Filtrer les résultats
Multimédias
  • 545
  • 4
Période
  • 2
  • 11
  • 21
  • 48
  • 101
  • 225
  • 166
  • 205
  • 157
  • 2
Nom de l'inventaire
  • 119
  • 69
  • 56
  • 27
  • 23
Afficher plus
Lieux
  • 223
  • 115
  • 98
  • 85
  • 73
Afficher plus
Typologies
  • 549
  • 184
  • 175
  • 144
  • 136
Afficher plus
Sujets
  • 384
  • 216
  • 208
  • 195
  • 159
Afficher plus
Auteurs
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
Personnes
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
Afficher plus

Résultats de la recherche

6

Temporel

Date

1241-1783

Cote

G/243

10

Duché-paierie de BRUNOY. - Amortissement fait par Jehan d'Esgarnueil [Egrenay, Seine-et-Marne], seigneur et curé de l'église d'Every [EVRY, Seine-et-Marne], fils de défunt Thomas d'Esgarnueil, chevalier, au profit des religieuses de l'abbaye de Gerci [Jarcy, LA VARENNES-JARCY], qui tiennent 3 arpents de vigne sur la voie de Vaux au terroir de Cons-la-Ville [COMBS-LA-VILLE, Val-de-Marne], des cens sur 6,5 arpents de terre et jardin au même lieu, mouvant du fief du dit Jehan d'Esgarnueil, 14 arpents 1 quartier de terre entre Vaux et Varennes [LA VARENNES-JARCY] et 3 quartiers de vigne au Jardin de Vaux, en mouvance du fief de Jehan d'Esgarnueil, écuyer [1 pièce sur parchemin avec protection en papier cousu d'un sceau disparu de la prévôté de PARIS] (février 1273) ; Amortissement fait par Johannes domini de Esguernolio [Egrenay], écuyer, au profit de l'abbaye Sainte-Marie de Gerciaco [Jarcy], sur des cens, rentes, hostises, jardins, masures, justices, coutumes, redevances, droits et terres en la villa de Combis [COMBS-LA-VILLE], vendus par Gillardus dominus Bore de Lardiaco [LARDY], écuyer, aux dites religieuses de Jarcy, pour la somme de 100 sous parisis, acte passé devant l'officialité du diocèse de PARIS [1 pièce en latin sur parchemin avec un sceau ecclésiastique de profil] (1277) ; copie en français de l'acte précédent : amortissement fait par Jehans Desgrennel, écuyer, au profit de l'abbaye de Gerci [Jarcy], sur des cens, en rentes, hostises, jardins, masures, justices, coutumes, redevances, droits, terres, en la ville de Cons [COMBS-LA-VILLE], vendus par Girart Bore, de LARDY, écuyer, aux dites religieuses de Jarcy, pour la somme de 100 sous parisis, acte passé devant Maci de Morins, garde de la prévôté de PARIS [1 pièce sur parchemin avec le sceau de la prévôté de Paris à fleur de lys et le contre-sceau armorié de Maci de Morins] (1277) ; vente faite par Ferri Paté, chevalier, à l'abbaye de Gerci [JARCY], de bois, cens, terres gaignables, herbergages [herbages ?] et prés à Esguerneil [Egrenay], Grisi [GRISY-SUR-SUINES, Seine-et-Marne] et Cons-la-Ville [COMBS-LA-VILLE, Val-de-Marne], que tient Jehan Bozez, prêtre curé de GUERI-EN-BRIE [Seine-et-Marne], pour la somme de 240 livres [1 pièce sur parchemin avec le sceau de Ferri Pâté] (août 1278) ; amortissement de cette vente fait par Ansel de Hemeri, chevalier, au profit de l'abbaye de Gerci |Jarcy], acte passé devant Jehan Cocus, prévôt de Corbuel [CORBEIL] et Jehan Lemmagier, garde du seel de la dite prévôté [1 pièce sur parchemin avec le sceau de la prévôté de CORBEIL à fleur de lys et un contre-sceau effacé] (août 1278) ; vidimus de cette vente fait devant le prévôt de PARIS (1290) [acte constaté disparu au 3 avril 2009] ; partage entre Euda, abbesse du monastère Sainte-Marie de Jarcy [Gerciaco], et Thomas dictus de Garnolio [Egrenay ?], écuyer à COMBS-LA-VILLE [Combisvilla], à savoir : des fiefs, cens et revenus à Garnolium [Egrenay ?] que maître de Cotiugnaco [COSSIGNY, Seine-et-Marne] tenait du dit Thomas de Garnolio, à GRISY-SUR-SUINES [Grisiacum], un fief de 2 arpents de terre arable que tenait la demoiselle dictus de Raicalle du dit Thomas de Garnolio, au-dessus de Garnolium vers EVRY (Seine-et-Marne) [Evreiam], 18 deniers parisis de cens annuel sur une masure que tient une personne de COMBS-LA-VILLE [Combisvilla] et qui a appartenu à défunt Evrardi, 13 deniers obole parisis de cens annuel sur une masure que tient Symon dictus de Cruce et qui a appartenu à défunt Egidi dictus Le Cointe, 4 deniers obole de cens annuel sur une masure que tient la femme de défunt Iohannis Tabarin, 1 denier parisis de cens annuel sur la maison [domo] dite Autournes que tient Johannes dictus de Broies, 3 sols parisis de cens annuel sur 3 arpents de terre arable que tient Iohannais fils de défunt Michaelis dictus Le Clerc, 14 deniers parisis de cens annuel que tient (Majiud Hospitis) à COMBS-LA-VILLE et sur plusieurs terres à SENART, 4 sols parisis et 2 poules [duas gallinas] de cens annuel sur une pièce de terre arable que tient Edelina dictus La Chate Bougne, 4 sols parisis de cens annuel sur un arpent de terre arable que tient Guillelmus dictus Le Boursiers, le fief que maître Petrus de Cotiugniaco [COSSIGNY] tenait du dit Thomas de Garnolio à GRISY-SUR-SUINES, 14 sols 13 deniers parisis 3 poules de cens annuel sur 2 arpents 7 quartiers de terre que tient Iohannes dictus Maqueboule, 6 sols 2 deniers obole parisis et une poule de cens annuel sur 2 arpents 0,5 quartier de terre que tient Petrus dictus Li Baliere, 2 sols 12 deniers parisis et une poule de cens annuel sur 1,5 arpent 1 quartier que tient Radulphus de Limolio [LIMEIL-BREVANNES, Val-de-Marne], 4 deniers parisis de cens annuel sur une masure que tient Johannes dictus Canais Rane, 1 denier de cens annuel sur la maison [domo] de Villa Guez, 4 deniers parisis de cens annuel sur 3 quartiers de terre que tient Iohannes de Garnolio, 4 deniers parisis de cens annuel sur 1 arpent de terre que tient Petrus dictus Le Rouge, et, le dit Thomas de Garnolio possède une masure [masuram] contiguë à sa grange [1 pièce en latin sur parchemin avec un sceau en miettes dans une protection en papier cousu] (1285) ; lettres par lesquelles Philippe V, roi de France, permet au miles dénommé de Noyer, chevalier, et à Jehanne de Mont Beillard, sa femme, d'acquérir, dans ses domaines, cent livrées de terre (hors droits de justice), à 20 lieues de PARIS, et de les donner amorties à Geoffroy du Plaxets, clerc et notaire de l'église de ROME, lequel a baillé aux dits de Noyer, par échange, l'herbergement de Vaux-la-Comtesse et appartenances, de plus les dits de Noyer devront transporter et mettre en collèges des écoliers ou d'autres personnes d'Eglise que leur demandera de faire le dit Gefroy (février 1319 : copie du XVIIIe siècle, original constaté disparu au 4 avril 2009). Suivi de lettres du roi de France octroyant les dites cent livrées de terre pour l'entretien des écoliers de la maison Saint-Martin-du-Mont à PARIS, fondée par le dit Gefroy (février 1328 : copie du XVIIIe siècle, original constaté disparu au 4 avril 2009). [2 pièces papier] ; amortissement fait par Jehan de BRAYE, écuyer, seigneur de Villememain, au profit du couvent de Jarcy [LA VARENNES-JARCY], 60 arpents de bois assis au-dessus de Quincy [QUINCY-SOUS-SENART], mouvant en fief du dit Jehan de Braye. Ces bois avaient été donnés à la dite abbaye, par Geffroy du Plexeis, notaire de l'eglise de Rome, qui les avaient vendus au dit Jehan de Braye pour la somme de 120 livres. Sur ces bois messire Ferri de Ville-Pesche [VILLEPECLE, Seine-et-Marne), est mouvant du dit Jehan de Braye et des fiefs de BRUNOY, appartenant à La Voute [2 pièces papier] (1er avril 1328 : copie du XVIIIe siècle, l'original est constaté disparu au 4 avril 2009) ; attestation faite par Michellet Beauvarlet, 80 ans, Copin Hugues, 50 ans, Quantin Lefevre, 50 ans, et Jehanne sa femme, 40 ans, Jehan Lebel, 40 ans, Guillaume Marchant, 60 ans et Lambert Hugues, 50 ans, tous habitant en Seine-et-Marne (OZOIR-LA-FERRIERE, FEROLLES, etc.) qui certifient que le couvent de Jarcy-en-Brie [LA VARENNES-JARCY] possède depuis au-moins 40 ans, un fief appelé Les Bordes-Morin, paroisse d'ATTILLY [Seine-et-Marne], près de BRIE-COMTE-ROBERT, composé d'un hôtel, cour, masures, terres, prés, héritages, justice et droits seigneuriaux que lui conteste à tort maître Clérambault de Champaigne, seigneur d'ATTILY. Le dit hôtel des Bordes Morin ayant été baillé à titre de ferme au dit Guillaume Marchant. Acte passé devant Estienne Privé, maître es arts, tabellion-juré en la prévôté de CORBEIL, sous l'autorité de Jehan de Neufchâtel, chevalier, seigneur de Montagu, conseiller et chambellan du roi, capitaine et gouverneur de la ville et comté de CORBEIL et garde de la dite prévôté, et Jehan Laisné, praticien en cour laye à CORBEIL et garde du scel de la dite prévôté [1 pièce sur parchemin avec le sceau de la prévôté de Corbeil et un résumé papier du XVIIIe siècle] (8 juillet 1482) ; sentence des requêtes du Palais à PARIS rendue entre les religieuses du couvent de Jarcy, et, Girard et Hugues Le Coq, tous deux frères et seigneurs d'Esgreneil-en-Brie (Egrenay, Seine-et-Marne), concernant 5 sols de cens qu'elles prétendaient percevoir sur une terre assise au Pré Long. Les sieurs le Coq cèdent au dit couvent 32 arpents de terre labourable à la Fontaine Saint-Martin, entre COMBS-LA-VILLE et EVRY (Seine-et-Marne) [1 pièce sur parchemin disparue ? et un résumé papier du XVIIIe siècle] (22 mai 1495) ; Bail de la ferme, terres, prés, cens, champarts et justice des Bordes-Morin (paroisse d'ATTILLY, Seine-et-Marne), faits par les dames de l'abbaye de Jarcy, à, Pierre du Moulin. Transport du dit bail fait par Pierre du Moulin à Michel Maillet Laisné puis par le dit Maillet à Jehan Mesnart. Résiliation du dit bail faite par les religieuses de Jarcy contre Maurice Prevost, à cause de Denys de La Farrie et Marcon Mesnart sa femme [1 pièce sur parchemin et un résumé sur papier] (25 juin 1564) ; transaction portant règlement des censives, justice et bornage du fief de La Croix Boissiere, à COMBS-LA-VILLE (Val-de-Marne), entre les religieuses de l'abbaye de Jarcy et les marquis et marquise de Chabannois, seigneurs du dit COMBS-LA-VILLE, que ces derniers avaient confondu dans leur seigneurie [1 pièce papier] (1755) ; transaction entre les religieuses de Jarcy, et, le comte de Matignon, le comte et la comtesse de Rozen, seigneurs d'Ormoy (TIGERY), pour que soient rendues aux dites religieuses 60 arpents 13 perches de terre du fief de la Fortelle-les-Ormoy (TIGERY), situé près de Mongaton (TIGERY) et de la forêt de SENART, qu'elles possédaient déjà en 1494, en dédommagement le dit comte de Matignon cède aux religieuses 45 arpents 108 perches de terres et des cens sur 21 arpents 5 perches, le tout près de la forêt de SENART, Vaux-la-Reine, Ormoy-en-Brie [1 pièce papier] (18 août 1755).

Date

1273-1772

Cote

A/820

13

Maison d'ALLONVILLE [16 pièces liées], succession : affaire François Jacques d'ALLONVILLE, seigneur de PLESSIS SAINT-BENOIST : constitution de rente, billet de réduction de rente, extrait de rattrapage des biens, procuration, acte de notoriété, extrait des registres des requêtes (1719-1768). Maison AUCLERE [trois pièces] : succession de Jean AUCLERE : partage (1740) ; succession de Martin AUCLERE : partage (1775) ; conservation d'hypothèque : certificat pour les emprunts d'Antoine AUCLERE (an II) [1793/1794]. Maison BAYARD, alliance BAYARD - GERMON [huit pièces] : contrat de mariage entre Denis BAYARD, marchand bourgeois, et Elisabeth GERMON (1er mai 1725) ; comptabilité : constitution de rente de Denis BAYARD, marchand bourgeois, de deux cent livres au principal de quatre mille (1735) ; quittance (1779) ; contentieux : affaire BAYARD (1765-1768) ; affaire de la veuve BAYARD (1770). Maison BEAUHAIRE, alliance BEAUHAIRE - ROBINET, succession de Dauphine ROBINET [épouse de Simon BEAUHAIRE] : inventaire et prisée [une pièce, s. d.]. Maison de BIZEMONT, comptabilité : bail à rente d'André Victor de BIZEMONT, seigneur de GIRONVILLE, MOIGNONVILLE, des GRANDS CERNEAUX, des PETITS CERNEAUX et de BOIGNEVILLE, en parties et autres lieux, à Antoine ROUSSET, laboureur, de plusieurs terres labourables au terroir de FONTAINE et BOISSY-LA-RIVIERE (1769) [une pièce]. Maison BOUCHER, alliance BOUCHER - LOUVEAU, succession d'André BOUCHER : renonciation de Jeanne LOUVEAU, son épouse (1764) [une pièce]. Maison BOUCHERIOLLE, alliance BOUCHERIOLLE - ASTORGUE : contrat de mariage d'Antoine BOUCHERIOLLE et Gabrielle ASTORGUE (1788) [une pièce, copie de 1488]. Maison CALLY, alliance CALLY - PICHONNIER, conservation d'hypothèque : certificat pour la veuve de Jean CALLY, née Marie PICHONNIER, (an II) [1793/1794, une pièce]. Maison CHEINE : reconnaissance de dettes de Jehan THIBAULT pour un héritage de trente deux arpents de terre moyennant cinq minots de blé, autant d'avoine et la septième partie d'un minot de rente, en sept livres tournois pour arpent (1576) [une pièce]. Maison CHEVALIER, alliance CHEVALIER - VION de TESSANCOURT, 23 pièces relatives à Jacques Jubert CHEVALIER, seigneur de PORMORT [époux d'Elisabeth de VION de TESSANCOURT] : succession d'Elisabeth de VION de TESSANCOURT : comptes, états de sommes reçues, transaction, correspondance (1764-1774). Maison COLLARDEAU, contentieux : affaire des héritiers COLLARDEAU (1767) [une pièce]. Maison DESCOURTIS, alliance DESCOURTIS - GAUDECHARD : reconnaissance de Charles Louis DESCOURTIS de MERLEMONT [époux de Maris Marguerite GAUDECHARD] à la veuve de Simon Claude GRASSIN (1775) [une pièce]. Maison de FOURCROY : constitution de rente au profit de monsieur PONCET, par Louis de FOURCROY, sieur du bois de VILLIERS (1681) [une pièce]. Maison de FROISSARD, alliance de FROISSARD - CHOISEUL d'AILLECOURT : acquisitions de biens dotaux par le sieur et la dame FROISSARD (1841) [une pièce]. Maison GASTELIER [trois pièces], succession de Barthélémy GASTELLIER : procédures (1689) ; hypothèque (1691). Maison GENEST [16 pièces, dont 15 liées], succession du sieur GENEST : bailliage pour les héritiers GENEST contre GIDOIN (1707) ; déclaration d'hypothèque pour Louis GENEST contre Jacques GASTELLIER. Maison GUERIN [quatre pièces liées] : titre de Noël MONNOT dû à Claude MARCHAND, maître jardinier, d'une route du Gros Caillou (1637) ; vente de Guillaume BARBIER de PARIS à Tristan GUERIN, conseiller contrôleur général (1616) ; comptabilité : obligation de Jean LE FAUCONNIER (1620) ; constitution de rente de soixante livres de plantes offert sur trois arpents de terre, par Jean LE FAUCONNIER (1636). Maison de JOHANNET, comptabilité : cession de rente de Geoffroy de JOHANNET à Raoul de JOHANNET (1321) [une pièce]. Maison MAROLLES, alliance MAROLLES - JARRIE dite de CLAIRVAUX : testament d'Antoinette de JARRIE [second époux Gilbert de MAROLLES], au profit de son fils François de MAROLLES (1614) [une pièce]. Maison MARTIN, pièces relatives à Michel MARTIN, marchand hôtelier : vente portant constitution de rente pour Barthélémy GASTELLIER, vigneron (1687) ; comptabilité : comptes entre Michel MARTIN et Jacques GASTELLEIR, vigneron (1690) [deux pièces] ; contentieux : affaire Jean MESLAND [neuf pièces liées]. Maison MOREAU, pièces relatives à Etienne MOREAU : adjudications d'héritage : reconnaissance, quittances, décret volontaire, bail (1763-1765) [13 pièces]. Maison PLUET [deux pièces] : bail de Toussaint PLUET de terres labourables (1654) ; déclaration d'hypothèque (1647). Maison de PREZ, succession du sieur de PREZ : partage entre Pierre et Gabrielle, les enfants (1575) [une pièce]. Maison ROGER [une pièce], alliance ROGER - PICHON, vente de terres à DAMBRON, Noël PICHON, négociant, beau-frère de Jean Augustin ROGER [époux d'Adélaide Cécile PICHON] (1808). Maison RONSIN, succession : quittance de droits aux héritiers du sieur RONSIN par Nicolas LAMBELINOT, fermier (1742) [une pièce]. Maison SAINSART [quatre pièces liées], succession de Pierre SAINSART : partage (1611), vente faite par Valentin TRICART [époux de Simone SAINSART] (1651), vente, cession et rétrocession, délaissement de Jean RAQUIER, curé de MANCHECOURT, des bâtiments, héritages et terres par lui acquis, de Valentin TRICART à Abraham GUYONNET, seigneur de ROUVRAY (1611-1656). Maison SINSON D'AUNEUX [trois pièces], succession de Pierre Clément SINSON d'AUNEUX [époux de Françoise Antoinette Victoire SINSON] : partage (1810) ; vente de Louis DAUVILLIERS, cultivateur, à Pierre Clément SINSON d'AUNEUX, propriétaire, d'une grange appelée La main-ferme et des terres (1807). Maison TUPIN [huit pièces, dont quatre liées] : état des biens des Mathurin TUPPIN (1699-1762) ; contentieux : affaire TUPPIN (1701) ; hypothèques (1703).

Date

1321-1841

Cote

30J/54

18

Duché-paierie de BRUNOY. - Etat des cens du fief de LA BRETONNIERE assis en la ville de CHALIAU [CHAILLOT], près de PARIS. Déclaration des terres et vignes étant en la terre et seigneurie de CHALIAU-LES-PARIS ; fragment d'un cueilloir du fief de LA BRETONNIERE ; aveux et dénombrements rendus à Jean d'YERRES, par Jean SAUCE, bourgeois de PARIS, seigneur de CHAILLOT : à messire DREUX BUDE, sieur d'YERRES, par Primus VIGNIER, bourgeois de PARIS, sieur de CHAILLOT ; à M. Jean BUDE, sieur d'YERRES, par Jean ROBINEAU, sieur de CHAILLOT ; par Robert GEDOYN, à cause de Marguerite ROBINEAU, sa femme ; à Jean BUDE, sieur d'YERRES, par Marc de LA RUE, sieur de LA COSTE ; à DREUX BUDE, sieur d'YERRES, par Robert ARTUS, sieur de LA ROCQUE et de LA BRETONNIERE [...]. Vente d'un hôtel et de terres, sis à CHAILLOT, faite par Guillaume BIAUMER et autres, à Pierre DESMES, secrétaire du Roi et à Pernelle, sa femme ; cessions de plusieurs rentes foncières, assises à CHAILLOT, faites à Catherine de BETIZY, veuve de GIRAUT DES BRUYERES, par Huguelin d'ISLE et par Denisot DUVESMES ; partage des biens de feu Alain de l'ISLE, assis à CHAILLOT ; compte-rendu à Jeanne de LA RIVIERE, dame d'YERRES, par Jean LEGENDRE, commissaire à la recette du fief de LA BRETONNIERE, assis à CHAILLOT, et saisi féodalement ; transaction entre Guy de LEVIS, seigneur de MARLY-LE-CHATEL, et Dreux BUDE, seigneur d'YERRES, sur la mouvance de CHAILLOT ; actes de foi et hommage rendus à messire DREUX BUDE, par Jean ROBINEAU, sieur de CHAILLOT ; à Jacqueline de BAILLY, par Jacques de BOULLEHART, sieur de FRESNE et de LA BRETONNIERE ; à messire Rolin BURIN, sieur d'YERRES, par les dames religieuses de l'Ordre de SAINT-AUGUSTIN, à CHAILLOT, pour le fief de LA BRETONNIERE ; à M. CHAUVELIN, marquis de GROSBOIS, et à MONSIEUR, par les Dames de SAINTE-GENEVIEVE, à CHAILLOT.

Date

1375-1781

Cote

A/910

19

Fief de LEUDEVILLE. - Droits seigneuriaux. - Foi et hommage : extrait d'un inventaire des foi et hommage depuis 1387 jusqu'en 1721 ; foi et hommage de la seigneurie de LEUDEVILLE composés des fiefs de SAUSSE BESNARD , PATE, LA BOISSIERE et CORNILLLON, rendu par René de BAUGY , parchemin et papier (1551) ; rendu par Jean de BAUGY à François de BALSAC D'ENTRAGUES, parchemin et papier (1599) ; rendu par André de BOUVILLE fondé de procuration de Gaspard de BAUGY seigneur de LEUDEVILLE à Marie Charlotte de BALSAC D'ENTRAGUES dame de BASSOMPIERRE, baronne de Saint Yon et autres lieux pour le fief de SAULX BENARD, parchemin (1641) ; à Léon de BALSAC D'ILLIERS seigneur d'ENTRAGUES, parchemin et papier (1655) ; rendu par Jacques de MESMES, parchemin et papier (1655) ; rendu par François FORCADEL à Guillaume de LAMOIGNON à cause de la baronnie de Saint Yon, parchemin et papier (1664) ; rendu par Henry de BOYVIN à Louis de BALSAC, parchemin et papier (1672) ; rendu par Nicolas PETIT à Alexandre de BALSAC D'ILLIERS, marquis d'ENTRAGUES seigneur de MARCOUSSIS, papier (1706) ; rendu par Angélique PETIT veuve de François PETIT, dame de LEUDEVILLE à Louis Auguste marquis de RIEUX seigneur de MARCOUSSIS, parchemin et papier (1747) ; rendu par Alexandre Théophile PETIT seigneur de LEUDEVILLE à Elisabeth Thérèse Marguerite CHEVALIER veuve du comte D'ESCLIGNAC, parchemin (1780). Aveux et dénombrements par René de CARNERET à M de GRAVILLE pour trois fiefs de LEUDEVILLE, copie papier (1490) ; par René de BAUGY à Guillaume de BALSAC D'ENTRAGUES , copies papier (1551) ; par Jean de BAUGY à François de BALSAC D'ENTRAGUES, parchemin et papier (1602) ; par Charles DELAPORTE à cause de Marthe REGNARD sa femme veuve de Jacques de BAUGY et Jean de BAUGY à Adrian DEMALLEVILLE du fief de Balsac, prchemin (1605) ; par Jean de BAUGY à Adrien DEMALLEVILLE, papier (1605) ; par Jean de BAUGY à Marie Charlotte de BALSAC D'ENTRAGUES à cause de la baronnie de Saint Yon, parchemin (1639) et par Gaspard de BAUGY, parchemin (1641). Saisies féodales : du fief de LA BOISSIERE à LEUDEVILLE appartenant à René de BAUGY à la requête de Guillaume de BALSAC, papier (1538) ; d'un fief appartenant à DELAPORTE et sa femme à la requête de Adrien DESMALLEVILLE, papier (1603) ; des terres et seigneurie de LEUDEVILLE appartenant à Gaspard et Jérôme de BAUGY à la requête de Guillaume de LAMOIGNON, papier (1653, 1664). Acte de souffrance demandé par Marthe REGNARD veuve de Jacques de BAUGY pour ses enfants à Jacques DE CLERC et Louise de BALSAC son épouse, parchemin et papier (1585). Sommations, cessions, quittances : cession par Léon de BALSAC D'ILLIERS D'ENTRAGUES à Jean ROLLET de tous les droits de rachats dus par les frères de BAUGY, papier (1655). Procuration de François FOCARDEL pour SANSON à l'effet de rendre la foi et hommage, aveu et dénombrement et main levée de la saisie féodale, papier (1655). Sommation de rendre la foi et hommage par Cézard de BALSAC D'ENTRAGUES à Jean de BAUGY, papier (1631).Consentement du prévôt de MONTLHERY portant enregistrement de l'aveu au duc d'Orléans par de BALSAC D'ILLIERS des fiefs, terre et seigneurie de MARCOUSSIS, NOZAY, LA VILLE DU BOIS et de partie des fiefs dépendants de la baronnie de SAINT YON et autres lieux, papier (1653). Quittances de César de BALSAC à Jean de BAUGY, parchemin (1632), de Léon de BALSAC à Jacques de MESMES, papier (1671). Pièces annexes : extrait des fiefs relevant de la seigneurie de SAINT YON ainsi qu'il en est fait mention dans le papier terrier de 1490 à la requête de Louis de GRAVILLE ; mémoires, déclaration des héritages de Jean René de BAUGY dans la terre de LEUDEVILLE qui relève de la seigneurie de SAINT YON ; copie de la foi et hommage entre Guillaume de BALSAC et René de BAUGY ; inventaire de production, ; aveu et dénombrement du fief de LEUDEVILLE par Jean de BAUGY à Marie Charlotte de BALSAC D'ENTRAGUES dame de BASSOMPIERRe, accord et quittance ; aveu et dénombrement par Jean de BAUGY à François de BALSAC D'ENTRAGUES ; répliques sur l'observation de la réponse à la production des titres que Madame d'ESCLIGNAC fait à la commission de la chambre des comptes ; extrait touchant la mouvance du fief ; extrait du partage des biens de François de BALSAC entre Marie Charlotte de BALSAC DE BASSOMPIERRE et César de BALSAC seigneur de GIE ; ventilation et appréciation des prés, vignes, des rentes foncières et constitutions acquis par Madame de LEUDEVILLE des directeurs de la succession de Guillaume CORDEAU ; extrait tiré d'un ancien registre où sont copiés tous les contrats d'acquisitions de tous les fiefs, terres et seigneuries appartenant aux seigneurs de MARCOUSSIS depuis 1300 ; inventaire des titres produits à la chambre des comptes des fiefs de LEUDEVILLE relevant de MARCOUSSIS ; quittance par Charles DELAPORTE et Jean de BAUGY à François de BALSAC , 1 liasse : 1 parchemin, 20 papier (1580-1778). Justice. - Sentence de la prévôté de MONTLHERY contre les sieurs TARDIEU, de BAUGY et FORCADEL seigneurs de LEUDEVILLE qui nomme les experts pour l'estimation des grains récoltés et les réparations des bâtiments, papier (1660) ; sentence qui confirme la saisie féodale faite à la requête de Léon de BALSAC D'ILLIERS D'ENTRAGUES sur Jérôme BAUGY seigneur de LEUDEVILLE, 2 pièces papier (1671).

Date

1387-1778

Cote

13J/42

23

Les CELESTINS. - Vente à BOUTROU et DONNAT : copie d'inventaire des papiers contenus dans les dossiers relatifs à la propriété des CELESTINS de MARCOUSSIS ; petite histoire du monastère en 1682 ; adjudication des biens des CELESTINS à Joseph BOUTROU et Jean DONNAT pour un montant de 1170.200 livres du 28 prairial an 6 ; prisée et estimation des bâtiments cour et jardins composant la maison et en,clos des CELESTINS par Pierre BOETE (an VI) ; extrait du procès verbal d'expertise et de division des 5 lots du domaine de MARCOUSSIS provenant de la succession d'Elisabeth Thérèse Marguerite CHEVALIER veuve d'ESCLIGNAC (an VI) ; extrait du registre de délibérations de l'administration centrale de Seine-et-Oise concernant une pétition des sieurs BOUTROU et DONNAT (an VII) ; 6 quittances reçues par le receveur des domaines nationaux de BOUTROU et DONNAT (an VI- an X) ; tirage au sort des lots 3 à 5 des biens des CELESTINS (an IX) ; extrait de la matrice cadastrale concernant les biens de Jean DIEUDONNAT sur la commune de MARCOUSSIS (1810). Succession SALPERWICK : rapport pour Eugène Louis Philippe de SALPERWICK de la vente à lui faite par M de PUYSEGUR de 65 hectares de bois (1810) ; inventaire après décès de Louise Joséphine de SALPERWICK (1821) ; procès verbal d'expertise (1820) ; partage de la succession de Madame de SALPERWICK (1821) ; inventaire après décès de Jean DIEUDONNAT (1823) ; inventaire après décès d'Amand Marc Jacques DE CHASTENET marquis de PUYSEGUR (1825) ; un dossier de purges (1826) ; vente de terres par Pierre PETIT et Jean Ambroise BUISSON au comte de SALPERWICK (1825) ; rachat et conventions entre Madame COQUET et Jean Baptiste CHEVAL (1825) ; vente d'une maison au Mesnil dépendant des bâtiments des CELESTINS par la veuve DIEUDONNAT à Jacques François CORNU, vente de la RONCE par le marquis de PUYSEGUR, vente de terres par CHARPENTIER, par Joseph PETIT, par Jacques François CORNU à M SALPERWICK (1826-1828) ; vente d'un pré dans le clos des CELESTINS par les enfants HOUDON à Marie Marguerite Joséphine de VIELLA et à Eugène Louis Philippe de SALPERWICK, frais à la charge du comte (1830) ; quittance par les héritiers DONNAT à M de SALPERWICK (1831) ; dépôt du testament de M de SALPERWICK (1831) ; adjudication contre les héritiers MOREL pour M de SALPERWICK état de la liquidation de la succession de M de PUYSEGUR (1834) ; jugement contradictoire et droit de passage au Buisson Caillet relatif à la pièce de terre du meunier MARGAT enclavée dans la propriété du comte de SALPERWICK (1834) ; liquidation de la succession de M de SALPERWICK (1837) ; extrait de son inventaire après décès (1851) ; donation par Eugène Louis Philippe de SALPERWICK à Eugène CADIER DE VEAUCE (1851) ; défrichement des bois : correspondance avec le vicomte de VIELLA (18401844) ; correspondance avec l'administration des forêts et M le baron de VEAUCE , notification (1853). Documentation : copies des lettres de fondation des religieux CELESTINS à MARCOUSSIS en 1410 ; copies d'extraits de manuscrits de la Bibliothèque Nationale établissant la biographie de la famille de MONTAGU ; La devise de Jean de MONTAGU, tiré à part imprimé (1865) ; 6 petits plans calque et papier du château et des fermes (pas de bâtiments des Célestins). Imprimés : mémoire pour le curé et les marguilliers de MARCOUSSIS stipulant pour les Pauvres de leur paroisse, légataires universels de la marquise d'ENTRAGUES contre M et Madame de CHATILLON MEYRIAC (1745) ; arrêt du conseil d'Etat du roi qui assigne le monastère de MARCOUSSIS pour retraite, à ceux des religieux CELESTINS de son royaume qui voudront continuer de vivre dans une maison de l'ordre, 3 exemplaires (1778) ; arrêt qui ordonne que les biens des maisons des CELESTINS, du diocèse de Paris, dont la régie est confiée au sieur de SAINT JULIEN receveur général du Clergé, seront administrés à l'avenir sous l'inspection du sieur Archevêque de Paris (1785).

Date

1410-1865

Cote

13J/41

29
Famille de GRAVILLE. - Droits seigneuriaux. - établissement de Guillaume LE ROY comme capitaine du château de Marcoussis par Jean de GRAVILLE, 2 parchemins, 1 papier (1438-1488). Lettres patentes de CHARLES VII en faveur de Jean de GRAVILLE portant exemption de guet et de garde au château de MONTLHERY, pour les habitants de MARCOUSSIS, parchemin (1448). - Titres de propriétés. - Terrier et recueil des déclarations censuelles de la châtellenie de MARCOUSSIS pour Louis de GRAVILLE, un registre papier avec couverture parchemin (1499). Acquisition des fiefs et seigneurie de la ROUE et CHENANVILLE lieu dit de la Flotte par Louis de GRAVILLE à Pierre et Louis de MONCEAU, parchemin (1507). Copie de l'acte de prisée, estimation et partage des terres et seigneurie, biens et immeubles de la succession de l'amiral Louis de GRAVILLE et de Marie de BALSAC son épouse (1518-1519). Déclaration à l'effet de terminer les partages des terres de Marcoussis entre Louis de VENDOME et Anne de GRAVILLE épouse de Pierre de BALSAC et Louise de VENDOME épouse de François de FERRIERE, seigneur de MALLIGNY, parchemin (1519). Acquisition du fief de BOIS CONTESSE au profit de Jeanne de GRAVILLE veuve de Charles d'AMBOISE, Pierre de BALSAC et Anne de GRAVILLE son épouse, parchemin et papier ; acquisition de terres avec un moulin à vent par Jeanne de GRAVILLE à Philippot ROUSSEAU, parchemin (1521). - Comptabilité. - Compte de recettes et dépenses de la seigneurie de MARCOUSSIS rendu par Georges BAUDEAU à Louis de GRAVILLE (1508) en très mauvais état ; abrégé des lots et partages des terres, seigneurie et possessions immeubles de feu l'amiral Louis de GRAVILLE, registre papier avec couverture parchemin (1519)

2 lots 11 medias

Famille de GRAVILLE. - Droits seigneuriaux. - établissement de Guillaume LE ROY comme capitaine du château de Marcoussis par Jean de GRAVILLE, 2 parchemins, 1 papier (1438-1488). Lettres patentes de CHARLES VII en faveur de Jean de GRAVILLE portant exemption de guet et de garde au château de MONTLHERY, pour les habitants de MARCOUSSIS, parchemin (1448). - Titres de propriétés. - Terrier et recueil des déclarations censuelles de la châtellenie de MARCOUSSIS pour Louis de GRAVILLE, un registre papier avec couverture parchemin (1499). Acquisition des fiefs et seigneurie de la ROUE et CHENANVILLE lieu dit de la Flotte par Louis de GRAVILLE à Pierre et Louis de MONCEAU, parchemin (1507). Copie de l'acte de prisée, estimation et partage des terres et seigneurie, biens et immeubles de la succession de l'amiral Louis de GRAVILLE et de Marie de BALSAC son épouse (1518-1519). Déclaration à l'effet de terminer les partages des terres de Marcoussis entre Louis de VENDOME et Anne de GRAVILLE épouse de Pierre de BALSAC et Louise de VENDOME épouse de François de FERRIERE, seigneur de MALLIGNY, parchemin (1519). Acquisition du fief de BOIS CONTESSE au profit de Jeanne de GRAVILLE veuve de Charles d'AMBOISE, Pierre de BALSAC et Anne de GRAVILLE son épouse, parchemin et papier ; acquisition de terres avec un moulin à vent par Jeanne de GRAVILLE à Philippot ROUSSEAU, parchemin (1521). - Comptabilité. - Compte de recettes et dépenses de la seigneurie de MARCOUSSIS rendu par Georges BAUDEAU à Louis de GRAVILLE (1508) en très mauvais état ; abrégé des lots et partages des terres, seigneurie et possessions immeubles de feu l'amiral Louis de GRAVILLE, registre papier avec couverture parchemin (1519)

Date

1438-1521

Cote

13J/6

32

Fondations de messes. - Contrat par lequel Maître Jacques VINCENT, pour remplir les dernières volontés de son père, constitue aux Pères Barnabites une rente perpétuelle de 15 livres 12 sols 6 deniers tournois, payable à Noël, pour la fondation de cinq messes basses, qui devront être dites en l'église Saint-Antoine, la première le 23 juin, jour du décès du sieur VINCENT, les quatre autres aux quatre principales fêtes de la Sainte Vierge, Nativité, Annonciation, Purification et Assomption (29 novembre 1650). Testament par lequel Louis CREZIEUX, donne et lègue à la maison des Barnabites d'ETAMPES tous les biens meubles et immeubles de sa succession, qui subsisteront après l'accomplissement des autres clauses du testament. Ce legs est fait à charge de dire et célébrer à son intention deux messes basses tous les mois. Le testateur ordonne en outre la sépulture de son corps dans l'église Saint-Etienne-du-Mont, au lieu et endroit où Marguerite PERIER, sa femme, a été inhumée ; il donne aux pauvres de l'hôpital de la Pitié au faubourg SAINT-VICTOR la somme de 20 livres, pareille somme à la confrérie de Notre-Dame-de-Bonne-Délivrance, fondée dans l'église Saint-Etienne-des-Grez, 500 livres à son ami François d'AMONNEVILLE, qu'il nomme son exécuteur testamentaire, 50 livres à la servante de sa défunte mère, qui demeure rue de Bièvre ; il confirme enfin la donation faite par lui, de son vivant, aux Barnabites, de la maison de la rue Galande (23 juillet 1647). Copie authentique du testament de Marguerite PERIER, femme de Louis CREZIEUX (15 avril 1640). Lettre relative au legs CREZIEUX, adressée par un religieux Barnabite au Révérend Père dom MOIREAU, supérieur du collège d'ETAMPES. Contrat sous le scel de la prévôté de PARIS par lequel les maîtres et gouverneurs des chapelle, hôpital et confrérie du Saint-Esprit-en-Grève cèdent à Simon COSTERET, pour lui, ses hoirs et ayant cause, deux maisons à PARIS, moyennant 14 livres parisis de crois cens et rente payables à la Saint-Rémy (29 juin 1450). Contrat de partage entre Victor CHARRON, agissant pour Madeleine CABARIN, sa femme, et Joseph PERIER, époux de Guillemette CABARIN, au sujet de l'héritage de Claude CABARIN, leur tante. Joseph PERIER gardera la maison de la Fleur de Lys, Victor CHARRON aura l'autre ; le puits sera commun (19 février 1579). Bail de la maison de la Fleur de Lys fait par les Barnabites à Antoine FONTAINE, maître charcutier, moyennant un loyer annuel de 510 livres (1er avril 1650). Lettres de Louis SEGUIER, ordonnant, sur la plainte des Barnabites, de procéder à une expertise afin de voir s'il y a lieu de forcer François LABBE, bourgeois de PARIS, propriétaire de la moitié de la maison de la rue Saint-Antoine, à participer aux réparations des gros murs, voûtes de caves, etc. (19 août 1650). Contrat de partage des rentes de la succession CREZIEUX entre les Barnabites et François LABBE, époux de Michelle PERIER (28 mai 1653). Baux et autres titres divers concernant la propriété d'une moitié de la maison de la Fleur de Lys, rue Saint-Antoine, à PARIS (1568-1774).

Date

1450-1774

Cote

D/48

34

Famille POIGNANT et familles antérieures, 1397-1510. - Registre de la terre d'Athis [pièce unique de la 39ème liasse] [1 registre relié parch., 84 folios] [lettrines, écussons couleur] : - aveu et dénombrement de la terre d'ATHIS par Robert DANNET, 1471 ; - déclaration d'héritage, 1486 ; - démission de foi de GUILLAUME, seigneur d'ERBOVILLE et Marguerite de SENS, sa femme, 1406 ; - partage des biens de Pierre POIGNANT, conseiller du roi et de Jeanne d'HEMERY, 1490 ; - contrat de mariage de Louis ANJORRANT et Marguerite DUDRAC, 1498 ; - partage entre Raoul ANJORRANT chanoine à l'église cathédrale de MEAUX et son frère Claude avocat au Parlement, fils des précédents, baux, 1530 ; - acquisitions et baux par Claude ANJORRANT de et à Jehan REGNAUL, Jacques CYRARD, Antoine RUET, Lambert ROBERT, Thomas TAMPONNET, 1530-1539 ; - contrat entre Claude ANJORRANT et GAILLARD, maçon, pour travaux, 1538 ; - reconnaissances d'héritages pour Claude ANJORRANT DE CABARIN, PHILIPPOT, ANGOULHAN, Jehan CHAMPION, SEVESTRE, JUCEAULME et Jacques TAMPONNET, BLANCHET, ROBERT, COLIN, LEFEBVRE, Jacques LEMAIRE, Pierre et Charles de la FOLIE, Simon AUBIN, Etienne LEGNOU, SEVESTRE et Jacques PILLET, Guillaume REVEL, Antoine BOUDIN, Germain LEPAIGE, Fiacre GUIBOUST, Robert CHARPENTIER, Guillaume SUEUR, Jacques HERBELIN, les religieux de l'église SAINT-GUILLAUME DES BLANCS-MANTEAUX, Marie BRIDEVANT veuve de Simon TAUVEGNY, Pierre BOURGEOIS, Jacques BOUC, Martin CRICHAUT, Yvon LUCAS, Jehan BRASEULX, Jehan de MILLY, curé de SAINT-ARNOULT de BEAUVAISIS, Raymond BOURGEOIS, Antoine de BOYNES, 1538 ; - vente d'une maison par Jehan de MILLY à Claude ANJORRANT, [s. d.] ; - extrait des registres du Trésor du 17 août 1573 relatif au fief de la BOUDRAGUE (index des noms en fin de registre).

Date

1471-1573

Cote

26J/2

37

Famille GALLARD-POTIER DE NOVION, 1622-1772. - Fiefs, arrières-fiefs, moulins : fiefs relevant de la seigneurie de COURANCES : MOULIN MOYEN : Aveu de Bertrand de CHARBONNIERES et Catherine de BRIE veuve de Nicolas de MONTOMER, 14 février 1481 ; copie d'un acte rendu à l'abbé de SAINT-VICTOR de PARIS par Pierre de BOUVILLE à Bertrand de CHARBONNIERES, 16 août 1490 ; partage entre Pierre de BOUVILLE et Bertrand de CHARBONNIERES, 20 avril 1496 ; aveu par Jean GIRAULT pour la moitié du moulin à Guillaume LAPITE, 12 février 1508 ; saisie féodale , 9 février 1524 ; foi et hommage de Florent de SAINT JEAN à Etienne LAPITE, 2 juillet 1527 ; déclaration des fiefs et héritages de Florent et Jean de SAINT JEAN, 25 septembre 1538 et 15 novembre 1543 ; procuration de Nicole de MOLINS à Jean de SAINT MELOIR pour porter la foi et hommage, 20 août 1555 ; aveu de Jean de SAINT MELOIR pour les deux tiers du moulin et ses terres de COURANCES, 13 juillet 1553 ; foi et hommage par Louis de LAGRANGE, Pierre de NEVELET et Joachim de NEVELET, 1566-1642. Bail qui détaille les héritages appartenant au MOULIN MOYEN par M. de NEVELET à Etienne MICHAU, 4 novembre 1658.; bail, 11 juin 1675. Dénombrement des titres du fief du RUISSEAU fourni par Joachim de NEVELET, 30 mai 1643 ; mainlevée de la saisie réelle pour refus de paiement par Pierre de NEVELET, 24 décembre 1668 ; aveu et dénombrement du moulin par Pierre de NEVELET à Claude GALLARD, Louis BRAY à Nicolas POTIER DE NOVION, 26 mai 1625 et 29 juillet 1712 ; saisie féodale du fief du MOULIN MOYEN au profit de madame de NOVION, 10 juin 1734 ; acte du sergent de la prévôté faisant l'inventaire des terres et bâtiments du moulin au profit de madame de NOVION en l'absence d'héritiers, 11 juin 1734, [16 pièces parch., 28 p.- 13 pièces papier, 43 p.].

Date

1481-1734

Cote

12J/53

38

Seigneurie du RUISSEAU (ROUSSEAU). - Titre d'acquisition pour Pierre de BOUVILLE, 1er mai 1483. Vente à Florent de SAINT-JEAN DE CHARBONNIERES par Jonathan LENORMANT, administrateur des enfants mineurs de sa femme Jehanne LE JAU, 14 janvier 1511. Partage de la seigneurie du RUISSEAU entre Florent de SAINT-JEAN DE CHARBONNIERES et son frère Pierre, 30 janvier 1520. Arrêt en latin (avec traduction au dos) du Parlement de PARIS qui confirme une sentence de MILLY adjugeant au seigneur du RUISSEAU la propriété de trois arpents de terre situées à la CROIX DE LA GARDE, 14 août 1504. Constitution de rente par Florent de SAINT JEAN DE CHARBONNIERES au profit de l'église de SAINT-GERMAIN-DE-L'AUXERROIS, 9 mars 1507. Acquisitions par Florent de SAINT-JEAN de Jean CHARTIER, 7 mars 1521 ; de Madeleine de MONTHONNIER, 6 mars 1527 ; de Bernard CHARPENTIER, 2 octobre 1533 ; d'Estienne COCHERERAU, 20 décembre 1536 ; de Pierre BORDIER et Léger BOUCHARD, 24 février 1539 ; de Antoine BAUDET, 14 mai 1541. Echange d'une maison sise près la FONTAINE AUX ORMES et faisant partie du bail du moulin, 28 mai 1523 ; échange de terres entre Florent de SAINT-JEAN et Laurent AMENCENY, 12 mai 1544. Ratification par Florent de SAINT-JEAN, Jehan CHARTIER et Michel de LA BUTTE, 20 février 1530 ; constitution de rente par Estienne LE NORMANT (moulin GUICHERIN) au profit de Florent de SAINT-JEAN, 9 septembre 1531. Sentence pour Monsieur de MOLINS, 8 avril 1522. Procuration pour Nicolas de MOLINS par Jean CHARTIER et Michel de LA BUTTE, 1531. Acquisitions par la famille de MOLINS à Michel de LA BUTTE, Jehan LUCAS, Guillaume BAUDRY, Estienne LE NORMANT, Pierre BAUDOIN, les enfants de Jean CHARTIER, Jean COURAT, Louis BEL, 1530-1535. Ventes par Georges THOMAS à Pierre Nicolas de NEVELET, rachat par Thibault PAULMIER, 1605-1606, [40 pièces parch., 40 p.- 2 pièces papier, 3 p.].

Date

1483-1606

Cote

12J/14

39

Seigneurie de QUINCAMPOIX. - Extraits d'aveux rendus à QUINCAMPOIX pour les dîmes de GUILLERVAL [copies d'actes de 1527, 1583 et 1723] (1792) ; extrait de foi et hommage portés à QUINCAMPOIX pour GUILLERVAL [copie d'acte de 1694] (1792) ; extrait de foi et hommage portant aveu par les dames de SAINT-CYR [copie d'acte de 1772] (1792) ; pièces relatives à la terre de QUINCAMPOIX, aliénée par le sieur de GRASSIN, au profit de sieur PENOT (1520), bail à cens et rente du seigneur du MONCEAU, cens et rente par Loys BERGUE, extraits de partage et actes concernant la propriété de la seigneurie de QUINCAMPOIX, baux de la terre et métairie de QUINCAMPOIX, pièce de séparation de QUINCAMPOIX et ABBEVILLE, pour la taille (1494-1730) ; bail de Jean du MONCEAU à Jean-Pierre de LA RUE, laboureur (1485) ; baux de Gabrielle d'ALLONVILLE [épouse de Guy de ROCHECHOUART] à Claude HARDY, laboureur (1617, 1625) ; vente de la dame d'ALLONVILLE, d'une coupe de trente arpents de bois à QUINCAMPOIX (1629) ; continuation de bail avec la veuve HARDY, à la terre de QUINCAMPOIX, à la réserve de la rente de TOURNEVILLE et de la LINARCHERIE, par Gabrielle d'ALLONVILLE (1631) ; prolongation de la terre des boisseaux proche de QUINCAMPOIX à la veuve HARDY, par Gabrielle d'ALLONVILLE (1631) ; bail de la veuve ROCHECHOUARD à Claude HARDY, laboureur (1625) ; bail de Guy de SENE de ROCHECHOUARD et Henry TESTU, seigneur de BALINCOURT, baron de BOULOIR, à Quentin PENOT, laboureur de la terre et seigneurie de QUINCAMPOIX (1691) ; vente de Claude TESTU, marquis de BALINCOURT et Charles Louis TESTU, comte de BALINCOURT [époux d'Anne Claudine ROCHEFORT d'ALLY de SAINT-LOM] à Etienne PENOT [époux d'Anne DRAMARD], receveur et fermier du sieur le maréchal de BALINCOURT, en sa terre et seigneurie de SAINT-CYR, relevant en roture du sieur GRASSIN (1786) ; traité et convention entre Simon Claude GRASSIN et le sieur TESTU de BALINCOURT, pour la vente de la ferme de QUINCAMPOIX (1768) ; pièce relative à la terre et seigneurie de QUINCAMPOIX : échange entre les dames du MONCEAU, dames de SAINT-CYR, et maître Jacques OLIVIER, avocat du roi au Parlement, de la terre et seigneurie de QUINCAMPOIX, d'une rente que ledit maître OLIVIER avait sur la seigneurie de SAINT-CYR, FONTENETTE (1504) ; pièce relative à la remise de VAULURET : vente d'Etienne TESSIER, manouvrier, à Etienne PENOT, laboureur (1772) [24 pièces].

Date

1485-1772

Cote

30J/71

40

Duché-paierie de BRUNOY. - Généalogie de la famille BUREAU ; arrêt de la Cour des Aides, qui reçoit Jean BUREAU, sieur DU FRESNE, comme conseiller élu en l'élection de MELUN ; partage des biens de la succession de feu Hugues BUREAU, receveur de PARIS ; fondation par Pierre BUREAU, seigneur de MONGLAT, de deux obits dans l'église SAINT-PAUL, à PARIS ; procédures des marguilliers contre les héritiers de M. de MONGLAT [la famille BUREAU était alliée à la famille BALUE et à la famille COEUR] ; procès entre Marie AMIART, veuve de Jean BUREAU, seigneur de LA TOUR, et Perette de BROUVILLE, veuve de Nicolas de JUMIGNY, baron de BROIES, à l'occasion d'une rente de six livres, établie dans la seigneurie de BROIES ; lettres patentes de HENRI II, relevant Pierre FORGET et Marguerite BUREAU, sa femme, de la prescription que leur opposait le seigneur de BROYES ; vente de la charge de maître des Eaux et Forêts par messire Jean de CANNEANT à Jean BUREAU, sieur du TREMBLAY ; contrat de mariage de Jean BUREAU et de Marguerite LE VIGNERON ; constitution d'une rente de soixante-quinze livres, établie sur deux maisons, sises rue de la Tixeranderie, à PARIS, faite par Jean BUREAU, sieur de LA TOUR, au profit de Nicolas LE PREVOST ; contrat de mariage de Pierre FORGET et de Julienne LE MIGNAN ; procès de partage de la succession de Jean BUREAU, sieur du TREMBLAY ; contrat de mariage de Marguerite BUREAU et de Guillaume RIVIERE, seigneur de PLACES.

Date

1485-1549

Cote

A/1240