RESTAURATION DU CHÂTEAU DE DOMMERVILLE

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

102J/1-89

Date

1967-2008

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives départementales de l'Essonne

Importance matérielle

89 articles

Caractéristiques physiques

Papier, coupures de presse, photographies, diapositives, dvds et cassette VHS.

Origine

POISSON Didier (service versant)
 

POISSON Didier (service producteur)

Biographie ou Histoire

Le château de Dommerville fut construit de 1777 à 1782 pour le marquis Charles-Philippes-Louis De Hallot 1709-1802) lieutenant-général des armées du roi, chevalier de Saint-Louis, commandeur des ordres royaux, militaires et hospitaliers de Notre-Dame du Mont Carmel et de Saint-Lazare de Jérusalem. L'architecte qui en dressa les plans fut Antoine Morize, un entrepreneur de bâtiments d'Etampes. N'ayant pas d'héritier direct, le marquis De Hallot légua Dommerville en 1789 à une lointaine cousine Jeanne-Louise d'Erlach, comtesse de Valon d'Ambrugeac. Le fils de cette dernière le vendit en 1807 à son beau-père le général de Rochambeau, fils du célèbre maréchal de France, héros de la guerre d'Amérique : compagnon de Georges Washington, il conduisit à la victoire de Yorktown le corps expéditionnaire envoyé par Louis XVI. Depuis cette époque, existe une étroite relation avec les Etats-Unis et depuis 1992, le château est jumelé avec Butler Greenwood, une plantation en Louisiane.

En 1810, les Rochambeau revendirent Dommerville à Jean-François de Ferrière, comte de Sauvebeuf, dont le séjour est marqué par l'arrivée du maréchal Davout et son état-major, en repli après Waterloo, en juillet 1815. A l'époque, le château n'était habité que sept mois de l'année, les châtelains passaient le reste du temps à Paris.  Les Ferrière-Sauvebeuf conservèrent Dommerville jusqu'en 1869 date à laquelle il fut adjugé à un riche paysan, Trillon, qui le transforma en ferme et lui fit subir maintes mutilations. Son arrière-petite-fille le vendit en 1963, ainsi que la ferme contiguë et les champs,  à une famille d'agriculteur originaire du Loiret, la famille Poisson, qui a entrepris, à l'aide de sa famille et notamment de sa mère et de son frère, de mettre un terme à ce vandalisme et le restaure peu à peu. Le château est inscrit à l'Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 1977. Pour subvenir aux frais d'entretien d'un tel domaine, Didier Poisson a loué l'aile droite du château, l'ancienne orangerie et le garde-meubles du marquis de Hallot, aménagée en salle de réceptions. En 2002, une SCI (Société civile immobilière) rachète le château de Dommerville et continue de le louer pour des réceptions.

Le château, en plus de travaux de restauration « quotidien », fit l'objet de deux projets de grande ampleur destinés à lui redonner son aspect d'origine. Ces projets, effectués en 1993 et 1994, consistaient en une réfection de la toiture et à un aménagement intérieur.  Un ravalement de façade plus tardif lui a permis de retrouver sa couleur ocre d'origine.

Histoire de la conservation

Le fonds du Château de DOMMERVILLE a été donné par M. Didier POISSON aux Archives Départementales de l'Essonne en 2017, et son classement a été effectué en 2018.

Modalités d'entrées

Don.

Présentation du contenu

Archives textuelles (pièces comptables, correspondance, coupures de presse, plans), photographies, diapositives, dvds et cassette sur la restauration du château de Dommerville, à Angerville.

 

 

Évaluation, tris et éliminations, sort final

Aucune élimination n'a été effectuée sur ce fonds hormis pour les copies et doublons de certains documents.

Accroissements

Clos.

Mode de classement

Fonds classé d'abord de façon thématique (typologique) puis classé, à l'intérieur des sous-séries, de façon chronologiques - avec quelques exceptions.

Conditions d'accès

Communicable

Langue des unités documentaires

Français

Documents en relation

Des documents, également conservés aux Archives Départementales de l'Essonne, permettent d'approfondir ce fonds : 

Archives versées par l'Inventaire Général de l'Ile-de-France :

10FI/73, 11FI/132, 11FI/133, 11FI/137, 11FI/146

Archives versées par la Direction des Archives Départementales :

13FI/183

Autres  services versants :

- 2FI2/64, 2FI2/65, 2FI/3465, 2FI/3466, 2FI/3467, 26FI/1/36, 26FI/1/37, 26FI/1/38, 26FI/1/44, 26FI/1/45 et 26FI/1/46

- 1J/1 : ANGERVILLE. - Seigneurie de DOMMERVILLE : acte de foi et hommage rendu par Claude PEGNE, marchand à ROUVRAY-SAINT-DENIS (E + L) à Samuel TRUCHON seigneur de DOMMERVILLE (E + L) pour un setier de terres sis à ANGERVILLE (7 juillet 1645).

Dépôt des archives de la commune d'ANGERVILLE (1B/1-1P/2) dont, plus particulièrement, :

- 2L/1  : legs du Comte de FERRIERES : il lègue à la commune de DOMMERVILLE les bâtiments de l'ancien presbytère. Son fils le Marquis de SAUVEBOEUF pense que la commune s'est emparée de plusieurs bâtiments qui n'ont jamais fait partie de ces bâtiments (1856-1864),

- 2D/4 : Administration générale de la commune : correspondance du maire de la commune de DOMMERVILLE avec les membres du comité de surveillance du canton de Gommerville au sujet de la demande d'un extrait  de sections faite par les citoyens Choppin et DE HALLOT. (An II, 1793-1794).

Archives versées par la préfecture de l'Essonne :

- 1213W/4 : Restauration des monuments historiques. Château de Dommerville, inscription partielle (1977). Eglise, restauration de la toiture par décision de la Commission départementale du 27 janvier 1976 : dossier avec plans (1976-1982).

Cote/Cotes extrêmes

102J/45-62

Date

De mars 1987 à avril 1999

Importance matérielle

17 boites

483 diapositives

Présentation du contenu

Diapositives des travaux du château et du belvédère ainsi que le résultat, les travaux une fois terminés.

Mots clés typologiques

Travaux, notamment la charpente et la maçonnerie.

Cote/Cotes extrêmes

102J/53

Date

1er août 1995

Importance matérielle

18 diapositives