ETAMPES - Etude de Maître LECOUTOUR.,

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

2E68/1-363

Date

1600-1902

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives départementales de l'Essonne

Description physique

363 articles

Origine

ETAMPES I (service versant)

Modalités d'entrées

Versement

Présentation du contenu

Fonds collecté en 2001. Pour les répertoires, il faut aussi penser à consulter la sous-série 8U, où se trouvent conservés les doubles de répertoires des actes, d'autant plus précieux que les répertoires originaux n'ont pas été versés avec les minutes 8 U 44 1813-1831, 8 U 44 1835-1841, 8 U 45 1842-1855, 8 U 45 1856-1882, 8 U 45 1883-1913, 8 U 46.

Langue des unités documentaires

Français

Autre instrument de recherche

Répertoire numérique

Autres données descriptives

Répertoire numérique, Arnaud Deschard, 2001.

Informations sur le traitement

2001

Mots clés lieux

ETAMPES. - Fulgence Amédée Godin : minutes (Avril - Juin 1852).

Cote/Cotes extrêmes

2E68/81

Date

1852

Caractéristiques physiques

Papier

Origine

GODIN Fulgence Amédée (service producteur)

ETAMPES I (service versant)

Présentation du contenu

  • Dont : Bail de maison à THIGNONVILLE (Loiret), fait par Jacques CHEVALLIER, pâtissier-traiteur demeurant à ETAMPES, rue Sainte-Croix, à, Julien-Alexandre PAVARD, cordonnier demeurant CROTTES (Loiret) (5 avril 1852) ; 
  • Bail de 2 hectares 14 ares 28 centiares de terre à Gironville, commune de CHARMONT (Loiret), fait par Amédée, vicomte de VIART, propriétaire demeurant au château de Brunehaut, commune de MORIGNY-CHAMPIGNY, et Louise-Georgette ANGOT DES ROTOURS, veuve du vicomte Charles de VIART, propriétaire, à, Hubert IMBAULT, cultivateur demeurant à ALLAINVILLE (Loiret) et Rose-Clémentine MINOT sa femme (6 avril 1852) ; 
  • Acte de notoriété établi par Aimé-Dominique HOUDOUIN, huissier demeurant à ETAMPES, place de l'Hôtel de Ville et Jacques CHEVALLIER, pâtissier-traiteur demeurant à ETAMPES, rue Sainte-Croix, reconnaissant avoir connu Jean-Baptiste GUINOT, ancien peintre et rentier demeurant à ETAMPES (10 avril 1852) ; 
  • Résiliation du bail d'une ferme à Jarcy, commune de LA FERTE-ALAIS, avec 5 hectares de terres, bois et vignes à BOUTIGNY-SUR-ESSONNE, MAISSE et MILLY-LA-FORET, fait par Marie-Félicité-Philippine CAMUS, propriétaire demeurant à ETAMPES, place de la Mairie, et Marie-Sophie-Antoinette-Félicité CAMUS sa mère, sans profession demeurant à ETAMPES, à, Anne-Françoise HIVERT, veuve de Simon FORCE, cultivatrice demeurant au dit Jarcy (10 avril 1852) ;
  • Vente par adjudication d'un attirail de labour comprenant notamment des chevaux, outils aratoires, tombereaux, etc., appartenant à Noël-Nicolas FARGIS, fermier demeurant à Venant, commune de BOISSY-LE-SEC, et Marie-Catherine CHEVALLIER sa femme, au profit d'une cinquantaine d'acquéreurs (12 avril 1852) ;
  • Vente de 9 hectares de terre labourable à SACLAS, faite par Pierre-Louis PUZIN, fabricant de passementerie demeurant à PARIS, rue Saint-Denis, et Victorine-Alexandrine BOUDET sa femme, à, Louis-François BLOT, cultivateur demeurant à GUILLERVAL, et Désirée-Victoire-Marguerite JACQUEMARD sa femme (15 avril 1852) ;
  • Procuration faite par Alexandre-Auguste PETIT, cultivateur demeurant à la ferme de Mezières, commune de PUISELET-LE-MARAIS, administrateur légal de ses enfants Alexandre-Auguste et Alfred-Amédée PETIT, et par Pierre-Valentin PETIT, ancien cultivateur et propriétaire demeurant à la ferme des Trembleaux, commune du dit PUISELET, à, Constantin-Mathieu-Alexandre-Nicolas DEVAL, agent de change demeurant à PARIS, pour transférer deux rentes à 5% sur l'Etat (16 avril 1852) ;
  • Procès-verbal de défaut de vente établi par François-Hippolyte COLLIN, négociant demeurant à ETAMPES, place du Marché Notre-Dame et par Jean-Marie-Auguste BABIN DE GRANDMAISON, chevalier de la Légion d'honneur et propriétaire demeurant à ETAMPES, rue Saint-Jacques, tous deux conseillers municipaux de la commune d'ETAMPES, contre, M. et Mme GRATTERY (16 avril 1852) ;
  • Vente par adjudication d'attirail de labour composé d'outils aratoires, carioles, chevaux, bestiaux, etc. appartenant à Narcisse BENOIT, fermier à la ferme du Coudray, commune d'ETRECHY, au profit de 25 acquéreurs (18 avril 1852) ;
  • Contrat de mariage entre Joseph-Etienne THIERY, employé des Ponts-et-Chaussées demeurant à ETAMPES, rue Saint-Jacques, fils de Joseph THIERY, gendarme demeurant à PALAISEAU et de Louise-Gabrielle GAUDRON, et, Josphine LAVOUX, couturière demeurant à ETAMPES, rue Saint-Jacques, fille de Joseph LAVOUX, marchand de bois et de Louise-Honorine GATINEAU (20 avril 1852) ;
  • Inventaire après-décès de Marguerite-Thérèse BAUDET, décédée à ETAMPES chez ses parents rue Darnatal, fait à la requête de son mari Jules-Hippolyte PARIS, négociant demeurant à PARIS, rue du faubourg Saint-Denis, et de Jean-Abel BAUDET, marchand-épicier-faïencier demeurant à ETAMPES (21 avril 1852) ;
  • Bail de 15 hectares de terre à Gironville, commune de CHARMONT (Loiret), fait par Amédée vicomte de VIART, demeurant à Brunehaut, commune de MORIGNY-CHAMPIGNY et à PARIS, rue Barbet de Jouy, Agathe GIGAULT DE CRISENOY sa femme et Louise-Georgette ANGOT DES ROTOURS, veuve de Charles vicomte de VIART, demeurant au dit Brunehaut et à PARIS, rue du Bac, à, Marie-Thérèse PILTE, cultivatrice demeurant au dit Gironville (24 avril 1852) ;
  • Vente d'1 hectare 64 ares de terre à PUISELET-LE-MARAIS, lieux-dits la Vallée de Bois Galon, le Grorotte, la Malvallée et Montaigu, faite par François NAUDIN, cultivateur demeurant à VALPUISEAUX et Marie MICHAUT sa femme, à, François BARREAU, négociant et propriétaire demeurant à ETAMPES, rue de la Tannerie (2 mai 1852) ;
  • Contrat de mariage entre André-Auguste CAILLET, menuisier demeurant à ETAMPES, faubourg Saint-Martin, rue du Paradis, fils d'André-Vincent CAILLET, journalier et d'Augustine-Geneviève-Elisabeth MULARD, et, Victoire MASSONNET, sans profession demeurant à ETAMPES, rue Saint-Martin, fille de Pierre MASSONNET, grainetier et de Désirée-Thérèse GIRARDIN (3 mai 1852) ;
  • Contrat de mariage entre Louis-Joseph MOREE, marchand-grainetier demeurant à CHATEAUDUN (Eure-et-Loir), veuf de Rose-Désirée BUISSON, fils de Louis-Damien MOREE, demeurant à MARBOUE (Eure-et-Loir), et de Marie-Catherine SEIGNEURET, et, Honorine-Eugénie BERRIER, sans profession demeurant à ETAMPES, fille de Louis-Cantien BERRIER, propriétaire, et de Louise-Adélaïde LELIEVRE (3 mai 1852) ;
  • Obligation faite par Charles-Henri FOIRET, cultivateur demeurant à CHATIGNONVILLE et par Geneviève-Joséphine BIZARD sa femme, reconnaissant devoir la somme de 6.000 francs à Louis-Antoine-Alexis GUERIN, propriétaire demeurant à LA FERTE-ALAIS (7 mai 1852) ;
  • Bail de ferme à Guillerville, commune de SAINT-ESCOBILLE, avec 38 hectares de terre labourable au dit lieu, fait par Augustin-Juvénal de MIREBEAU, propriétaire demeurant à ETAMPES, rue Sainte-Croix, Antoine-Pierre-Felix SIMON DE PERIGNY, agent spécial de l'administration des Haras et sa femme Henriette-Mathilde de MIREBEAU, demeurant à BLOIS (Loir-et-Cher), à, Etienne-Désiré RABOURDIN, cultivateur dmeurant à GAUDREVILLE (Eure-et-Loir) (15 mai 1852) ;
  • Contrat de mariage entre Augustin MICHEL, ouvrier-sellier et carrossier demeurant à ETAMPES, rue Basse de la Foulerie, fils de Louis-Augustin MICHEL, boulanger demeurant à BEAUVAIS (Oise) et d'Hortense-Prudence-Clémence-Frédérique SAISON, et, Louise-Joséphine BILLARD, couturière demeurant à ETAMPES, place du Marché Notre-Dame, fille de Louis-Germain BILLARD, cordonnier et de Marie-Joséphine RUE (16 mai 1852) ;
  • Acte de notoriété établi par Louis-Narcisse VENARD, notaire honoraire et propriétaire demeurant à ETAMPES, rue de La Cordonnerie et par Charles-François SERGENT, propriétaire demeurant à ETAMPES, rue de La Plâtrerie, reconnaissant avoir connu Elizabeth de POILLOUE DE SAINT-MARS DE BIERVILLE, propriétaire demeurant à ETAMPES, rue Saint-Jacques, dont l'héritier est Louis de POILLOUE DE SAINT-MARS DE BIERVILLE son père, propriétaire demeurant au château du Petit-Saint-Mars, commune d'ETAMPES (21 mai 1852) ; 
  • Vente de maison, dépendances et jardin à ETAMPES, rue Saint-Jacques, faite par Louis-François FAVEREAU, architecte-hydraulicien demeurant aux Herbages, commune de SAINT-CHERON et Marie-Denise-Belsamie IMBAULT sa femme, à, Charles-Didier LEVAYER, propriétaire demeurant à ETAMPES, rue Sainte-Croix et place de la Mairie (21-22 mai 1852) ; 
  • Obligation faite par Louis-Charles ROUSSEAU, garde-moulin demeurant à MORIGNY (MORIGNY-CHAMPIGNY) et Suzanne-Adélaïde MARTIN sa femme, reconnaissant devoir la somme de 1.000 francs à Louis-Alexis BOUCHER, maréchal-ferrand demeurant à ETAMPES, faubourg Saint-Pierre (23 mai 1852) ; 
  • Bail de ferme au Petit-Saint-Mars avec 10 hectares de terre labourable, le tout à ETAMPES, fait par Emilie-Catherine POILLOUE DE BONNEVAUX, propriétaire demeurant à ETAMPES, rue de La Plâtrerie, à, Victor TROISVALLETS, cultivateur demeurant au dit Petit-Saint-Mars et Victoire CHAMBON sa femme (29 mai 1852) ;
  • Acte de notoriété établi par Louis-Narcisse VENARD, notaire honoraire et propriétaire demeurant à ETAMPES, rue de La Cordonnerie, et par Louis-Michel LELIEVRE, propriétaire demeurant à ETAMPES, rue Saint-Jacques, suite au décès d'Etienne-Clément BONTE, propriétaire demeurant en la dite rue de La Cordonnerie (1er juin 1852) ;
  • Acte de notoriété établi par Louis-Narcisse VENARD, notaire honoraire et propriétaire demeurant à ETAMPES, rue de La Cordonnerie, et par Charles-François SERGENT, ancien juge et propriétaire demeurant à ETAMPES, rue de la Plâtrerie, reconnaissant avoir connu Elizabeth POILLOUE DE SAINT-MARS DE BIERVILLE, fille de Jean-Baptiste de POILLOUE DE SAINT-MARS DE BIERVILLE, chevalier de Saint-Louis, lieutenant de vaisseau du roi et de Marie-Louise LEROY (1er juin 1852) ;
  • Vente par adjudication de deux maisons et dépendances à ETAMPES, rues Saint-Martin et de la Pirouette, avec 39 ares de terre au dit ETAMPES, fait à la requête de Paul-Théodore SINCERE, demeurant à ETAMPES, rue Saint-Jacques, employé au magasin d'Eugène BARON, négociant, et de sa femme Anastasie ARCHENAULT, au profit d'Henri-Mesnil DALLIER, propriétaire et cultivateur demeurant à ETAMPES, rue Saint-Martin (6 juin 1852) ;
  • Vente de la ferme et terres du Petit Hôtel au hameau de Gironville, commune de CHARMONT (Loiret), faite par Amédée vicomte de VIART, propriétaire, ancien député, et Marie-Agathe GIGAULT DE CERISENOY, vicomtesse de VIART, sa femme, et par Louise-Georgette ANGOT DES ROTOURS, vicomtesse de VIART, veuve du vicomte Charles de VIART, propriétaire, tous demeurant au château de Brunehaut, commune de MORIGNY-CHAMPIGNY, à, Jean-Baptiste LEGANGNEUX, propriétaire demeurant au château de la Porte-Martel, commune d'AUTRUY-SUR-JUINE (loiret) (12 juin 1852) ;
  • Bail du moulin à eau de La Planche, commune d'ABBEVILLE-LA-RIVIERE, faisant blé-farine, avec 3 hectares 121 ares de terres et prés au dit ABBEVILLE, chantiers de la Poelonnerie, de la Prairie d'Abbeville, de la Croix Boissée, de Vauluzet et de la Prairie de Vaudouleurs, fait par Jean-Alexandre HARDY, propriétaire demeurant à ETAMPES, place Saint-Gilles, à, Antoine CHARPENTIER père, meunier demeurant à LANEUVILLE (Loiret) (12 juin 1852) ;
  • Vente d'un hectare 93 ares de jardins-marais à ETAMPES, entre la porte Saint-Fiacre et le Pont aux Dames, faite par Alexandre PETIT DE LABORDE, propriétaire demeurant à MAROLLES-EN-HUREPOIX et Constance-Louise-Marie VAUVILLIERS sa femme, à, Paul-Esprit DUCLOS, négociant et propriétaire demeurant à ETAMPES, rue du Perray (14 juin 1852) ;
  • Acte de notoriété fait par Charles-Paul CHAUVET, secrétaire de mairie demeurant à ETAMPES, rue Basse de la Foulerie et René-Alexandre-Xavier GIBAUDAN, employé de mairie demeurant à ETAMPES, rue Darnatal, reconnaissant avoir connu défunte Marthe-Victoire-Charlotte CAMUS, fille de défunt Honoré-Antoine CAMUS, ancien juge de Paix du canton de LA FERTE-ALAIS, et sa veuve Marie-Félicité-Philippine CAMUS (14 juin 1852) ;
  • Vente de ferme, dépendances et jardin au hameau de Jarcy, commune de BOUTIGNY-SUR-ESSONNE, avec 5 hectares de terre, bois et vigne au dit BOUTIGNY, à MAISSE et MILLY-LA-FORET, faite par Marie-Félicité-Philippine CAMUS, propriétaire demeurant à ETAMPES, place de l'Hôtel de Ville, veuve d'Honoré-Antoine CAMUS, ancien juge de paix du canton de LA FERTE-ALAIS, et sa fille Marie-Sophie-Antoinette-Félicité CAMUS, sans profession demeurant à ETAMPES, à, Gabriel-Donatien PAILLARD, cultivateur demeurant au dit Jarcy (14 juin 1852) ;
  • Vente de 12 ares 76 centiares de bois à ETAMPES, chantier de la Butte Cordière, faite par Louis-Pierre PARIS, cultivateur demeurant à BRIERES-LES-SCELLES et Marie-Anne CHAUVET sa femme, à, Alexis LANGLOIS, propriétaire demeurant à ETAMPES, rue du Perray (16 juin 1852) ;
  • Vente de 12 ares 76 centiares de terre à PUISELET-LE-MARAIS, lieu-dit la Marre de Mezières, faite par Paul-Joseph MOREAU, cultivateur demeurant à MESPUITS et Marie-Henriette DOUCHAI sa deuxième femme, à, François BARREAU, négociant demeurant à ETAMPES, rue de la Tannerie (19 juin 1852) ;
  • Inventaire après-décès de Louis-François NEVEU, marchand-chaufournier et tuilier demeurant à ETAMPES, rue du faubourg Evezard, fait à la requête de sa veuve Augustine BOURDELOT (21 juin 1852).

Conditions d'accès

au bout de 75 ans à partir de 1852

Langue des unités documentaires

Français

Informations sur le traitement

10/09/2001