faites pas » revient également très souvent dans le texte. Marcel est positif dans ses courriers et minimise sa guerre par rapport à celle vécue et endurée par son frère Georges*. 
Contenu des iconographies :
S'il n'écrit rien sur ce qu'il fait, de ce qu'il pense où de ce qu'il ressent, il nous renseigne malgré tout sur son parcours. Chaque carte  choisie avec précision présente un lieu de casernement ou de cantonnement. Ainsi de Fontainebleau au front d'Orient, en passant par quelques hôpitaux, Marcel Rogé donnera trois années de sa vie à la patrie Française.    
Des paysages, des monuments, des casernes, des hôpitaux et des soldats bien-sûr composent cette imagerie. Toutes sont intéressantes et peuvent paraître curieuses parfois pour celles et ceux qui les reçoivent. Comme par exemple celles envoyées de Salonique avec ses rues animées, juifs, tziganes, turcs, réfugiés, attelages de buffles, boutiques et  mosquées. Les cartes envoyées à partir de 1919 revêtent un caractère plus léger avec la représentation de couples en fête.

* Georges ROGER, 168e régiment d'infanterie, 11e compagnie. Ce régiment cité à l'ordre de l'armée et décoré de la fourragère en 1918 pour ses combats du 1 au 3 juin 1918 dans le secteur de Faverolles. Georges est fiancé à Henriette en janvier 1919.

2 - Georges ROGE (photographie) :
- Portrait de Georges ROGE, en tenue militaire. Une carte postale photographique ou carte vue, prise en studio, sans date. (32NUM44/96).

3 - Documents :
- Une carte de tabac, donnant droit à l'achat de tabac à fumer, ou à priser, ou à chiquer, valable sur tout le territoire Français, 1918. (32NUM44/97). 

Mode de classement

Les cartes postales de Marcel ROGE sont classées par années de 1916 à 1920.

Conditions d'accès

sans délais

Communicable

Conditions d'utilisation

Voir Contrat de cession à titre gracieux des droits d'auteurs, n° 44 du 1er février 2015

Langue des unités documentaires

Français

Existence et lieu de conservation des originaux

A Saint-Sulpice-de-Favières chez M. BRIAND

Informations sur le traitement

Numérisation faite en 2015 Lisbeth Porcher, photographe aux Archives départementales de l'Essonne. Saisie en 2017.