Etude notariale de la Ferté-Alais I

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

2E27/1-1487

Autres Cotes

Anciennes cotes : 2E26, 2E28, 2E29, 2E30, 2E31, 2E32, 2E33, 2E89, 2E90 (Ancienne cote)

Date

1550-1945

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives départementales de l'Essonne

Description physique

1487 articles

Origine

FERTE-ALAIS II (LA) (service versant)

Histoire de la conservation

Une partie des minutes, notamment en 1938 et 1944 ont subi un dégât des eaux suite à une inondation.

Modalités d'entrées

Versement

Présentation du contenu

Minutes et répertoires des études notariales de la Ferté-Alais I et II. Minutes des études rattachées d'Auvers-Saint-Georges, Bouray-sur-Juine, Cerny, Courances, D'Huison-Longueville, Maisse et Vayres-sur-Essonne.

Langue des unités documentaires

Français

Autre instrument de recherche

Répertoire numérique

Mots clés lieux

FERTE-ALAIS (LA).- Jean Baptiste François ROBERT, notaire royal : minutes (4 octobre-décembre 1783). [Lacunes : 25 août-3 octobre 1783].

Cote/Cotes extrêmes

2E27/788

Date

1783

Caractéristiques physiques

Papier

Origine

FERTE-ALAIS I (LA) (service producteur)

FERTE-ALAIS I (LA) (service versant)

Présentation du contenu

  • Dont : Bail de la ferme de la Motte, paroisse de GUIGNEVILLE-SUR-ESSONNE, vis à vis la maison seigneuriale dudit lieu, comprenant un colombier, les dépendances et des terres labourables, prés, vignes, friches et le Bois de la Garenne, fait par François LE LIEVRE DE LALONDE, seigneur de ladite Motte, y demeurant, à, Gabriel GIRARD, laboureur-fermier demeurant en la ferme du Chesne-Becard (le Chêne-Bécart), paroisse de VIDELLES, et Julienne ARGANT sa femme, moyennant la somme de 1.000 livres par an, 16 sacs de blé-froment, un muid d'avoine, un sac d'orge, 6 chapons et 6 canards par an. Le locataire devra, notamment, mettre à disposition de son propriétaire une voiture attelée pour circuler dans un rayon de 4 lieues et chauffer sa maison seigneuriale. Témoin : Louis AUBERT, régisseur de la terre et seigneurie dudit GUIGNEVILLE, y demeurant (1er décembre 1783) ; 
  • Bail d'un arpent de terre et de chenevière situées en l'île de D'HUISON (D'HUISON-LONGUEVILLE), fait par Pierre-Avoye de MARILLAC, maréchal des camps et armées du roi, seigneur de BAULNE, demeurant à DOLE (Jura), à, Alexandre BENOIST, marchand de veaux demeurant à LA FERTE-ALAIS et Marie-Madelaine BEAUVAIS sa femme (2 décembre 1783) ;
  • Bail à rente de deux maisons à ETAMPES, anciennement appelées le Fleuve Jourdain, rue du Carrefour Doré, paroisse Saint-Basile, fait par François LE LIEVRE DE LA LONDE, seigneur de La Motte, et Marie-Scholastique MARTIN, demeurant au château de La Motte, paroisse Saint-Firmin de GUIGNEVILLE-SUR-ESSONNE, à, Etienne LUBIN, maître-charcutier demeurant rue du dit Carrefour Doré, et Marie-Louise PATY sa femme (15 décembre 1783).

Conditions d'accès

au bout de 75 ans à partir de 1783

Langue des unités documentaires

Français

Informations sur le traitement

26/01/2016