FEODALITE, FAMILLES, COMMUNES, NOTARIAT

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

E/3-7379

Date

1203-1839

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives départementales de l'Essonne

Description physique

2932 articles

Origine

ARCHIVES DEPARTEMENTALES DES YVELINES (service versant)

Modalités d'entrées

Versement

Présentation du contenu

La cotation discontinue est celle de l'ancienne Seine-et-Oise. Les analyses ne sont pas exhaustives, du fait de la pratique des archivistes du 19e siècle, qui avaient l'habitude de détailler quelques pièces et de ne pas décrire le reste. Le lecteur ne s'étonnera donc pas de trouver un contenu plus riche que celui indiqué dans l'analyse.

Mode de classement

Répertoire sommaire analytique

Langue des unités documentaires

Latin/Français

Autre instrument de recherche

Inventaire sommaire

Informations sur le traitement

1873

Mots clés lieux

Notariat de BRETIGNY-SUR-ORGE, MAROLLES-EN-HUREPOIX, SAINT-MICHEL-SUR-ORGE. - Minutes notariales passées devant maître Jean NOURY (14 avril - 1er juin 1707) : Acte de remise de titres entre Pierre-Joseph De Marguerit, écuyer, sieur du Mesnil, demeurant à Paris, agissant comme donataire universel de feu Jacques de Marguerit du Carouges, prêtre, curé de Saint-Pierre de Brétigny, d'une part, et Jacques Masson, maréchal à Brétigny, agissant en qualité de marguillier de l'église Saint-Pierre, d'autre part. Bail de 4 arpents de terre, terroir de Saint-Michel sur-Orge, champtier de Terre Riche, fait, moyennant une rente annuelle de 100 sous par arpent, à Claude Polleau, marchand fruitier à Saint-Michel-sur Orge, par Jean-Louis Néret, bourgeois de Paris, de présent en sa maison de Rosierre, parroisse de St-Pierre de Brétigny. Cet acte, daté du 1er mai 1707, porte, entre autres signatures, celle de François Lemée, prêtre, curé du Plessis d'Argouges. Bail d'héritages, par le même Néret, à Michel Aumont, vigneron à Brétigny. Titre nouvel d'un cens de 3 sous et d'une rente foncière de 60 livres, au profit d'Henriette-Madeleine-Julie Martel, seule fille et héritière d'Henri artel, seigneur de Brétigny, par Marie Meusnier, veuve de Denis Aumont, vivant, greffier et tabellion au bailliage de Brétigny (1er mai 1707). Devis de grosses ouvrages de massonnerye à faire présantement en la ferme de St-Philibert, despendant de la seigneurye de Brétigny, et marché en conséquence entre Jean Folloppe, avocat au parlement, tuteur onéraire,de Mademoiselle de Fontaine Martel, d'une part, et Claude Perrot, maçon à Brétigny, d'autre part. Bail de la dépouille de 44 arpents de pré, dépendant du prieuré de Longpont, fait, moyennant 29 livres par arpent, à Claude Cordeau, demeurant à Longpont, par Nicolas Suert de Lambert, avocat au parlement de Paris, agissant en qualité de procureur de Frédéric Constantin de la Tour d'Auvergne, chanoine de Strasbourg, prieur commandataire, du prieuré de Nostre-Dame de Longpond, ordre de Cluny, diocèse de Paris (12 mai 1707). Bail de la ferme du Mesnil et dépendances fait par le même Suert de Lambert, moyennant un loyer annuel de 575 livres et 6 chapons gras, à Antoine Polleau, laboureur en ladite ferme, et Catherine Machelard, sa femme. Transports de créances au même Suert de Lambert, par François Chalmette Desaintefoy, demeurant à Paris, tant pour lui que pour Louis-Joseph Chalemette de Sainte-Foy, écuyer, conseiller du Roi. Contrat de mariage entre Anthoine Picot, veuf en premières noces, de Françoise Bertelot, manouvrier à Brétigny, d'une part, et Geneviève Bedeau, fille de feu Pierre Bedeau, d'autre part. Devis des ouvrages de charpente à faire en la ferme de St-Philibert, et marché en conséquence entre Jean Folloppe, ci-devant nommé, d'une part, et Étienne Chapé, charpentier à Saint-Michel-sur-Orge, d'autre part. [liasse, 12 pièces, papier].

Cote/Cotes extrêmes

E/5899

Date

1707

Caractéristiques physiques

Papier

Origine

BRETIGNY I (service producteur)

MAROLLES-EN-HUREPOIX (service producteur)

NOURY Jean (service producteur)

ARCHIVES DEPARTEMENTALES DES YVELINES (service versant)

Présentation du contenu

Archives textuelles

Conditions d'accès

au bout de 75 ans à partir de 1707

Langue des unités documentaires

Français

Informations sur le traitement

16/06/2003