Etude notariale de la Ferté-Alais I

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

2E27/1-1487

Autres Cotes

Anciennes cotes : 2E26, 2E28, 2E29, 2E30, 2E31, 2E32, 2E33, 2E89, 2E90 (Ancienne cote)

Date

1550-1945

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives départementales de l'Essonne

Description physique

1487 articles

Origine

FERTE-ALAIS II (LA) (service versant)

Histoire de la conservation

Une partie des minutes, notamment en 1938 et 1944 ont subi un dégât des eaux suite à une inondation.

Modalités d'entrées

Versement

Présentation du contenu

Minutes et répertoires des études notariales de la Ferté-Alais I et II. Minutes des études rattachées d'Auvers-Saint-Georges, Bouray-sur-Juine, Cerny, Courances, D'Huison-Longueville, Maisse et Vayres-sur-Essonne.

Langue des unités documentaires

Français

Autre instrument de recherche

Répertoire numérique

Mots clés lieux

FERTE-ALAIS (LA).- Lucien GENEST, notaire : minutes (septembre-octobre 1921).

Cote/Cotes extrêmes

2E27/317

Date

1921

Caractéristiques physiques

Papier

Origine

FERTE-ALAIS II (LA) (service producteur)

GENEST Lucien (service producteur)

FERTE-ALAIS I (LA) (service versant)

Présentation du contenu

Dont : - modification de cahier des charges faite par Marie-Pierre-Louis LALLEMENT, employé de commerce demeurant à PARIS, Villa Ornano, Francis-Ernest-Pascal BERTRAND, directeur de "l'Indicateur Bertrand", demeurant à PARIS, rue du Louvre, Eugène-Alexis FRANJUS, propriétaire demeurant au château Lafont, à SAINT-MEDARD (Gironde), et Adèle-Euphrasie LANGNIER sa femme, pour des biens à ITTEVILLE, dits la Butte d'Itteville (8 octobre 1921) ; 

- vente de deux ares de terre à BALLANCOURT-SUR-ESSONNE, lieu-dit La Chapelle de Paleau, faite par Camille-Rose-Alexandrine MALLET, sans profession demeurant au dit BALLANCOURT, veuve de Louis-Charles ROUFFANEAU, et Hélène-Augustine MALLET, femme d'Alfred ROTH, mécanicien à la poudrerie du Bouchet, à VERT-LE-PETIT, demeurant à BALLANCOURT, à,  Mathilde BECQUEREAU, sans profession demeurant à PARIS, avenue de Saint-Mandé (8 octobre 1921).

Conditions d'accès

au bout de 75 ans à partir de 1921

Langue des unités documentaires

Français

Informations sur le traitement

18/01/2016